Ils se sont dit oui pour le bien des enfants!

Ils se sont dit oui pour le bien des enfants!

Turc, Espagnol et Benfica Lausanne ont décidé d’unir leur destin pour créer un groupement junior avec comme cadre le Centre Sportif de Chavannes. Il devrait voir le jour pour le début de l’exercice 2018/2019.

Un nouveau groupement junior est en gestation à l’ouest de la ville de Lausanne. La naissance devrait intervenir cet été. L’affaire est très bien entamée et a été présentée du côté de l’ACVF qui encourage le projet. Spécialiste en matière de relève, Espagnol LS est évidemment de la partie. Turc Lausanne, qui a déjà commencé une collaboration avec l’équipe hispanique l’année dernière, et Benfica, sont les membres de ce groupe « made in Chavannes ». D’ici à ce qu’arrivent les mois les plus chauds, d’autres clubs, qui évoluent sur les mêmes terrains, pourraient rejoindre le projet en route.

Plus de 300 juniors

Malgré des communautés bien distinctes, les trois formations se sont vite entendues et leur vision ne diffère pas : « Nous avons créé ce groupement pour l’intérêt des enfants », indique d’emblée le vice-président d’Espagnol, Jaime Nogareda. « Nous désirons que nos jeunes puissent évoluer avec des personnes du même niveau afin qu’ils gardent le plaisir de faire du football chaque semaine », ajoute-t-il.

(Crédit photo: Nadia Ferreira)

Grâce à l’apport de Benfica, le groupement va compter plus de 300 juniors. En effet, le club lusitanien en possède 60. A ceux-ci s’ajoutent les 250 de Turc et d’Espagnol, qui font déjà cause commune à ce niveau. Cette intégration va permettre de construire la pyramide parfaite. Tel un ingénieur de l’Egypte antique, Blerand Lokaj, directeur technique d’Espagnol LS, est à l’origine des fondations. « Cela fait des années que j’essaie de créer un groupement dans l’Ouest lausannois qui permettra à tous les enfants de rester dans la même structure, de l’école de foot jusqu’aux actifs. »

Turc veut redorer son blason

« Solide ayant pour base un polygone et dont les côtés triangulaires ont le même sommet », telle est la définition trouvée du mot pyramide dans le Larousse. Elle correspond tout à fait à celle voulue par le Groupement dont le nom est encore en gestation. « Celui-ci sera composé de trois étages : Football des enfants (Ecole de foot +F+E), Pré-Formation (ELS Ouest Académie M11, M12 et M13) et Formation (A-B-C), détaille le futur « pharaon ». Dès le deuxième niveau, nous désirons trier nos entraîneurs sur le volet. A moyen terme. Ils devront, si possible, détenir le diplôme B UEFA ou être en phase de l’obtenir. »

(Crédit photo: Raul Ferreira)

Turc Lausanne désire via ce groupement redorer son blason auprès des parents. « Il est vrai que nous avons délaissé les juniors depuis plusieurs années, philosophe Gökan Savci, président du club. Nous ne savons que gérer des formations d’actifs. Grâce à ce projet, nous allons pouvoir conserver la relève dans nos rangs et renforcer nos équipes en championnat lorsque les joueurs seront arrivés à maturité. On a également la chance de collaborer avec le comité d’Espagnol qui est spécialiste en la matière. »

La relève restera à Chavannes

Pour Benfica c’est une opportunité qu’il ne fallait pas rater comme le confirme Bruno Cotovio, président du club portugais. « C’est la première fois que nous faisons partie d’un groupement. Je suis très content de pouvoir compter sur cette pyramide et surtout d’avoir la chance de conserver notre relève sur notre Centre sportif de Chavannes »

(Crédit photo: Raul Ferreira)

Pour Espagnol, c’est une façon de faire grandir encore et « professionnaliser » sa structure déjà en place. Le club compte sur plusieurs juniors performants qui évoluent au niveau national dans diverses catégories d’âge. Et peut-être que d’ici 2,3, 4 ou 10 ans, un nouveau joueur tel qu’Ali Kabalcaman sortira de ce groupement et peu importe qu’il vienne de Turc, Benfica ou Espagnol !

Categories: Accueil, Divers

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*