«Tous les jeunes Vaudois talentueux nous intéressent!»

«Tous les jeunes Vaudois talentueux nous intéressent!»

Le soccer cherche à se développer en Amérique du Nord, sous l’impulsion de la fameuse Major League Soccer. Celle-ci est plutôt réputée en Europe pour attirer des stars vieillissantes, comme Steven Gerrard, Frank Lampard ou Didier Drogba. Cette partie-là des transactions est la plus spectaculaire, mais les Nord-Américains sont en train d’en développer une autre, sûrement plus efficace à long terme. Le soccer n’étant pas (encore?) le sport numéro 1 dans les écoles et les universités de l’autre côté de l’Atlantique, le retard pris en matière de formation est difficile à combler. Bien sûr, de plus en plus de jeunes s’intéressent au sport-roi, mais les meilleurs athlètes auront quand même tendance à privilégier l’autre football, celui auquel personne ne comprend rien en Europe, sans même parler du baseball, du hockey ou du basketball. Alors, les Nord-américains ont décidé, là aussi, de se tourner vers l’Europe pour combler leurs lacunes.

Des camps ouverts à tous les joueurs de 15 à 20 ans

NTL Sport Management, une agence basée à Montréal et qui travaille en liens très étroits avec l’Impact, mais a ses entrées partout sur le marché nord-américain, entre ainsi dans la phase concrète des opérations. En clair? Organiser deux camps de détection dans le canton de Vaud, en juillet 2016. L’agence, qui représente notamment l’international belge Laurent Ciman, a été créée par Jean Russo, lequel ne cache pas son attirance pour les jeunes joueurs suisses: « Nos camps sont ouverts aux joueurs de 15 à 20 ans, désirant s’ouvrir des portes en vue d’un éventuel parcours de foot universitaire et professionnel en Amérique du Nord, tout simplement. La formation chez vous est excellente et nous, aux Etats-Unis et au Canada, nous avons besoin de cela. » Ce que Jean Russo a à offrir? Des débouchés potentiellement intéressants, l’accès à l’élite du football nord-américain étant, pour l’instant, plus aisé que celui menant au plus haut niveau suisse. A noter que Jean Russo s’est associé à un footballeur amateur bien connu des lecteurs de notre site, David Bergien. Défenseur à Amical Saint-Prex (3e ligue), il est le relais de NTL Sport Management en Suisse et est notamment à l’origine de la venue de Blake Smith (aujourd’hui au Miami FC) à Yverdon Sport l’été dernier.

Cinq sessions de six heures pour prouver sa valeur

Comment ces camps se dérouleront-ils concrètement? Jean Russo continue: « Ce sera du lundi au vendredi et ce sera du sérieux! Chaque journée sera composée d’une session de six heures, pour un total de trente heures sous la supervision d’entraîneurs nord-américains et d’anciens joueurs professionnels européens. Ibrahim Ba sera notamment présent, lui qui travaille désormais pour nous après avoir été joueur et dénicheur de talents au Milan AC. » Pas question pour autant de superviser un nombre élevé de joueurs par semaine. « Exactement, nous visons la qualité, pas la quantité, si j’ose dire. Nous allons bloquer les inscriptions à 50 par semaine, afin que nos entraîneurs puisse vraiment évoluer le potentiel des joueurs qui seront là et décider si oui ou non, ils s’adapteront au jeu et à la vie nord-américaine. Déjà, il faut que ces jeunes en aient envie, mais il faut aussi qu’on voie s’ils ont le potentiel. Étant donné l’objectif de ces camps, les footballeurs inscrits devront posséder un niveau minimum d’expérience de haut niveau. Ce ne sera pas un camp de vacances, mais bel et bien un camp de recrutement. Notre but est de repartir avec des joueurs, pas juste de passer deux semaines dans votre beau pays », sourit Jean Russo. C’est aussi pour cela que le camp ne sera pas gratuit, afin d’empêcher la présence de joueurs non-motivés. Il en coûtera ainsi 400 francs à chaque participant, un montant qui donnera l’accès aux séances d’entraînement et à un kit (maillot et shorts) NTL Sports de marque Nike. La date limite d’inscription est le 1er juin.

« Le foot nord-américain n’a jamais été aussi attractif »

Comment pense-t-il que son projet sera accueilli par les joueurs? « Je suis convaincu qu’il le sera parfaitement!
Vous savez, avec l’expansion et la popularité accrue de la MLS, mais aussi de la North American Soccer League (NASL, D2) et de la United Soccer League (USL, D3), le foot nord-américain n’a jamais été aussi attractif pour les joueurs européens et les clubs sont plus ouverts que jamais à accueillir des joueurs de talent. Il y a une vraie demande. Et nous traitons chaque cas de manière individuelle, en faisant toutes les démarches pour inscrire un jeune à l’université par exemple», termine le patron de NTL Sport Management.

NTLTremplinfoot

Categories: 3 questions à, Divers

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*