Huit sur huit pour Champvent II

Huit sur huit pour Champvent II

Huit matches et vingt-quatre points! Le FC Champvent II survole son groupe 4 de 4e ligue. Les résultats sont là, et la manière aussi. Avec une partie de joueurs « historiques » du FCC (Nicolas Glauser, Michaël Daburon, Sébastien Bardet, Matthieu Jaquemet, Anthony Golay…) et une partie de jeunes à fort potentiel (Esteban Glauser, Nathan Karlen, Yann Rufener, Manu Virgolin…), le mélange est bon. Et comme la II a la chance de pouvoir souvent compter sur Sacha Margairaz (et sur son petit frère Allan Pasche), difficile de voir qui pourra l’empêcher d’aller disputer les finales de promotion à l’été prochain. Face à Vaulion, jeudi, Champvent (même privé de son excellent n°10 Anthony Vial, suspendu) s’est imposé largement (8-1) et continue donc son parcours parfait. Mais les Chanvannais se sont fait peur, puisqu’ils ont encaissé le 0-1 après… 99 secondes!

Champvent offre un but d’avance au FCV

Une relance atroce d’Adrien Oberhänsli permettait en effet à Bryan Rochat, très malin, d’inscrire le premier but de la rencontre. Le FC Vaulion, qui ne compte qu’une victoire en six matches, n’y croyait pas, mais cet avantage n’était pas volé, loin de là. Déjà parce que si Champvent a décidé d’offrir un but d’avance à son adversaire, il aurait été bête de ne pas en profiter. Et deuxièmement, parce que le FC Vaulion, très volontaire, était bien mieux entré dans la partie. Champvent a mis dix minutes à comprendre que le match avait commencé, et un quart d’heure pour égaliser. Gaël Schmitt a réalisé quelques miracles dans ses cages, avant qu’Alexandre Poget n’envoie un véritable plomb dans sa lucarne, au premier poteau. Une frappe d’une belle puissance, inarrêtable, même si l’on dit souvent qu’un gardien ne devrait pas prendre de but dans son angle fermé. Mais là, ça allait trop vite! 1-1 au quart d’heure, et un FC Champvent qui prenait alors le dessus sur une équipe de Vaulion courageuse.

Vaulion a réalisé une belle première période

Manuele Panasci, en face à face, inscrivait le 2-1, avant un penalty de Michaël Daburon (pour une faute de main) pour le 3-1. Après cela, Mickaël Rochat aurait pu inscrire un joli coup-franc, mais sa frappe de vingt-cinq mètres trouvait la barre transversale d’Adrien Oberhänsli. Dommage pour Vaulion, qui a réalisé une bonne première période face à un adversaire bien plus fort. Le match n’était pas tout à fait plié, mais à 3-1, en ayant réalisé tous ces efforts, tout le monde se doutait bien qu’il serait compliqué pour Kevin Rochat et ses copains d’obtenir ne serait-ce qu’un point au Battoir.

Une reprise de volée à la « Toni Polster » pour Anthony Golay

La deuxième période a été complètement à sens unique, comme on pouvait s’y attendre. Un corner de Sacha Margairaz trouvait Alexandre Poget pour le doublé (48e), avant une merveille de but d’Anthony Golay (54e). Une reprise à la Toni Polster, pour ceux qui se rappellent du buteur autrichien pour le 5-1! Sa très jolie volée est venu rappeler à tout le monde quel grand attaquant Anthony Golay est toujours.

Un hat-trick pour Kim Castellino, dont un lob de 60 mètres

Et après? Kim Castellino, entraîneur-joueur, a décidé de « se faire entrer » pour soigner un peu ses statistiques. Le résultat? Un hat-trick, bien sûr. Le 7-1, notamment, mérite une mention, puisqu’il s’agit d’un… lob de 60 mètres, Gaël Schmitt étant un peu parti à l’aventure. Facile dans le but vide? Pas forcément, non! Son 8-1 a également été de belle facture, avec un grand pont, une accélération et une finition très propre. Du grand Kim Castellino, qui a donc montré à ses jeunes joueurs comment les mettre au fond, eux qui ont quand même raté pas mal d’occasions. Personne ne leur en voudra, car le but n’est de toute façon pas de finir avec +100 au goal-average. Déjà parce que cela ne sert plus à rien d’un point de vue comptable, et deuxièmement parce que l’excès de confiance n’est jamais bon pour une jeune formation.

Des ambitions différentes pour les deux équipes

Pas trop de suspense dans ce match, donc, sauf dans le premier quart d’heure. Champvent était trop fort, tout simplement, et vise désormais le « 10 sur 10 » avant la trêve. Ses deux derniers adversaires? Grandson II et Suchy. Deux styles différents, pour deux « derbys » toujours très disputés. Grandson fait peut-être un peu plus tourner le ballon que Suchy, mais le FCSS possède un état d’esprit et des individualités (Olivier Gaillard notamment) qui peuvent embêter le FC Champvent II. Reste que le 10 sur 10 est possible.

Et Vaulion alors? On redit ce que l’on avait déjà dit après le « Classico » face à Suchy (lire ici): le maintien est plus que possible. Cette équipe a de la qualité, et elle essaie toujours de jouer au football. On a de la peine à voir ce qui lui manque. Les individualités, elle les a. L’état d’esprit aussi, et son fonds de jeu n’est pas mauvais. Franchement, cela va finir par tourner, et les points vont bien finir par rentrer. Il y a des points à prendre d’ici à la trêve.

Les hommes du match

Du côté de Champvent, Alexandre Poget a eu le mérite d’inscrire l’égalisation, mais aussi le 4-1, juste après la pause. Il a été percutant sur son couloir droit, et aurait pu marquer un ou deux buts de plus. Il a énormément progressé depuis des années, à l’image de beaucoup de ses coéquipiers. Un vrai bon joueur de 4e ligue, qui tiendrait sa place plus haut sans problème. Sébastien Bardet, l’ancien patron de la défense de Champvent I, est une valeur sûre, mais ce n’est bien sûr pas une surprise. Il est moins dur qu’à une certaine époque, où ses interventions étaient redoutées de tous les attaquants, mais il est toujours aussi bien placé et parfait en défense. Avec lui derrière, Champvent ne craint absolument rien.

A Vaulion, on a aimé le match du gardien Gaël Schmitt. Il a encaissé sept buts, c’est vrai, mais il en a sauvé beaucoup. Il a une bonne technique, relâche peu de ballons. Il a montré un état d’esprit très positif tout au long du match. Un gardien de choc. Tout à l’autre bout du terrain, bon match de Bryan Rochat. L’attaquant du FCV est en forme en ce premier tour, et il a eu le mérite de marquer le seul but de son équipe, de manière très opportuniste. Un très bon attaquant, avec du caractère.

Les prochains rendez-vous

Le FC Vaulion recevra la Vallée de Joux II à son fameux terrain du Criblet, le samedi 26 octobre, à 19h et le Vallorbe-Ballaigues II trois jours plus tard, le mardi 29, à 20h. Des points précieux en vue? Le FC Champvent II a congé jusqu’au… 3 novembre! Ce sera le FC Grandson-Tuileries qui se déplacera au Battoir.

FC Champvent II – FC Vaulion 8-1 (3-1)

Buts: 2e Bryan Rochat 0-1; 14e Poget 1-1; 30e Panasci 2-1; 39e Daburon, pen. 3-1; 48e Poget 4-1; 54e Golay 5-1; 67e, 72e et 88e Castellino 8-1.
Arbitre: M. Bloesch.
Champvent: Oberhänsli; E. Glauser, Jaquemet, Bardet, N. Glauser; Daburon, Margairaz, Karlen; Poget, Panasci, Rufener.
Sont entrés en jeu: Keller, Golay, Virgolin, P. Glauser, Castellino, Pasche.
Entraîneur-joueur: Kim Castellino.
Vaulion: G. Schmitt; Moffrand, Suter, Rittener, Collomb; K. Rochat, Paradela, R. Guignard, Magnenat; M. Rochat, B. Rochat.
Sont entrés en jeu: Müller et Teutschmann.
Entraîneur: Bernard Schmitt.
Notes: Terrain du Battoir.

Categories: 4e ligue, FC Champvent