Un hat-trick de Valjon Bajrami offre la 3e ligue à Aigle II

Un hat-trick de Valjon Bajrami offre la 3e ligue à Aigle II

« Non, on n’a pas eu peur! On est sûrs de nous, sûrs de notre force. On savait que ça allait passer. » Valjon Bajrami, l’avant-centre d’Aigle II, a beau nous faire croire qu’il n’a pas paniqué, on pense quand même qu’il a eu un petit peu peur de ne jamais trouver la faille face à Romanel, dimanche en début d’après-midi. Les données étaient simples, dans ce groupe 7 de 4e ligue: un match nul entre Romanel (9e) et Aigle (2e), et les visiteurs s’emparaient de la tête du groupe lors de cette dernière journée. Le CS Ollon était en effet premier du classement, grâce au classement fair-play, avant cette dernière journée, avec le même nombre de points qu’Aigle. Il fallait donc un point aux hommes de Marcos Abellan pour monter. Ils en ont eu trois et ont donc pu faire sauter le champagne. Mais que ce fut dur!

Six occasions nettes pour Aigle… et 1-0 pour Romanel

Romanel n’avait peut-être plus rien à jouer, mais ne voulait surtout rien lâcher, et ce constat est tout à l’honneur des hommes de Miguel Soares. Ils ont joué le jeu jusqu’au bout, se montrant combatifs et déterminés. Mais Aigle, clairement, était venu pour gagner, et a eu des montagnes d’occasion en première période. Dans l’ordre? Un coup-franc d’Igor Ferreira (4e), sauvé par Xavier Marouani. Une reprise à bout portant d’Astrit Citaku (7e), à nouveau détournée par Marouani. Trois minutes plus tard, Valjon Bajrami se créait sa première occasion du match, mais ne cadrait pas sa reprise. A la 15e, le même Bajrami plaçait un coup de tête à côté. Et cinq minutes plus tard, pile à la 20e, le face à face entre Bajrami et Marouani était gagné par le gardien, en deux temps. L’occasion la plus énorme intervenait à la 24e, lorsque Marouani sortait une parade d’extraterrestre sur une reprise à bout portant de Bajrami, qui envoyait un plomb, à huit mètres, que le gardien de Romanel détournait en corner.

Le plus incroyable? Au milieu de ces six occasions très nettes, Antonio De Melo trouvait le moyen d’inscrire le seul but de la première période, sur la seule et unique incursion de Romanel dans le camp adverse!

Un braquage complet durant cette première demi-heure, qu’Aigle II aurait pu emporter 5-0, au bas mot. Mais le football est ainsi fait, et c’est pour cela qu’on l’aime! Romanel se procurait cependant une grosse occasion à la 36e, lorsque la frappe de Jean-Yves Pilloud trouvait la latte. Soyons clairs: Romanel est venu deux fois dans le camp d’Aigle, et menait 1-0 à la pause. Très bien payé, mais Romanel devait cet avantage à son gardien de but, et uniquement grâce à lui.

Le FC Aigle II égalise enfin

Aigle revenait tout aussi déterminé des vestiaires, mais bien décidé, cette fois, à concrétiser ses occasions. Toujours aussi dominateurs dans le jeu, sans être brillants, Jonathan Freeman et ses coéquipiers continuaient à presser. Et Marouani a fini par plier… sur une frappe de Bajrami déviée par un de ses défenseurs! Il fallait bien cela pour le tromper, et l’avant-centre chablaisien a eu la réussite, sur cette action, qui le fuyait en première période. 1-1, et Aigle prenait la tête du championnat, pour ne plus la lâcher.

Romanel se retrouve à dix et craque dans la foulée

Les choses allaient être facilités après l’expulsion de Jean-Yves Pilloud pour un deuxième avertissement. Le numéro 11 a eu le tort de déclarer à l’arbitre qu’il allait sûrement fêter la promotion avec Aigle, tant il sifflait pour eux… Cela a déplu à M. Onkol, et on le comprend un peu. Carton rouge, donc, et Aigle à onze contre dix. Dès lors, cela devenait impossible pour Romanel, qui encaissait un très joli but de Bajrami, auteur d’un coup du sombrero et d’une finition parfaite dans le but vide. Pour la forme, l’avant-centre des Aiglons allait inscrire le 1-3, de manière cette fois très opportuniste. Le hat-trick parfait, en moins de quinze minutes.

Les visiteurs étaient de toute façon promus, mais ont préféré assurer

Marcos Abellan pouvait alors réunir tous ses joueurs pour les féliciter, et leur avouer que, victoire ou non, la promotion en tant que meilleur deuxième était de toute façon acquise, vu leur excellent total de points. De quoi faire rigoler ses joueurs, qui étaient de toute manière heureux d’avoir gagné pour s’assurer la première place du groupe. « On est premiers, et on le mérite, mais Ollon est aussi une très bonne équipe. J’espère qu’ils vont monter, et qu’on va les retrouver en 3e ligue », glissait Bajrami.

Aigle espère quelques renforts… et Romanel un peu moins de nervosité

Aigle aura donc une équipe en 2e ligue et une en 3e ligue l’an prochain. La « Deux » sera toujours dirigée par Carlos Abellan, qui espère quelques renforts, afin de se maintenir sans problème. Il y a déjà quelques jolis joueurs, et une qualité de jeu que l’on ne trouve pas partout en 3e ligue. Quant à Romanel, il visera un peu plus de stabilité et un peu moins de nervosité, comme l’explique son gardien, avec le sourire: « Je ne sais pas si c’était le soleil, mais aujourd’hui, les esprits étaient un peu échauffés. Rien de grave, mais on s’énerve pour rien. On gagne à la mi-temps, et on arrive à s’embrouiller… Franchement, c’est un peu là qu’on doit progresser. » Parce que sur le terrain, Romanel a des qualités.

Les hommes du match

Pour Romanel, le gardien Xavier Marouani, on l’a dit, a été à un niveau stratosphérique en première période. Si Aigle s’était présenté avec Falcao, Mkhitarian et Messi au coup d’envoi, Romanel aurait quand même mené 1-0 à la mi-temps grâce aux arrêts de dingue de son gardien. Bon, il a fini par en prendre trois en deuxième, mais cela ne change rien à ses 45 premières minutes. Avec un gardien juste normal, Aigle aurait déjà mené de trois buts à la pause. On a bien aimé également le match du défenseur central Dritan Memeti. Calme, bon à la relance, il ne s’est pas affolé, et a cherché à ramener l’ordre dans la maison en toutes circonstances. Serein.

Du côté d’Aigle, mention très bien à Burim Kolgeci, côté droit. Que ce soit comme latéral ou comme milieu de couloir, il défend bien, et il attaque bien. A l’aise partout, bon techniquement, et avec une mentalité irréprochable. Ce Kosovar de 29 ans est un très beau joueur de foot. Valjon Bajrami mérite également sa place ici. Lorsqu’on inscrit un hat-trick dans le match décisif, on est l’homme du match, forcément, mais que ce fut dur! D’autres que lui se seraient peut-être découragés, après une première mi-temps sans but. Lui, non. Il a insisté, et cela a fini par payer. Bravo à lui.

Les prochains rendez-vous

Vacances pour tout le monde!

FC Romanel – FC Aigle II 1-3 (1-0)

Buts: 12e Antonio De Melo 1-0; 64e, 70e et 77e Bajrami 1-3.
Arbitre: M. Hasan Onkol.
Romanel: Marouani; Varandas, Papadia, D. Memeti, R. Amiguet; J. Amiguet, M. Prêtre, Pacella, Antonio De Melo; Cuoco, Pilloud.
Sont entrés en jeu: B. Memeti, Montanez, Gallay, A. Prêtre.
Entraîneur: Miguel Soares.
Aigle II: Dos Santos; Kadrijaj, Mbo, Telmo Dias, Manna; Kolgeci, Freeman, Ferreira, Citaku; Nelson Monteiro; Bajrami.
Est entré en jeu: Sanford Pereira.
Entraîneur: Marcos Abellan.
Notes: Centre sportif des Marais. Expulsion de Pilloud, 68e (deuxième avertissement).

Categories: 4e ligue, FC Aigle

Auteur