Jean-Marc Dupuis réussit sa première sur le banc de… Forward Morges!

Jean-Marc Dupuis réussit sa première sur le banc de… Forward Morges!

Après trois semaines où l’intérim a été assuré par Raphaël Cand et le président Sébastien Boillat, Morges a enfin trouvé un successeur à Christophe Ohrel sur son banc. Le désormais ancien entraîneur de Forward n’était ainsi même pas là dimanche à Aubonne. Il nous l’avait dit jeudi: son club cherchait une solution pour le remplacer, lui qui avait dit stop. Le nom de son successeur? Il est bien connu dans la région, pour avoir, notamment, officié en qualité d’entraîneur du côté de Gland et du FC Pied du Jura.

Jean-Marc Dupuis, puisqu’il est l’heureux élu, a maintenant devant lui une montagne, ou plutôt une colline. La situation de Forward Morges est en effet toujours relativement avantageuse, dans la lutte pour les finales du mois de juin. Avec cinq unités de retard sur la deuxième place et un match en moins au compteur, l’objectif semble tout à fait réalisable. Malgré tout, le temps presse, et le nouveau boss de Forward devra rapidement trouver ses marques, ce qui ne devrait pas être un problème insurmontable pour lui.

En place depuis à peine vingt-quatre heures, on lui accorde, en tout cas, volontiers la mention «très bien» pour son premier test face à Chêne Aubonne, ce dimanche après-midi. Va-t-il rester un bon moment sur ce banc? Sébastien Boillat, en tout cas, y croit: « J’espère que ce n’est pas que temporaire avec Jean-Marc. » Bref, Forward a un nouvel entraîneur. Un vrai. Pas un prête-nom comme on aurait pu le penser, peut-être.

«Il y a des opportunités qu’on ne peut laisser passer»

Samedi encore, Jean-Marc Dupuis était l’assistant de Vagner Gomes, sur le banc du LUC-Dorigny, pourtant concurrent direct du FCFM dans la lutte pour une des deux premières places du groupe. Tout s’est passé vite, très vite et, saisi par l’urgence de la situation morgienne, «JMD» n’a pas hésité bien longtemps: «J’ai reçu un coup de fil vendredi, on s’est rencontré le lendemain et j’ai signé directement. C’est important de préciser que ça s’est fait d’un commun accord avec Vagner, qui a compris la situation et m’a laissé partir. Je peux comprendre que ça puisse paraître bizarre mais, vous savez, il y a des opportunités qu’on ne peut laisser passer. J’ai donc effectué mon dernier match avec le LUC samedi après-midi (victoire 2-0 face à l’US Terre Sainte), et fait mes débuts sur le banc de Forward aujourd’hui même, dimanche».

Un derby qui s’annonçait chaud

Le nouvel arrivant savait bien qu’il était très attendu pour ses débuts, son n’équipe n’ayant plus le droit à l’erreur après avoir égaré des plumes le week-end dernier dans le derby face au «BRP», dernier du classement. Et, comble de la pression, un nouveau derby, face à Chêne Aubonne cette fois-ci, se dressait devant lui comme premier test. De quoi mettre directement Jean-Marc Dupuis dans le bain, d’autant plus que son adversaire du jour, premier relégable, avait également soif de points.

Il y a bien eu 10 rangs d’écart

Du suspense cependant, il n’y en aura eu uniquement sur le papier. Sur le terrain détrempé du Chêne, Morges a vite, bien trop vite pris l’ascendant pour que les locaux puissent imaginer un dénouement plus heureux. Après à peine 30 secondes, les visiteurs avaient déjà allumé la barre transversale. La tendance était donnée, on ne verra qu’une seule équipe durant 90 minutes. Deux réussites pour Cristovao Da Luz et Gzim Thaqi, une pour Daniel Escobar et Jonathan Aloise: cela fait bien 0-6, et le score aurait pu être plus sévère pour un FC Chêne Aubonne qui ne s’est pas créé la moindre occasion nette de la partie… Il y avait dix rangs d’écart au classement entre les deux formations avant la rencontre, et l’appellation «derby» n’y aura rien changé. Forward a montré pourquoi il luttait pour les finales, Aubonne contre la relégation.

Forward n’a pas laissé la moindre miette

Au bord du terrain, Jean-Marc Dupuis avait de quoi se montrer satisfait concernant ses débuts. En plus d’en avoir planté six, ses hommes, à l’écoute et déterminés, ont montré un visage plaisant au regard des conditions difficiles. S’ils ont étrillé leur adversaire du jour, ce n’est pas seulement une question de réussite, mais bien d’implication et de motivation dans le jeu. En plus d’être, effectivement, clairement supérieur techniquement. Défensivement, les visiteurs ont été concentrés, de la première à la dernière minute, offrant toujours une solution de secours à un coéquipier en difficulté, et ne paniquant absolument jamais à la relance, malgré l’état d’un terrain qui n’a cessé de se détériorer au fil de la rencontre. Offensivement, on l’a dit et on ne souhaite pas enfoncer le clou plus que nécessaire, les Morgiens avaient les clés en main pour en faire entrer encore quelques uns. Néanmoins, de Cristovao Da Luz à droit, à Daniel Escobar à gauche, tous, aux avants postes, ont semblé très affûtés et capable de faire la différence en alliant leurs forces.

 

Fc Chêne Aubonne vs Fc Forward-Morges 0-6

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Roland Schaer n’a pas vu des «guerriers»

Si le sourire et le soulagement sont de circonstance du côté des vainqueurs, le spectacle n’a pas plu du tout à Roland Schaer, l’entraîneur des vaincus, qui s’attendait à tout, sauf à ça: «Pour se sauver, une équipe, dans notre situation, doit avoir des guerriers sur le terrain. Vous avez vu des guerriers aujourd’hui? Certainement pas! On était des agneaux… Je tire mon chapeau à cette équipe de Morges qui s’est magnifiquement battue aujourd’hui, dans tous les duels. Ils ont vraiment été forts. Malgré tout, on leur a facilité la tâche, en perdant beaucoup trop de ballon derrière, notamment. Ce n’est pas au coach de motiver ses joueurs dans des matches pareils, normalement. Les joueurs doivent être capables de le faire par eux-mêmes, c’était tout de même un derby. L’heure est venue de discuter, de faire le point sur ce match, et de faire les changements qui seront nécessaires, car il va y en avoir».

Effectivement, des solutions, il faudra en trouver, puisque Chêne reste sous la barre avec le même nombre de points que Crans et Epalinges, les deux formations qui le précédent. Et puis, au vu du calendrier qui attend les hommes de Roland Schaer, on se dit que le «Chêne Aubonne – Epalinges», prévu en clôture de championnat, pourrait avoir une certaine importance.

Jean-Marc Dupuis: «Je ne mérite aucune félicitation»

Le nouvel homme fort de Forward frappe, lui, un grand coup rempli de promesses qu’on se fera un plaisir de suivre très près prochainement. Et, surtout, il ramène enfin le calme et la sérénité tant attendus dans la maison morgienne: «Aujourd’hui, j’ai trouvé des joueurs réceptifs, à l’écoute, c’était plaisant. Malgré tout, je ne mérite aucune félicitation pour notre victoire. Je dis toujours que le travail de l’entraîneur s’effectue la semaine. Le week-end, on a simplement une équipe à disposer sur le terrain, le job, c’est les joueurs qui le font. Trop modeste? Je ne pense pas, mais c’est ma nature après tout. J’ai l’impression que le groupe peut vraiment bénéficier de ce calme, de cette modestie, peut-être. Ils ont vécu des dernières semaines agitées, et il y a quand même pas mal d’attentes concernant notre équipe, cette année comme toutes celles qui ont précédé, d’ailleurs. Donc ramener le calme ici, ça ne peut pas être une mauvaise chose».

«On peut s’en servir comme match référence»

«À mon avis, poursuit-il, c’était une bonne chose de commencer dans un derby face à Aubonne, qui est, en plus, une équipe que je connais très bien. Je pense qu’on peut véritablement s’en servir comme d’un match de référence. J’ai vu beaucoup de bonnes choses, mais aussi des moins bonnes. Ça va nous donner de quoi travailler à l’entraînement. En arrivant, c’était important de désigner un objectif. Les gars m’ont tout de suite dit qu’ils voulaient les finales. On sait que c’est possible, si on remporte notre match en retard face à Jorat-Mézières, on revient à deux points de la barre. Ce qui est certain, c’est que les prochaines semaines vont être cruciales. À la fin du mois, en cinq jours on va affronter le LUC et Genolier-Begnins. On en saura plus après ça».

Fc Chêne Aubonne vs Fc Forward-Morges 0-6

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Les prochains rendez-vous

Forward reçoit le FC Bex samedi prochain, le 23 avril, à 17h. Le même jour, à 19h, Aubonne sera à Montreux.

FC Chêne Aubonne – FC Forward Morges 0-6 (0-4)

Buts: 7e Aloise 0-1; 18e Thaqi 0-2; 43 et 45e Cristovao 0-4; 60e Thaqi 0-5; 67e Escobar 0-6.

Arbitres: M. Ilco Jancevski, assisté de M. Sébastien Cuénod et de Mlle Laetitia Nuara.

Aubonne: Delatour; Seiler (46e C. Schär), Von Boehn, Jose Correira, Monnier; Molinaro, Gaillard, Teixeira, Demaku (67e Matthey), Hofer; Perez (46e Auf der Maur).

Entraîneur: Roland Schaer.

Forward: Zanardi; Ferrari, Mukladzija, Oulevay, Loche; Kone, Arena, Aloise (61e Cuviello); Escobar (77e Cand), Cristovao (66e Nkano), Thaqi.

Entraîneur: Jean-Marc Dupuis.

Terrain du Chêne.

Fc Chêne Aubonne vs Fc Forward-Morges 0-6

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Categories: 2e ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.