Julien Marendaz retrouve les Trois-Sapins

Julien Marendaz retrouve les Trois-Sapins

Notre sélection du vendredi des points forts du week-end vaudois de la 1re ligue à la 2e ligue inter.

L’endroit où il faut être

Carl Martinet ne jouera pas face à Echallens ce samedi, voilà la première information du jour. Capitaine du FC Echallens Région il y a encore deux semaines, l’élégant gaucher sera au bord du terrain, non changé, en vertu d’une convention entre les deux clubs. Cela aurait fait bizarre quand même, c’est vrai. Sachant que le derby allait arriver, les dirigeants des deux clubs ont donc pris une mesure de sagesse envers celui qui a passé les huit dernières années de sa vie en jaune et vert. Julien Marendaz, par contre, va vivre des retrouvailles officielles, lui qui a passé trois années aux Trois-Sapins.

Le nouvel entraîneur d’YS s’adapte à son nouvel environnement avec un certain bonheur au niveau des résultats comptables vu qu’Yverdon, après sept journées, est finaliste. Le technicien, par contre, a dû affronter un début de tempête après le départ d’Eros Pitronaci et de Yannick Bovay à Bavois, deux éléments qui ne se sont pas cachés de leur frustration en raison de leur temps de jeu. C’est un fait, Julien Marendaz ne change pas « pour changer » et aime bien démarrer avec son équipe-type, sans être évidemment fermé. Disons qu’avec lui, l’intérêt de l’équipe et du club passe avant les situations personnelles et les états d’âme, ce qui peut conduire, parfois, à un sentiment de frustration pour les joueurs sur le banc. Cela s’est traduit par deux départs, et quelques autres discussions en interne.

Cela ne signifie évidemment pas que la méthode est mauvaise, et nous ne sommes personne pour juger cela. De toute façon, il n’y a qu’un seul juge: les résultats. Et ceux-ci, pour l’instant, parlent en faveur de l’entraîneur d’YS. Samedi, dans son ancienne maison, il ne montrera pas de sentiments pendant les 90 minutes, lui qui voudra aller chercher les trois points face à une formation qui a relativement beaucoup changé depuis son départ. Bernardo Hernandez a imposé son style et il est différent. Ce sera bon pour le spectacle, sans doute.

FC Echallens Région – Yverdon Sport, samedi à 17h aux Trois-Sapints

1re ligue, groupe 1, 8e journée

Le joueur qu’on attend

Roberto Elefante et Luca Scalisi. L’Italien a récupéré le brassard de capitaine d’Azzurri cette saison et formait une charnière centrale de haut niveau avec Sébastien Meoli, mais la blessure de l’ancien joueur du LS a bien sûr contraint Patrick Isabella à changer ses plans. A Yverdon, il a reculé Luca Scalisi en défense centrale, reformant l’axe de l’an dernier. Selon toute vraisemblance, il devrait continuer dans cette disposition. On l’a déjà dit la saison dernière: Elefante-Scalisi, c’est solide. Et il faudra l’être samedi face au leader La Chaux-de-Fonds!

Azzurri 90 LS – FC La Chaux-de-Fonds, samedi à 17h à Chavannes

1re ligue, groupe 1, 8e journée

La question du week-end

Stade-Lausanne-Ouchy se réveillera-t-il dimanche matin en position de finaliste? Pas impossible du tout. Les Stadistes ont un match abordable devant eux, avec la réception de Team Vaud M21. S’ils gagnent, les hommes d’Andrea Binotto espéreront un faux-pas soit de La Chaux-de-Fonds (à Azzurri) ou d’Yverdon (à Echallens) pour occuper l’une des deux premières places…. voire la première! Comme quoi, il n’y avait pas lieu de s’inquiéter après les deux défaites lors des deux premières journées.

Stade-Lausanne-Ouchy – Team Vaud M21, samedi à 17h à Vidy

1re ligue, groupe 1, 8e journée

La citation

«Ca m’embêterait de rater cette rencontre!»  Romaric Nya s’est exprimé ainsi dans les colonnes du quotidien de La Côte. Le Français espère en effet affronter Naters samedi, mais n’est pas dans un état physique optimal. Il espère jouer, bien sûr, car il affirme n’avoir conservé que des bons souvenirs dans le Haut-Valais. Match important pour l’USTS, qui peut prendre ses distances avec la barre… comme repasser dessous!

US Terre Sainte – FC Oberwallis Naters, samedi à 18h aux Rojalets

1re ligue, groupe 1, 8e journée

L’info utile

Championnat bizarre pour le FC Thierrens, qui ne perd pas (une seule défaite) mais ne gagne pas non plus (une seule victoire). Les cinq matches nuls viennent plomberl début de saison au Marais et le FCT aura besoin d’une victoire face à Grünstern samedi pour vraiment lancer son championnat. Benoît Pythoud l’a dit et répété, il s’agit d’une saison de transition pour le FCT, lequel pense à l’avenir et veut intégrer le plus de jeunes possible. Sur ce plan-là, tout va bien, mais trois points en retrouvant les valeurs de base du Jorat feraient du bien à tout le monde.

FC Thierrens – FC Grünstern, samedi à 19h au Marais

2e ligue inter, groupe 2, 8e journée

Le match qui promet une surprise

Ce n’est pas spécialement qu’on pense que Monthey va venir s’imposer à Copet chez le deuxième du classement, mais ce derby promet beaucoup. Le VS, auteur d’un sans-faute à domicile pour l’instant, voudra continuer sur cette lancée face à des Chablaisiens qui ont connu un début de saison mitigé. Attention toutefois, avec Kevin Mapwata et Moustapha Dabo, Monthey a de sacrés arguments offensifs notamment.

FC Vevey Sports 05 – FC Monthey, samedi à 17h30 à Copet

2e ligue inter, groupe 1, 8e journée

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.