Jayson Leutwiler est tout simplement invincible

Jayson Leutwiler est tout simplement invincible

La dernière fois qu’on a croisé Jayson Leutwiler, il venait de signer à Shrewsbury Town, en League Two anglaise, la quatrième division. Le lieu de la rencontre, à l’été 2014? La buvette du Stade Payerne, où il ne manque jamais de revenir, lui qui est passé par le centre de pré-formation ASF dans son adolescence. Les souvenirs sont nombreux dans le canton de Vaud pour ce talentueux gardien, puisqu’il a également défendu en 2009/2010 les couleurs d’Yverdon Sport, où il avait prêté par le FC Bâle.

17 blanchissages en 33 matches!

(www.bbc.co.uk)

(www.bbc.co.uk)

Pourquoi on parle de lui aujourd’hui? Tout simplement parce que de facétieux médias anglais font actuellement de lui le… meilleur gardien d’Europe! La raison est toute simple et spectaculaire à la fois. Sur ses 33 derniers matches (coupe et championnat confondus), il a réussi… 17 blanchissages! Le dernier en date a eu lieu samedi dernier à Luton, un des candidats principaux à la promotion. Shreswbury, actuellement 2e, ne s’en cache pas: la montée en League One est un objectif et son gardien suisse en est aujourd’hui l’un des meilleurs joueurs. Arrivé il y a huit mois à Shrewsbury, il est déjà indispensable.

Face à Luton, il a multiplié les arrêts de classe, mais n’a pas souhaité tirer la couverture à lui, tout en humilité. « On a joué à dix durant les vingt dernières minutes, donc je suis heureux d’avoir réussi ce blanchissage. Arracher un point ici, c’est très positif », a-t-il expliqué après ce vaillant 0-0. « C’était une bonne soirée pour moi. J’ai réussi pas mal d’arrêts et cela aide quand vous en avez quelques-uns à faire tôt dans la partie. Je suis très heureux d’avoir aidé les gars à obtenir ce résultat », a-t-il expliqué au site officiel du club. Seul bémol, le Neuchâtelois de 25 ans n’a pas été élu « Man of the match »! « Mais ça, ce n’est pas grave! C’est notre défenseur Connor Goldson qui l’a eu, ça me va très bien. Les trois défenseurs auraient pu l’avoir et je suis très heureux pour Connor », a-t-il rigolé.

Le secret? « Une excellente communication avec mes défenseurs »

Interrogé par la BBC, il s’est exprimé de manière plus générale sur son nombre de « clean sheets »: « Je suis le gardien européen ayant réussi le plus de blanchissages? J’en suis très flatté, mais on ne peut pas comparer avec les plus grandes ligues mondiales. Il y a des joueurs de meilleure qualité à plus haut niveau et je n’aurais pas la prétention insensée de dire que je suis le meilleur gardien d’Europe. » Son secret? « Il est tout simple: une excellente communication avec mes défenseurs. Qu’on joue à trois ou à quatre derrière, la clé c’est de bien parler. » Son style? « A l’européenne. Quand on arrive en Angleterre, on est impressionné par le gabarit des joueurs et leur engagement. Quand je peux capter une balle, je le fais, mais j’aime boxer les ballons, évacuer le danger. »

Aller plus haut?

Ce qui lui a donc permis, un match sur deux, de ressortir du terrain sans avoir pris le moindre but. L’occasion d’aller voir encore plus haut, pour celui qui avait volontiers été présenté comme un espoir du football suisse à ses débuts? Selon la BBC, toujours, il serait suivi de près par des clubs de Premier League et de Championship.

 

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*