« Je veux monter en 3e ligue la saison prochaine »

« Je veux monter en 3e ligue la saison prochaine »

Le groupe 8 de 4e ligue a été amputé de deux clubs l’automne dernier. Il n’y aura donc pas de relégués à l’issue de la saison. Heureusement pour Lusitano Lausanne qui compte zéro point. Pourtant, l’équipe de l’entraîneur Manuel Lemos se montre ambitieuse.

Il y a des saisons intéressantes, compétitives, des luttes au couteau tiré pour la promotion ou contre la relégation, un combat fratricide contre l’ennemi juré ou, il y a celles dont le suspense est au niveau du néant. Cette deuxième catégorie vaut pour le club de Lusitano LS. En effet, il occupe la 10e place du groupe 8 de 4e ligue. Son nombre de points ? Zéro, le même chiffre en pour cent que ses chances d’être relégué. Effectivement, Cugy et Racing Club Lausanne IC se sont retirés. L’exercice 2017-2018 de la formation lusitanienne est donc conseillé pour les cardiaques.

15 arrivées durant le mercato hivernal

Pourtant, l’entraîneur au baluchon facile, Manu Lemos, fixe des objectifs élevés à son équipe et il s’en donne les moyens avec l’engagement cet hiver de 15 joueurs ! « J’aimerais atteindre la sixième place », confirme le principal intéressé. Celle-ci, occupée par le FC Saint-Sulpice IIB, n’est qu’à 11 points. Arrivé en septembre, l’ex-entraîneur d’Espagnol avait déjà engagé sept nouveaux l’automne dernier. « J’ai une notion de plaisir qui n’a pas été comprise par tous. J’ai dû me séparer de plusieurs éléments », précise Manuel Lemos.

Venus de Benfica, Malley, Etoile Lausanne ou encore Vevey, ces renforts doivent permettre de grappiller des places, mais également de viser les sommets. « Je veux monter en 3e ligue la saison prochaine, martèle l’entraîneur lusitanien. Il y a une bonne ambiance dans l’équipe et les éléments sont excellents. Avec notre club, nous mettons les choses en ordre, nous construisons une belle maison ». Un zéro pointé après le premier tour expliqué par des soucis de fair-play, mais le total véritable serait de seulement quatre unités supplémentaires. De quoi vraiment viser une promotion en 2019 ?

Des joueurs d’expérience et un bon attaquant

La qualité de la (nouvelle) équipe est son ensemble. « J’ai en plus trois-quatre joueurs d’expérience qui ont de la bouteille en 2e ligue. Par exemple, mon capitaine Bruno Miguel qui évolue depuis 12 ans à Lusitano et Théodore Essama. J’ai dans mes rangs un excellent attaquant avec Joël Paixao Moreira. Il a marqué une dizaine de buts au premier tour. C’est un vrai avantage de l’avoir. Ces coéquipiers travaillent également sérieusement ce qui me donne de l’espoir pour ce printemps », détaille le Portugais.

« Manu », qui avoue volontiers être un dirigeant exigeant, aime les projets difficiles : « J’ai accepté d’intégrer une aventure compliquée, mais très attractive avec un président sérieux qui adore le football. De plus, j’ai envie de donner la chance à des joueurs que la plupart des clubs ne veulent plus. Je donne beaucoup de valeur aux qualités humaines. J’ai un long chemin à parcourir, mais avec de l’humilité et du travail tout est possible dans le football », conte avec envie l’entraîneur de Lusitano. Ces deux qualités seraient-elles suffisantes pour amener la formation lausannoise en 3e ligue en 18 mois ?

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*