«Impossible de dire non à Jean-Philippe Karlen»

«Impossible de dire non à Jean-Philippe Karlen»

Il pensait arrêter le football quelques mois, voire plus. « Franchement, j’y ai songé, oui. Je ne me voyais pas reprendre après mon départ d’Azzurri », explique Renato Rocha. Il est allé discuter avec plusieurs clubs de 1re ligue et de 2e ligue inter, sans réelle conviction. En gros, il y est allé parce qu’il est poli et qu’il a été éduqué à répondre aux invitations, rien de plus. Mais un coup de téléphone, un seul, a tout changé. Celui de Jean-Philippe Karlen.

La Sarraz-Eclépens cherchait un attaquant

L’entraîneur de La Sarraz-Eclépens n’a jamais fait mystère de son intention d’engager un attaquant pour le deuxième tour. Si les Sarrazins, co-leaders du groupe 2 de 2e ligue inter, veulent monter d’un échelon, ils avaient besoin d’un chasseur de buts. Veselin Georgiev, le Bulgare, en est un, bien sûr. Estefan Alvarez, sur le côté, fait de réelles différences et Lyazid Brahimi est un meneur de jeu de grand talent. Ces trois hommes-là avaient cependant besoin de renfort et, surtout, d’un homme capable de scorer dans n’importe quelles circonstances. Alors, Jean-Philippe Karlen, en apprenant que Renato Rocha était libre, a appelé. Et « RR » n’a pas hésité.

« La Sarraz ou rien »

« Franchement, c’est impossible de lui dire non. On se connaît bien et on a la même rage de gagner, c’est un grand monsieur du football. Dans ma tête, c’était La Sarraz ou rien, franchement. J’habite à deux minutes et, avec mon travail et mon corps, je ne pouvais plus m’entraîner quatre fois par semaine et jouer le week-end. La Sarraz, c’est l’idéal pour moi aujourd’hui », explique le nouvel avant-centre du club sarrazin. A 31 ans, son organisme ne supporte plus vraiment la répétition des efforts de haute intensité que réclame le championnat de 1re ligue. En 2e ligue inter, il pourra se gérer un peu plus et retrouver toute son efficacité. Puissant, adroit devant le but, très fort dans la conservation du ballon et impressionnant dans les duels, « RR » avait réalisé un très bon deuxième tour 2014/2015 avec Bavois, avant de signer à Azzurri l’été dernier. Là, il a été régulièrement absent et n’a pas pu donner tout ce qu’il espérait. De quoi frustrer ce guerrier des stades, lui qui n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il offre la victoire à son équipe.

Le sac plastique de la Migros, preuve d’humilité

Jean-Philippe Karlen, forcément, se réjouit de l’accueillir: « Il va dynamiser mon groupe, apporter ce plus qui fera la différence. Renato, c’est un monument des séries supérieures à la nôtre, c’est un gars qui a marqué sur tous les terrains de 1re ligue. Et je le vois arriver avec une grande humilité, avec beaucoup d’envie d’aider les jeunes. » Une anecdote a d’ailleurs frappé « Charly »: « Pour son premier entraînement avec nous, il est arrivé avec ses affaires dans un sac plastique de la Migros! Pour moi, cela montre toute son humilité. Il vient tirer ses dernières cartouches chez nous et je suis sûr qu’il en a encore beaucoup! »

« Monter? Il faudra travailler très dur »

L’avis de Renato Rocha? « Comme je vous l’ai dit, je viens pour donner un coup de main à un entraîneur que j’apprécie. En plus, cette équipe a de la qualité, avec beaucoup de jeunes. Monter? Il faudra travailler très dur, c’est tout ce que je peux dire. » Il ne le dira pas, mais avec lui, l’objectif est déjà plus réalisable que sans. Reste à se montrer plus fort que Portalban et Bulle, les deux adversaires de ce second tour.

Categories: 2e ligue inter

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.