Jorat-Mézières mise sur un jeune entraîneur

Jorat-Mézières mise sur un jeune entraîneur

La passation de pouvoir s’est faite en douceur du côté de Jorat-Mézières. En effet, le mythique entraîneur Pierre-Alain Brühlart a laissé sa place à la tête de l’équipe à Léonard Monod, son assistant l’année dernière.

La tâche ne sera certainement pas aisée, car le nouvel entraîneur n’a que 29 ans, mais il ne doute pas, loin de là. « Je sais ce qui m’attend, parce que je connais bien l’équipe et j’ai même évolué avec elle, surtout lors du deuxième tour. » De plus, le jeune homme a eu un mentor exceptionnel qui lui a laissé de plus en plus de responsabilités la saison dernière. « Je veux vivement le remercier pour tout ce qu’il m’a appris et pour la confiance qu’il a eue en moi ».

Un mentor toujours présent dans l’esprit

Le relationnel est un élément important que Brühlart a appris à son disciple. « Il était exceptionnel. Son côté humain et sa gestion de l’effectif sont des données que je vais perpétuer avec Jorat. Ses entraînements étaient vraiment de qualité. Je vais poursuivre sur cette voie », sourit-il.

Cette saison sera compliquée, mais « Léo » voit plus loin. « Je me projette sur 2-3 ans en profitant du travail déjà fait par Pierre-Alain. L’objectif initial est évidemment de perdurer dans cette 2e ligue. » Une division qui devient de plus en plus compétitive et qui est gangrenée par l’argent. « Nous ferons avec nos moyens, mais je suis confiant dans l’avenir. Le club grandit chaque année. C’est très positif ».

Hanachi et Goncalves, deux renforts de poids

(Crédit photo: Brian Trallero Photography)

Le nouvel entraîneur pourra compter, notamment, sur deux arrivées de poids. Celles-ci débarquent de 2e inter, du FC Thierrens : Tiago Goncalves et Faicel Hanachi. « Je suis content de les accueillir dans mon contingent. Tiago peut évoluer sur tous les fronts de l’attaque ; il sera vraiment très utile et amènera du poids à l’offensif. Quant à Faicel, que dire ? Il a été formé, entre autres, à Bâle et Sion. Il a évolué avec Chiasso, Fribourg, Köniz. Il a le niveau et apportera la stabilité et son expérience au milieu. » Un joueur de ce calibre à Mézières, quel est le secret ? « Nous avons collaboré pour lui trouver un travail dans la région ».

Léonard Monod et son assistant Cristian Frias comptent aussi sur l’apport de jeunes venus de Pully, dont il est un ancien joueur, mais également de Lutry. « Je suis content du recrutement. Nous avons gardé l’ossature du club avec des garçons de qualité. Ils amèneront de la concurrence et de la fraîcheur ». Le manque d’expérience peut être pointé du doigt dans l’effectif, « mais l’équipe travaille dans ce sens et continuera à progresser ces prochaines semaines. »

Quant à son âge, certainement le plus jeune dirigeant de 2e ligue, Léonard Monod l’évoque avec philosophie. « J’estime être chanceux d’entraîner à moins de 30 ans à un si haut niveau. D’ailleurs, je remercie le club pour la confiance accordée. J’espère prouver qu’il avait raison de me confier cette équipe », conclut le jeune homme qui se réjouit de prouver que l’âge avancé ou encore l’expérience, n’est pas un gage de réussite.

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*