«J’ai confiance en mon équipe, et je pense qu’on va gagner»

«J’ai confiance en mon équipe, et je pense qu’on va gagner»

Samedi, le FC Stade-Lausanne-Ouchy reçoit Yverdon Sport FC au stade J.-A Samaranch. Ce derby cantonal promet des étincelles avec deux formations qui luttent pour la promotion en Challenge League. Cependant, cela va beaucoup mieux pour la troupe d’Andrea Binotto avec une première place, sept victoires et deux matchs nuls. Rencontre avec le président Resul Sahingöz, qui a confiance en ses joueurs et son staff.

Bonjour, comment sentez-vous votre équipe avant cette rencontre primordiale?

Franchement, je la trouve sereine et confiante. Moi, en tant que président, mais également le club et tout son entourage se réjouit vraiment de ce derby cantonal. L’enjeu est important, mais le fair-play doit être l’acteur principal samedi.

En face, Yverdon vient de remporter un match importantissime contre Stade Nyonnais, avez-vous peur de cette équipe?

Non, mais cela reste une très grande formation. Elle est très solide avec de très bons joueurs d’expérience. Cependant, je préfère me concentrer sur nous et nos forces.

Quelles sont les qualités du SLO?

Nous avons des atouts tant individuels que collectifs. Notre principal avantage est notre attaque (NDLR : avec 22 buts, il s’agit de la meilleure attaque de Promotion League avec le Stade Nyonnais). Au niveau défensif, nous n’avons pas vraiment réussi notre début de saison avec pas mal de buts encaissés. Mais depuis plusieurs journées, ça va beaucoup mieux. Sur les six dernières rencontres, nous n’avons ramassé que deux fois.

Samedi, cela sera un gros derby, qu’attendez-vous de votre formation?

J’aimerais tout d’abord qu’elle prenne du plaisir. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut jouer un duel de cette importance. Ensuite, je voudrais voir mon équipe gagner, c’est évident. Il faudra qu’elle reste concentrée durant 90 minutes, qu’elle soit lucide et ne stresse pas. C’est plutôt Yverdon qui doit avoir la pression.

Si vous l’emportez aujourd’hui, vous mettriez votre concurrent à 12 points. Avec un tel résultat, est-ce que vous pensez que cela sera terminé pour Yverdon?

Non, pas du tout. Rien ne sera fini samedi. La saison est très longue. Par contre, on veut absolument gagner, mais on sait que cela sera difficile, car on respecte l’adversaire. Je le répète, le plus important est que la fête soit belle et fair-play. Ça ne sera pas le dernier duel entre les deux formations. Il y a une rivalité, mais nous faisons partie, Yverdon et Stade Lausanne, de la pyramide du foot vaudois, il est primordial de travailler dans la continuité et le respect.

Après un été animé sur le marché des transferts, il y a eu plusieurs « histoires » entre les dirigeants des équipes vaudoises de Promotion League, qu’en est-il?

L’affaire de la surenchère (voir les articles en bas de page) est conclue, il n’y a rien à rajouter. C’est le passé et tout le monde a tourné la page. Je me réjouis de recevoir Mario Di Pientrantonio, ainsi que tout l’entourage du club et surtout les supporters yverdonnois que j’espère voir nombreux.

Resul, est-ce que vous vous lancez dans un pronostic?

Oui, je peux. J’ai confiance en mon équipe, et je pense qu’on va gagner, par quel score je n’en sais rien. Mais je réitère mes propos sur Yverdon, je respecte vraiment ce club.


Archives:

Resul Sahingöz réagit aux propos de Mario di Pietrantonio

Mario Di Pietrantonio se plaignait de la surenchère de certains clubs

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*