Julio Tejeda va retrouver Tourbillon

Julio Tejeda va retrouver Tourbillon

A la tête de la jeune équipe du FC Bex depuis quatre ans, Julio Tejeda a annoncé son départ au comité et à ses joueurs. « Tout le monde est au courant, vous pouvez y aller », sourit-il. Toujours engagé dans une lutte féroce pour le maintien en 2e ligue, le club du Chablais sait désormais ce qui lui reste à faire pour offrir une sortie en beauté à son charismatique entraîneur.

Il a travaillé avec un effectif à 95% bellerin

A 43 ans, l’ancien professionnel (Zurich, Sion, Saint-Gall, Lugano…) laissera le souvenir d’un entraîneur attaché à la progression de ses jeunes éléments. A Bex, plus question désormais de faire venir des stars comme à l’époque de la 1re ligue. Le club vit aujourd’hui de manière très modeste et son effectif est composé à 95% de juniors du club. Les joueurs venus de l’extérieur? D’Aigle ou des environs. Bex, aujourd’hui, a une identité locale clairement affirmée, très majoritairement albanophone. Les joueurs se connaissent depuis les juniors et Julio Tejeda, s’il ne parle pas encore couramment le kosovar, a pris énormément de plaisir à les accompagner durant toutes ces années. Mais aujourd’hui, il tourne la page.

Deux passages à Tourbillon comme joueur

« Quatre ans, c’est correct. Je crois que j’aurais décidé d’arrêter même si je n’avais pas reçu cette proposition. » Ce qui l’attend? Retrouver Tourbillon, où il a fait admirer la puissance de feu de son pied gauche en 1992 et en 2001, soit au début et à la fin de sa carrière. Ses plus belles années, il les a connues à Saint-Gall et à Zurich, mais, en tant que Valaisan, le FC Sion est forcément à part dans son coeur.

En étroite collaboration avec Sébastien Fournier

« Oui, c’est un plaisir d’y retourner. Je retrouve le monde professionnel, même si mon rôle est clair: je serai à la formation », explique l’ancien artilleur de LNA, dont les frappes résonnent encore dans les oreilles de tous les gardiens ayant été victimes de ses tirs. Son rôle? « Je vais m’occuper des M16 et des M18, mais pas comme entraîneur. Je vais travailler en étroite collaboration avec Sébastien Fournier, le directeur de toute la formation ». Son travail dans les assurances lui prend énormément de temps. « Trop pour m’occuper d’une équipe d’élite », glisse-t-il.

Le maintien serait une jolie sortie

Son bilan à Bex? Pour l’instant, il est bon. Il pourrait passer à « très bon » en cas de maintien. Celui-ci est encore loin d’être acquis, mais il serait une belle manière de dire au revoir au Stade du Relais. « Mais quoi qu’il arrive, j’aurais pris du plaisir ici et, ce qui est plus important, je partirai avec l’impression d’avoir apporté quelque chose à ces jeunes », conclut-il.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*