«J’espère que tout le monde sera prêt au sacrifice»

«J’espère que tout le monde sera prêt au sacrifice»

Le FC Donneloye n’a pas quitté Praz-Dagoud, samedi soir, la tête basse et l’air abattu. Pourtant, les Oies ont concédé une vilaine défaite, 7-2, face à Saint-Légier, qui les met, déjà, dos au mur avant leur prochain match, qui aura finalement déjà lieu ce mercredi soir (20h) face à Saint-Prex.

Cela ne change pas grand chose au problème: les hommes de Christian Leuenberger et d’Abraham Keita ont brûlé leur joker et devront absolument réussir deux résultats positifs lors de leurs deux derniers matches s’ils entendent avoir une chance de se mêler à la lutte pour l’une des six places menant à la 2e ligue. Sur le terrain samedi soir, l’expérimenté milieu de terrain, Nicolas Vermot, a gentiment accepté de revenir sur cette grosse contre-performance, avant d’aborder le futur proche du club: une semaine où il faudra réagir.

 

Nicolas, que s’est-il passé samedi soir?

Je ne veux blâmer personne, ou pas ici, en tout cas. Disons simplement qu’on a tous été mauvais, pas assez concernés par ce match, comme si on n’était pas encore en finale.

On ne veut pas remuer le couteau dans la plaie, mais… 7-2, quand même!

Oui, le score ne parle clairement pas en notre faveur. Malgré tout, le ressenti est très différent pour nous, qui avons vécu le match. On a pris une quantité de buts, tous plus évitables les uns que les autres, et, de l’autre côté, on a manqué deux ou trois énormes occasions. Ça donne tout de suite une allure assez impressionnante au score, même s’il n’y avait sûrement pas autant de différences entre les deux équipes.

Malgré tout, vous êtes revenus à 2-2 avant la pause.

Et, à ce moment-là, je peux vous assurer qu’ils paraissaient nettement moins confiants, en face. C’est vraiment une période pendant laquelle on les a bousculé. Et puis, je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé à la mi-temps, mais on est sortis des vestiaires sans la moindre concentration.

En plus, la soirée avait bien mal commencé…

Avec la blessure de Sacha (Margairaz), effectivement. Cela a été un coup dur pour toute l’équipe, Sacha, c’est quand même très solide derrière. D’habitude, on n’a même pas besoin de se regarder pour se trouver sur le terrain, alors, évidemment, ça complique les choses quand il n’est pas là.

On imagine que son expérience dans ces moments importants vous aurait aussi fait beaucoup de bien, n’est-ce pas?

Mais absolument. J’ai aussi l’impression que c’est ce qu’il nous a manqué à Saint-Légier. On était un peu perdus, on débarquait. On a été naïfs et commis beaucoup trop d’erreurs. Typiquement, lorsque leur attaquant, Kustrim Derguti, entre sur le terrain, on ne l’a pas immédiatement vu comme une menace. Quinze minutes plus tard, il en avait déjà marqué trois…

Vous pointez du doigt votre manque d’expérience. Le problème vient uniquement de là?

Pas seulement, non, même s’il faut reconnaître que, globalement, ils devaient être un peu plus vieux que nous et avoir un peu plus l’habitude de ce genre de matches. Le problème, j’ai plutôt l’impression qu’il se situe dans nos têtes. Mentalement, on n’était pas prêt à jouer ce match. Pour vous donner un exemple concret, on a enchaîné sur la lignée de notre dernière rencontre de championnat, face à Corcelles-Payerne.

C’est vrai que, malgré la victoire, vous nous aviez pas fait une grosse impression sur ce match-là…

Et bien voilà, notre état d’esprit n’a, tout simplement, pas suffisamment évolué depuis ce match. Aujourd’hui, on doit se rendre compte qu’on joue les finales, qu’on a une chance immense. Et il n’y a pas de raisons de se mettre la pression pour autant. Les finales, c’est génial, il faut le voir comme un défi et comme une chance. Mais d’un autre côté, il faut aussi se bouger et tout donner pour pouvoir être content de nous-mêmes à la fin!

Nicolas, votre match face à Saint-Prex mercredi, c’est, déjà, quasiment celui de la dernière chance!

Il faut le dire, on n’aura pas le droit à l’erreur. On est totalement conscients qu’on a besoin d’un résultat. Pour ma part, je suis prêt à tout donner, à laisser mes deux jambes et mes deux bras sur le terrain, je vous l’assure, même un poumon, s’il le faut. J’espère que tout le monde sera prêt au même sacrifice, car on va en avoir besoin.

La confiance reste intacte?

Totalement! On ne peut pas dire qu’on ait quitté le terrain, samedi soir, la tête basse et le moral dans les chaussettes. On se réjouit de se retrouver, de faire le point et de prendre les mesures nécessaires, car on ne peut pas affronter Venoge et Saint-Prex de la même manière qu’on s’est rendu à Saint-Légier.

Malgré tout, il y a cette possible qualification pour le tableau final de la Coupe de Suisse, si vous ne prenez pas trop de cartons durant ces trois matches. Même inconsciemment, est-ce qu’elle peut être dans un coin de votre tête au moment d’entrer sur le terrain dans ces finales?

Vraiment pas, non. En tout cas, je ne pourrais pas le concevoir. C’est quoi, le mieux: de jouer un nouveau championnat entier en 3e ligue avec un tour de Coupe de Suisse, ou alors de pouvoir évoluer en 2e ligue, quitte à ne pas avoir de Coupe de Suisse? La réponse me paraît évidente. On doit simplement prendre les choses les unes après les autres, dans l’ordre, cela me semble logique. Déjà, il y a ces finales, on doit les jouer à fond, mettre toutes les chances de notre côté, et, ensuite, on verra ou cela nous mène.

C’est un appel à devenir un peu plus agressif sur le terrain, quitte à devoir prendre quelques cartons?

Pas le moins du monde! C’est simplement un appel à jouer notre jeu, comme d’habitude, et à prendre les choses dans l’ordre, comme la logique le voudrait.

Une interview réalisée par Florian Vaney

Le nouveau tableau des finales de 3e ligue

Groupe 1

Samedi 11 juin, 19h30

Saint-Légier – Donneloye 7-2 (2-2)
Buts pour Saint-Légier: Florian Thibaut, Valon Ramosaj, Yannick Martin (2x) et Kustrim Derguti (3x)
Buts pour Donneloye: Jérôme Thomas et Dominique Menana.

Saint-Prex – Venoge 1-2 (1-1)
But pour Saint-Prex: Alex Fernandes
Buts pour Venoge: Brian Baali et Carlos Monteiro.

Mercredi 15 juin, 20h

Donneloye – Saint-Prex

Samedi 18 juin, 19h30

Venoge – Donneloye

Saint-Prex – Saint-Légier

Mardi 21 juin, 19h30

Venoge – Saint-Légier

Fc Donneloye vs Fc Granges Marnand 1-1

Categories: 3e ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.