Ilija Borenovic: «Tout a été très vite pour moi»

Ilija Borenovic: «Tout a été très vite pour moi»

Quelques minutes après la défaite de Team Vaud face à Bavois (3-1) en match amical mercredi, Ilija Borenovic nous a accordé le temps de quelques questions. Le nouvel entraîneur de Team Vaud M21 a gravi les échelons très vite, lui qui a seulement 32 ans. Né à Belgrade, ce très élégant milieu de terrain a joué au Lausanne-Sport à la fin des années 90 et a retrouvé la Pontaise il y a trois ans, comme entraîneur cette fois.

Après avoir quitté Echallens II, il a  d’abord officié comme assistant d’Alexandre Comisetti aux M21, avant de prendre en mains les M16. Depuis cet été, il est le patron des M21 et sera assisté de Fabio Grosso. L’ancien attaquant d’Yverdon, d’Echallens et de Bottens a accepté la mission avec enthousiasme et sera donc l’adjoint de celui que tout le monde appelle « Bobo ».

Sixièmes l’an dernier, en n’ayant pas eu la possibilité de jouer les finales, les jeunes essaieront de faire aussi bien cette saison. Et, qui sait, pourquoi pas de viser les finales, si l’une des quatre formations de M21 de Promotion League était reléguée?

 

Borenovic2Ilija, les M21 se sont fortement rajeunis cet été. Cela ne vous inquiète pas?

Non, au contraire! C’est vrai que l’équipe est très jeune, puisque son ossature est composée de joueurs nés entre 1996 et 1997. Mais je sens que cette équipe a du dynamisme, il s’y passe quelque chose de positif. Il y a du mouvement, de la vie, ça me rend optimiste.

Vous ne pensez pas que c’est un peu jeune pour rivaliser en 1re ligue?

Pas du tout. De toute façon, c’est comme ça. Les 95 sont avec la première équipe, c’est la politique du club de miser sur cette formation. Et c’est très encourageant pour les M21 de savoir qu’ils ont une vraie chance d’intégrer la première équipe. Jean-Yves Aymon est aujourd’hui assistant de Fabio Celestini, et c’est lui qui avait cette équipe la saison dernière. Il sait ce qui s’y passe et il aura un oeil particulier sur ces garçons. Ils savent que la porte est ouverte, tous, mais ils savent aussi qu’ils doivent travailler énormément pour y arriver.

Vous vous attendez à souffrir en 1re ligue, cette saison?

On disait déjà ça en préparation l’année dernière et Team Vaud a longtemps été en course pour les finales… Non, je ne pense pas qu’on va souffrir. Je ne dis pas qu’on va forcément faire aussi bien que la saison dernière, mais je ne pense pas qu’on va être largués. Vraiment pas, même.

En ce qui vous concerne, vous avez obtenu une belle promotion cet été! C’était attendu?

Attendu, je ne sais pas… Disons qu’il s’agit d’une belle marque de confiance. Ce n’est pas une surprise totale pour moi et je connais bien ces M21 après avoir été l’adjoint d’Alexandre Comisetti, avec Frédéric Thomas. Mais oui, je suis fier de cette nomination. Tout a été très vite pour moi, j’en suis conscient.

Avez-vous envie de vous poser enfin pour quelques temps? Vous avez régulièrement changé ces dernières saisons…

Oui, j’ai envie de m’inscrire dans la durée. C’est vrai que je n’ai pas encore pu travailler sur plusieurs saisons d’affiliée avec le même groupe et je peux imaginer un peu de continuité avec les M21. Surtout que je sais ce qui vient d’en dessous, des M16 et de plus bas, et je peux vous dire qu’il y a de sacrés joueurs qui arrivent. Ca me plairait bien de les accompagner un moment dans leur progression. Mais on n’en est pas encore là.

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*