Jorat-Mézières retarde le sacre de Renens

Jorat-Mézières retarde le sacre de Renens

Mardi soir, Jorat-Mézières et Renens ont partagé l’enjeu sur le score de 1-1. Ce résultat retarde l’attribution du titre de champion du groupe 1 de 2e ligue au club dirigé par Edin Becirovic.

La victoire était impérative si le FC Renens voulait être sacré mardi soir du côté de Mézières. Cependant, les Méziérois ne l’entendaient pas de cette oreille, surtout qu’ils avaient encore besoin de points pour conforter leur avance sur la barre. Grâce à un but sur corner inscrit par Julien Chaillet à la 15e minute, ils ont pu consolider leur ligne de défense et attendre Renens très bas.

“Ils ont bien tenu derrière”

Le leader, malgré ses multiples armes offensives, n’a pas réussi à faire imploser l’arrière-garde méziéroise. Pire, il s’est retrouvé à 10 dès la 71e minute de jeu après l’expulsion de Dadie Mayila. Il a fallu un penalty marqué par le buteur maison Edin Becirovic pour que Renens revienne avec un point de son déplacement. « Ils ont bien tenu derrière, déclarait l’auteur de l’égalisation à l’issue de la rencontre. Ils ont joué avec leurs armes. »

Le titre, plus qu’anecdotique au vu des ambitions des pensionnaires du Censuy, pourrait être remis ce week-end en cas de contre-performance de Pully ou Lutry, car Renens est au repos. « Psychologiquement, le fait d’avoir cette première place assurée ferait du bien à l’équipe. Mais je n’en fais pas une affaire d’État », conclut « Becigoal ».

Brühlart s’en irait avec la maintien

Quant au FC Jorat-Mézières, il compte dorénavant sept points d’avance sur le premier non relégable avec une rencontre de plus. Au vu du programme et des confrontations directes entre les derniers, il est quasiment sauvé. Un beau cadeau de départ pour Pierre-Alain Brühlart qui prendra sa retraite à la fin de la saison.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*