«Il a été exemplaire et je lui souhaite tout de bon»

«Il a été exemplaire et je lui souhaite tout de bon»

« Je sais que cela fait un moment qu’Azzurri lui court après. J’aurais aimé le garder, mais je comprends son choix. » Himë Berisha s’est montré très fair-play à l’heure de commenter le départ de son attaquant Gerardo Scoppettone en direction d’Azzurri 90 LS II (3e ligue). L’entraîneur d’Epalinges perd son buteur attitré, mais assure se montrer compréhensif. « En fin d’année dernière, il s’est blessé au ménisque et a dû se faire opérer. Il a estimé que c’était le bon moment pour lui de s’en aller et je le respect », continue-t-il.

« J’ai tout entendu sur lui… »

Gerardo Scoppettone aurait pourtant fait du bien à Epalinges à l’heure d’aller batailler pour le maintien dans ce deuxième tour. « C’est sûr, surtout qu’il a été exemplaire de la première à la dernière minute ici. Vous savez, quand je suis arrivé ici à l’été 2013, il est arrivé en même temps. J’ai tout entendu sur lui, qu’il était ingérable, qu’il créait des problèmes. Même le président a eu des échos négatifs et je suis très heureux que ces 18 mois lui aient permis de changer cette image. En match, il a toujours été positif, il a tiré l’équipe vers le haut et il a été bon. Et dans le vestiaire, il a été parfait. Je sais ce qu’il a apporté à mon équipe, dont il a été l’un des hommes forts de la promotion. Simplement merci et bon à vent à lui, j’aurai du plaisir à le recroiser. » Himë Berisha, tout en louange donc envers un attaquant souvent réputé pour être caractériel.

« Même quand il était blessé, il était toujours là. Je sais qu’il a eu des soucis ailleurs, mais il a montré un visage vraiment différent de ce que tout le monde connaissait. J’ai envie de le dire haut et fort, parce qu’il le mérite. Je lui souhaite de marquer beaucoup de buts avec Azzurri », termine l’entraîneur du FCE.

Azzurri II est à sept points des finales

Du côté de Pietro Rinaldi, directeur technique de la II d’Azzurri, ce renfort est accueilli avec le sourire, surtout que Gerardo Scoppettone n’arrive pas seul. Azzurri a réalisé un premier tour décevant en termes de points et a changé d’entraîneur après quelques journées. Manuel Gonzalez s’en est allé et Roberto Meoli est arrivé, mais la 7e place à la trêve (à 7 points des finales) est en dessous des attentes. Tout peut aller vite, cependant, et les transferts ont été de qualité.

Sébastien Perez arrive de Crissier

« Sébastien Perez, dit Chico, arrive de Crissier, ce qui est aussi très bien pour nous. Et nous avons aussi mon frère, Salvatore, qui reprend du service après avoir arrêté le foot pendant deux ans. C’est un enfant du club, qui a fait tous ses juniors à Azzurri, ainsi que la 2e ligue. Il à joué aussi à Espagnol Lausanne et à Chile, toujours en 2e ligue, au poste de défenseur central », explique Pietro Rinaldi. Enfin, Alex Galdames revient en Suisse. Ayant joué jusqu’à l’âge de 13 ans au LS, entraîné par Roberto Meoli, il était parti ensuite faire sa vie en Espagne. Dernier transfert, celui de Canan Ciftci, qui arrive de Bosna Yverdon mais ne pourra pas jouer pour Azzurri jusqu’au mois de juin, ayant déjà porté le maillot de deux clubs cette saison.

Categories: 2e ligue, 3e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*