John Dragani construit un Le Mont plus vaudois que jamais

John Dragani construit un Le Mont plus vaudois que jamais

Yverdon, qui est venu avec 13 joueurs de champ, s’est bien défendu samedi à Baulmes, mais Le Mont était logiquement le plus fort. Un but de Santiago Feuillassier et un autre d’Hélios Sessolo, après une frappe sur la barre de la nouvelle recrue Steve Lawson (prêté par Evian Thonon-Gaillard), ont suffi aux hommes de John Dragani pour s’imposer tranquillement. A une semaine de la reprise du championnat, le nouveau coach du FC Le Mont a accepté de détailler avec nous les points forts de la saison à venir.

Le professionnalisme à 100%

Après la rencontre face à Yverdon, on a été surpris de voir tout l’effectif du Mont revenir sur la pelouse du Stade Sous-Ville. Le but? Décrassage et étirements pour ceux ayant beaucoup joué, sous la supervision de Carlos Carrasco. Les remplaçants de samedi ont eux eu droit à une séance soutenue, dirigée par Cédric Mora. John Dragani, lui, regardait tout cela d’un oeil attentif. Oui, le FC Le Mont est désormais un club professionnel à 100%, ce que n’a pas pu accepter un joueur comme Gilberto Reis. « Il faut faire attention à ce que l’on dit. Gilberto, on voulait le garder. On lui a demandé de regarder avec son employeur pour pouvoir être libéré quelques matins, mais il n’était pas prêt à faire ce pas-là. Je le regrette, bien sûr, mais désormais, on veut pouvoir compter sur l’effectif en tout temps », explique John Dragani. Lui-même a aménagé son temps de travail pour être au maximum avec l’équipe.

Les dernières recrues

Trois joueurs se sont engagés ce week-end, en marge du succès face à Yverdon. Il s’agit de trois défenseurs, qui seront a priori des joueurs de complément. Hervé Epitaux (20 ans) arrive de La Chaux-de-Fonds. Daniel Titie (25 ans) est un Français, qui a beaucoup joué en CFA et CFA2 dans sa carrière. Le plus prometteur des trois semble être Steve Lawson (21 ans), qui arrive d’Evian Thonon-Gaillard. Il a fait une bonne entrée et semble candidat au poste de latéral droit, où il sera en concurrence avec Jetmir Krasniqi. Le Mont a, a priori, bouclé son recrutement pour cet été.

Une équipe plus rapide que la saison dernière

Le FC Le Mont 2015/2016 était solide, mais manquait cruellement de percussion devant. C’est dans ce secteur-là que les changements ont été le plus important. Luis Pimenta et Alexandre Khelifi sont encore là, mais Le Mont a apporté énormément de vitesse, notamment sur les côtés. Santiago Feuillassier est un dragster, tout comme Ridge Mobulu de l’autre côté. Hélios Sessolo, lui, met énormément de rythme vers l’avant. Andelko Savic et Patrick Bengondo devraient se régaler de tous ces ballons. « On a les armes, c’est une certitude », confirme John Dragani

Un style de jeu plus en possession

Le Mont, une équipe de contre? C’était le cas et cela ne sera plus forcément la vérité. « On va essayer de jouer, avec le style de jeu que j’ai toujours défendu, mais il faut aussi rester humble. Avec les équipes qu’il y aura en Challenge League cette saison, on n’aura pas tout le temps le ballon! L’idée, c’est de ne pas le maltraiter quand on l’aura… Alors oui, on va essayer de jouer au football, de présenter des choses intéressantes, mais il ne faudra pas oublier d’être pragmatique quand il faudra l’être. Et avec la vitesse qu’on aura, on peut frapper fort même quand on sera sous pression », prévient le nouvel entraîneur du Mont.

Pas d’autre objectif que le maintien

« L’objectif, il est clair: c’est le maintien. Et si on peut faire mieux, on ne va pas se priver… » John Dragani ne veut pas le dire comme ça, mais une 9e place à la fin du championnat lui conviendrait bien. « Il faut être réaliste: Zurich, Aarau, Xamax, Wil et Servette voudront jouer les premiers rôles. Winterthour sera un sérieux outsider et après il reste Schaffhouse, Wohlen, Chiasso et… nous. C’est comme ça que ça se dessine aujourd’hui en tout cas, mais on sait que ça peut aller vite. On a des qualités et on veut les exploiter, mais on ne se prend pas pour des autres », continue « Draga ».

L’identité vaudoise

Face à Yverdon, sept titulaires étaient formés dans le canton de Vaud. Leur nom? Zivko Kostadinovic, Jetmir Krasniqi, Fabio Carvalho, David Marazzi, Ridge Mobulu, Hélios Sessolo et Luis Pimenta. A cela s’ajoutent les noms d’Andelko Savic et d’Alexandre Khelifi, sans oublier le troisième gardien, Marc Roux. En tout, ce sont dix Vaudois qui font partie du contingent du Mont, soit à peine moins que dans celui du LS cette saison. « C’est très réjouissant. Entre le LS et Le Mont, ce sont 45 à 50 places de footballeur professionnel qui sont disponibles dans le canton. Je pense que c’est profitable pour tout le monde. Et tout ce que je souhaite aux jeunes Vaudois qui sont chez nous, c’est de faire une grosse saison et de signer dans la foulée en Super League. Cette collaboration entre le LS et Le Mont, je la trouve très profitable pour tout le monde », explique John Dragani, entraîneur des M16 du Team Vaud la saison dernière.

Le Mont-YS

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*