Christian Federici: «Il ne s’est absolument rien passé»

Christian Federici: «Il ne s’est absolument rien passé»

Christian Federici était en colère la semaine dernière, lorsqu’il nous a appelé. « Vous avez aussi entendu le bruit qui circule partout? Comme quoi je me serais fait frapper? » On lui confirme qu’on a bien entendu ce bruit, ayant les oreilles qui traînent un peu partout. Selon la rumeur, le directeur sportif d’Azzurri 90 aurait été frappé au visage par un joueur de la région, venu exprès à Chavannes-près-Renens pour régler ses comptes. De quoi irriter Christian Federici, qui a tenu à faire une mise au point.

« Tout est faux. Je vais vous dire la vérité, sans citer le nom du joueur en question, car je ne veux pas qu’il ait des ennuis pour rien. En fait, un membre du comité d’Azzurri, pas moi, a appelé le président de ce joueur pour une affaire en cours. Dans la conversation, le nom de ce joueur a été évoqué et il est effectivement venu à Chavannes pour demander des explications. Je n’étais pas trop au courant, mais je l’ai écouté. On a discuté avec véhémence, il y a eu des mots, mais en aucun cas des coups. Je répète: en aucun cas. On a même bu un café ensemble le soir même », explique Christian Federici.

La rumeur voulait qu’il porte plainte pour coups et blessures après cet incident. Sa position? « Rien de tout cela. Pour moi, l’affaire est classée. Et je le répète: il ne m’a en aucun cas frappé. Je tiens à effectuer ce démenti, même si vous n’avez rien écrit à ce sujet, car j’entends beaucoup de monde en parler. Alors, je le redis: on a eu une discussion, qui a débouché sur un café pris ensemble le soir. Tout ceux qui disent qu’il m’a frappé sont dans l’erreur ». Affaire close, donc.

Categories: 1re ligue, 3 questions à

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.