Juan Rodriguez veut prouver son innocence devant le TAS

Juan Rodriguez veut prouver son innocence devant le TAS
L’information est officiellement tombée sous la forme d’un communiqué du Vevey Sport 1899, mais cela faisait quelques semaines que le petit monde du football vaudois en parlait. Le club veveysan communique que son capitaine Juan Rodriguez a été « récemment suspendu par la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic pour avoir, selon cette instance, commandé par internet des produits figurant sur la liste des substances interdites d’Antidoping Suisse ». Le joueur conteste cependant ces faits et a d’ores et déjà déposé un appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) le 4 décembre dernier. « Je vais prouver mon innocence, c’est tout ce que j’ai à dire. J’invite toutes les personnes qui veulent en savoir plus à arrêter de parler dans mon dos. Chacun peut m’appeler pour savoir la vérité. C’est une affaire qui n’a rien à voir avec le football », a simplement déclaré Juan Rodriguez, qui ne veut pas en dire plus tant que le TAS n’a pas jugé l’affaire. Il est pour l’heure suspendu deux ans, sans effet suspensif.
Dans l’attente de la décision du TAS qui devrait être rendue au printemps, le VS n’a « malheureusement pas d’autre choix que d’éloigner M. Rodriguez des terrains, raison pour laquelle ce dernier ne fera pas partie du contingent de la première équipe pour le second tour du championnat et remettra son équipe juniors à un nouvel entraîneur », a encore communiqué le club. Le VS tient encore  à préciser « qu’il ne s’agit pas d’un cas de dopage de la part du joueur, lequel n’a jamais été contrôlé positif et que celui-ci bénéfice de la présomption d’innocence jusqu’à ce que le TAS ait rendu sa décision. »
Categories: Divers

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*