Jean-Luc Rapin choisi «président de l’année»

Jean-Luc Rapin choisi «président de l’année»

C’est peu de dire qu’il ne s’y attendait pas, mais que cette récompense lui a fait énormément plaisir. Jean-Luc Rapin, président du Stade Payerne, ne peut décidément pas partir sur une meilleure note. Quelques jours après avoir fêté une double promotion (2e et 4e ligue) avec ses deux équipes d’actifs, quelques semaines après avoir gagné la Coupe vaudoise, voilà qu’il peut soulever un dernier trophée, plus personnel: le « Vaud d’Or » du meilleur président!

Un président qui dit ce qu’il pense

Décerné par le comité de la Nuit du Football, dont nous faisons partie depuis cette année, et l’ACVF, ce nouveau trophée vient récompenser un président passionné qui laisse son club dans un excellent état, après 30 ans de comité. Lino Campigotto, président du comité précité, n’a pas manqué de souligner les mérites de Jean-Luc Rapin, président ayant oeuvré pour son club, mais aussi pour une région, la Broye. Adepte d’une certaine franchise, pour ne pas dire d’une franchise certaine, « Lucky » a toujours défendu les intérêts du Stade Payerne, même quand il fallait aller contre le vent. La nouvelle répartition des groupes de 2e ligue? Elle ne lui plaisait pas, il l’a dit. Les horaires des finales? Il ne lui ont pas plus, il l’a signifié à l’ACVF avec la détermination nécessaire. Jean-Luc Rapin, un homme de convictions.

Alain Heiniger, un arbitre-assistant sous les projecteurs

Autre récompense individuelle d’importance, celle d’Alain Heiniger comme meilleur arbitre. Officiant pour le compte du FC Nord Gros de Vaud, il réalise une magnifique carrière d’arbitre-assistant, que nos fidèles lecteurs découvriront en détail dans quelques jours.

Alain Gendron, récompensé pour ses résultats et pour sa classe

Le meilleur entraîneur? Il s’appelle Alain Gendron et vient de réaliser un petit miracle avec le FC Echichens. Si Lino Campigotto a tenu à vanter les mérites de Marcos Carballo, qui a grandement contribué à sauver Concordia de la relégation, il a tout de même transmis le trophée à l’entraîneur des « Bleu-Blanc », dont le maintien en 2e ligue à la trêve était fortement compromis. Mais plus que l’aspect purement comptable, l’ACVF a tenu à relever l’élégance et l’attitude, en tous points remarquables, du technicien parisien. A entendre les applaudissements nourris venus de la salle, les convives étaient enthousiasmés par ce choix.

Une organisation parfaite grâce au FC Yvonand

Le FC Yvonand a, lui aussi, parfaitement mérité son « Vaud d’Or » de l’organisation, tant la soirée a été parfaite. Emmené par Soprano Marinelli, le comité du FCY a accompli un travail formidable qu’il convient de saluer ici.

Genolier-Begnins s’est distingué à de multiples titres

Parmi les vedettes de la soirée, citons l’ensemble des membres du FC Genolier-Begnins. Les Canaris ont été récompensés avec le prix de la participation et le trophée du meilleur buteur pour Julien Jemmely (lire ici) et se sont illustrés par leur bonne humeur et leur enthousiasme au bar après les festivités.

Les Comisetti, une famille en or

Impossible d’oublier ici les « parrains » de la soirée, à savoir Mario, Raphaël et Alexandre Comisetti. L’ACVF a en effet tenu à saluer une « famille en or » et à l’honorer comme il se doit. Si ses deux fils étaient retenus à l’étranger pour leurs affaires, Mario a assuré le show à lui tout seul. Très ému par le diplôme d’ambassadeur du football vaudois qui lui a été remis, ce grand monsieur a amplement mérité les applaudissements qui lui étaient destinés.

Parmi les autres « Vaud d’Or », signalons les trophées de champions vaudois. Le Stade Payerne l’a emporté en 2e ligue, Crans en 3e, Turc Lausanne en 4e et Iliria Payerne II en 5e. Bravo à ces quatre clubs… et aux autres! Nous ne retranscrirons pas ici les titres gagnés par les meilleures attaques ou par les équipes les plus fair-play: tout se trouve sur le site officiel de l’ACVF

La soirée a ainsi été belle, tout comme l’après-midi. Le « LS 94 » a en effet battu « YS 94 » sur un score de tennis, mais le résultat importe peu. Seul comptait le plaisir de se retrouver et de passer une belle journée, tous ensemble. A ce titre, et à beaucoup d’autres, l’événement a été réussi du côté d’Yvonand.

Categories: Divers

Auteur