Idéal pour se refaire la cerise

Idéal pour se refaire la cerise

En disposant de Pied du Jura, Concordia s’est offert un petit bol d’air pour la suite, mais le maintien en 2e ligue reste l’objectif majeur des deux équipes.


Assis sur une marche en pierre des places pelouses du vieux stade du Bois-Gentil délabré, l’arbitre, M. Benjamin Maillard de Granges-Marnand, récupère entouré de quelques personnes proches. A la 80e, suite à une phase de jeu rapide entre deux acteurs, il reçut le ballon en plein visage et tomba au sol, K.O. Le coach de Concordia, Pablo Soutullo courut vers lui, pour le secourir et des joueurs l’entourèrent. Il resta groggy quelques minutes, puis, courageux, termina la partie.

 

Par chance pour lui, la messe avait été dite bien avant, tant le locataire, supérieur hier dans tous les domaines, avait rapidement mis les choses au point et les points dans son escarcelle. Deux réussites par mi-temps, mais une seconde période plus laborieuse que la précédente, le ballon voyageant moins bien et proprement.

Concordia était plutôt inspiré dans son antre de Bois-Gentil avec une victoire « facile » sur le score de 4-0 (Crédit photo: Nadia Ferreira)


« On a été mous » 

Mené logiquement, le visiteur chercha par tous les moyens à recoller à la marque, mais ses intentions louables, manquèrent de lucidité, la cible souhaitée. « On a été mous, jeunes ou pas jeunes, on n’a pas été bons à tous les niveaux. C’est vraiment un match cata. On a voulu allumer la lumière, mais on n’a pas trouvé l’interrupteur », dit Giovanni Vavassori, au sortir du terrain, zone verte fatiguée aussi par les années. Bientôt, il faudra dire feu le Bois-Gentil, à considérer ce qui se construit plus loin, à la Tuilière où, l’automne consommé, il fera encore un peu plus froid.

Pied du Jura a voulu allumé la lumière mais n’a jamais trouvé la lumière. (Photo: Nadia Ferreira)


On s’égare mais l’équipe de Concordia, elle, a fait ce qu’il fallait pour rester dans les clous. En gagnant, elle s’est installée dans une partie du classement où elle peut se permettre de respirer mais pas de se reposer. Le Pied du Jura, pour sa part, serait plutôt au pied du mur. Mais la troupe de Vavassori est jeune, donc perfectible. « Notre but, c’est de se maintenir en 2e ligue. » Le propos est le même du côté lausannois. Le coach gagnant, Pablo Soutullo, très démonstratif par le geste et la parole devant son banc, n’était pourtant sûr de rien. « Mais dans la vie, rassure-t-il, libéré, je suis calme. » Il sourit, se détend un peu. « On est un club qui n’a pas de moyens financiers, c’est une famille. Je suis un ancien joueur de Concordia, on est tous pote et on est là pour se faire plaisir. » Idéal, comme on dit, pour se refaire la cerise.

Démonstratif sur son banc de touche, Pablo Soutullo, entraîneur de Concordia, est plutôt calme à côté du football. (Photo: Nadia Ferreira)

CONCORDIA LAUSANNE -PIED DU JURA 4-0 (2-0)

Buts: 36e Micheli 1-0, 44e Wolde 2-0, 66e Ammari 3-0, 78e Tabin 4-0

Concordia: Isely; Brignoni (80e Thibaut), Papa, Bühlmann, Teixeira; Micheli (80e Dragusha), Gehri, Moizeau, Wolde (75e Awes), Ammari; Tabin. Entraîneur: Pablo Soutullo.

Pied du Jura: D’Andrea; N. Fuchs (46e Bangerter), Lecocq, Pittet, L. Fuchs; Chenuz, T. Fuchs (65e Boand), Laubscher, Mauron;  Mann (87e Dervey), Teuscher. Entraîneur: Giovanni Vavassori.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*