De l’argent pour une histoire de cœur

De l’argent pour une histoire de cœur

Dans le but de récolter de l’argent pour la Fondation BK Lubamba, auteure d’un beau projet humanitaire, Andy Perroset a effectué le trajet Amsterdam-Cheseaux à vélo. Il est arrivé dimanche.

Fondée en 2003 par Badile Lubamba, ancien footballeur -il a joué notamment au LS- et international suisse, la Fondation BK Lubamba s’oriente sur trois priorités vitales : l’éducation, la santé et l’agriculture.

Membre des Centres Associés à l’UNESCO, le Kinshasa United est un centre sportif multidisciplinaire, créé par la Fondation. Cet établissement se mobilise pour sortir de la rue un maximum de jeunes congolais en leur offrant l’opportunité, entre autres, de pratiquer un sport dans un cadre convenable (www.bklubamba.org).

Dans cette optique et pour ne parler que de l’aspect football, l’entreprise Realsport, leader en Suisse pour tout ce qui a trait au terrain synthétique, a décidé d’offrir à la Fondation cette infrastructure. Son acheminent à un coût, une logistique à la charge de BK Lubamba. De l’argent a été trouvé, mais il en manque encore pour que le beau projet de Badile Lubamba se concrétise enfin. Pour que son cœur ne se déchire pas complètement, il prie.

Vélo volé deux jours avant le départ

Dans le but de récolter des fonds, Andy Perroset, 24 ans, ébéniste chez Abscisse au Mont et ami de Badile Lubamba, vient de parcourir à vélo plus de 1000 kilomètres ; le 13 septembre, il est parti d’Amsterdam, le 8 octobre, il est arrivé à Cheseaux, fendant une haie humaine ravie et émue. « J’ai souvent été en contact avec lui, il m’a à chaque fois dit que tout allait bien », dit son papa rassuré, Jean-Daniel, un mouchoir à la main pour essuyer ses yeux mouillés.

Avant de quitter la Suisse, Andy Perroset avait créé un crowdfunding, une plateforme pour un financement participatif. A peine descendu de son vélo, dimanche 8 octobre, vers environ 16h45, il confie :  » avant de me mettre en route, le 13 septembre, je suis resté deux jours à Amsterdam. La veille de partir on m’a volé mon vélo, qui était équipé pour le périple. Ça s’est passé devant l’hôtel. » Un coup de fil panique à Badile Lubamba, qui débloque des fonds pour l’achat d’un nouveau vélo. Imprévu fâcheux.

Durant toute son aventure, Andy Perroset a dormi dans des campings, à l’exception de trois nuits passées chez l’habitant.  » Tant aux Pays-Bas qu’en Belgique, poursuit le héros du jour, j’ai emprunté des pistes cyclables. Dans ces pays, ça se passe bien. Je n’ai crevé qu’une fois, par chance, c’était dans un camping. Et j’ai dû faire face à quelques sauts de chaîne. » Sa moyenne de kilomètres par jour ? 40. Il s’est très peu entraîné avant d’entreprendre son voyage. « Je n’ai effectué que 30 kilomètres. »

L’exploit d’Andy Perroset mériterait quelques considérations supplémentaires, histoire d’épouser pleinement le riche projet de Badile Lubamba, pour que cet élan du cœur partagé ne crève pas au poteau.

Pour plus d’informations: crowdfunding

Categories: Accueil, Divers

Comments

  1. Allezls
    Allezls 10 octobre, 2017, 16:54

    Il devrait demander au LS de lui faire de la pub avant un match p. ex. sur l’écran géant.

    Reply this comment
  2. Allezls
    Allezls 10 octobre, 2017, 16:56

    En tous cas, c’est sympa d’avoir des nouvelles de Badile. Jamais compris pourquoi il n’avait finalement jamais pu vraiement perçer dans le foot. 1-2 sélections nationales je crois et puis plus rien. Pourtant, quel talent ! Ca serait sympa d’avoir un autre article un peu plus approfondi sur lui.

    Reply this comment
  3. djanny
    djanny 12 octobre, 2017, 01:37

    je suis l’un des ses joueurs dans son centre de formation, j’aime tout ce qu’il fait !

    Reply this comment

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*