Jorat-Mézières obtient un point et croit encore au maintien

Jorat-Mézières obtient un point et croit encore au maintien

Le FC Jorat-Mézières a ramené un point de Baulmes, nouvelle terre d’accueil de Bosna Yverdon. Retour sur une partie renversante qui s’est terminée sur le score de 3-3.

Dernier du groupe 1 de 2e ligue, le FC Jorat-Mézières devait impérativement engranger des points pour lancer un deuxième tour de tous les dangers. Son adversaire du jour, Bosna Yverdon, nouveau pensionnaire du stade de Sous-Ville à Baulmes, ne l’entendait pas de cette oreille.

Bosna domine les débats

Dès le coup d’envoi, Bosna a pris le jeu à son compte et s’est montré dangereux sur le flanc droit par Edhem Fehratovic et Haris Becic. Cependant, l’arrière-garde des visiteurs répondait présente, bien aidée par le portier Michael Diserens qui réalisait plusieurs parades décisives. De leur côté, les hommes de Pierre-Alain Brülhart se contentaient de longs ballons en direction de leurs attaquants.

Après la demi-heure de jeu, les choses se sont enfin décantées. Les joueurs du nord-vaudois ouvraient enfin le score par l’intermédiaire de Haris Becic. Malgré les véhémences du banc visiteur et le drapeau levé de l’arbitre-assistant, le but était validé au grand dam de Mézières. A la 42e, Bosna doublait la mise à la suite d’un penalty obtenu par Haris Muharem sur une faute peu évidente de Francis Joye. Mersudin Tavlovic le transformait.

Le réveil de Mézières

La seconde période, que beaucoup de personnes imaginaient à sens unique, allait offrir son lot de rebondissements. Plus entreprenant, « JM » inscrivait son premier but grâce à un coup franc botté par Léonard Monod qui était dévié au 16 mètres par un « vert » et repris par Mancini. Secoué, Bosna reprenait ses esprits et marquait le 3-1 par Jasmin Campara sur un centre venu de l’aile droite.

Bien lancés, les nouveaux pensionnaires de Sous-Ville se croyaient peut-être à l’abri, mais c’était sans compter sur la force de caractère de son adversaire. Sur un coup-franc indirect dans la surface, Federico Golzio, point d’ancrage de l’attaque méziéroise, inscrivait le but de l’espoir. Le vent en poupe, « JM » parvenait à égaliser en fin de match sur une grosse frappe des 35 mètres de Maxime Chaillet. Son tir, parfait, allait se loger dans le petit filet de Amir Mehmedovic.

« Le groupe croit dur comme fer au maintien »

A l’issue de la rencontre, et de ce point quasiment miraculeux, Léonard Monod, entraîneur-assistant-joueur, était satisfait. « Ce soir, nous repartons avec un bon match nul. L’équipe a montré de belles choses, cependant, il y a encore du travail, nous ne devons surtout pas nous relâcher. Le groupe croit dur comme fer au maintien, même si nous savons que cela va être difficile ».

Cette unité ramène le FC Jorat-Mézières à trois points de la 12e place, occupée par le FC Venoge qui compte un match de moins. « Nous devons confirmer notre performance dès mercredi face au FC Crissier (coup d’envoi 20h15 à Mézières), poursuit l’entraîneur-assistant. Ce match est très important dans l’optique d’un éventuel maintien. Après celui-ci, nous affronterons Grandson dimanche prochain et le FC Venoge une semaine après. Il ne faudra pas se louper, car il s’agit de concurrents directs (NDLR Grandson est 13e et Venoge 12e) ».

Pierre-Alain Brühlart à la retraite

La rumeur traînait dans l’air depuis un moment, mais c’est désormais officiel : le mythique entraîneur du FC Jorat-Mézières, Pierre-Alain Brülhart, prendra sa retraite à la fin de la saison. Son remplaçant n’est pour l’heure pas connu, mais selon les bruits entendus par la rédaction, c’est Léonard Monod qui devrait reprendre l’équipe. Si l’information est confirmée, il ne manque plus qu’à savoir dans quelle ligue débutera l’actuel assistant !

Nicolas Bovey

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*