Grandson s’offre un hiver tranquille

Grandson s’offre un hiver tranquille

Carlos Rangel s’est trompé. Cela ne lui arrive pas souvent, mais disons que cela lui arrive. Samedi soir, à Renens, le coach colombien du FC Grandson-Tuileries avait opté pour un 3-4-3. L’idée? Contrer un FC Renens qui joue souvent à deux attaquants et profiter de faire jouer ses latéraux beaucoup plus haut que d’habitude. « On a entraîné ça juste cette semaine. C’est peu, mais on n’a pas le temps de faire plus de toute façon », expliquait l’entraîneur du FCGT avant le match. Sa philosophie est connue: des joueurs de 2e ligue doivent pouvoir s’adapter à tout. Il leur demande souvent, d’ailleurs, de jouer à des postes inhabituels, et il arrive fréquemment que les positions changent en cours de match. On a ainsi vu Joao Monteiro, pour ne citer que lui, passer de latéral gauche à ailier droit avant de terminer latéral droit… dans le même match. Carlos Rangel demande de l’intelligence de jeu à ses joueurs, ce n’est pas nouveau.

Une très vilaine première mi-temps

Alors, samedi soir, il avait décidé de surprendre le FC Renens et ses joueurs avec ce 3-4-3 travaillé rapidement à l’entraînement. Le problème? La première mi-temps a été affreuse, de tous points de vue. Et comme le match revêtait quand même une sacrée importance, entre deux équipes qui sont certes au dessus de la barre mais qui ne sont sûres de rien, Carlos Rangel a été obligé de constater que rien de bon ne sortait de son 3-4-3. A 0-0 à la pause, le FCGT était clairement bien payé. Le FCR a eu un but refusé (hors-jeu passif) et aurait largement pu inscrire le 1-0 qui aurait tout changé. Renens a en effet eu des occasions, mais n’a pas su tromper Daniel Ondrejicka, le mur slovaque dressé face à eux.

Alves Claudemir, son entraîneur brésilien, regrettait bien sûr que son équipe n’ait pas pu prendre l’avantage: « C’est toujours comme ça. On a eu les possibilités de marquer le premier but et là, on aurait vu un tout autre match et sans doute un autre résultat. » Carlos Rangel, beau joueur, était d’accord: « On a eu chaud, et on aurait presque mérité de prendre ce but. Mais je vous le dis sincèrement, je ne sais pas si on serait revenus! »

Au placard le 3-4-3, bienvenue au 4-4-2… avec les mêmes joueurs

La mi-temps a donc été atteinte sur le score de 0-0, un résultat qui pouvait arranger les deux équipes. Pourquoi? Parce que le Stade Nyonnais II et Chêne Aubonne, les deux relégables actuels, n’avancent pas à un rythme très élevé. Chaque unité d’avance est donc bonne à prendre pour Renens et Grandson. Mais Carlos Rangel voulait mieux que ce 0-0 et a réagi à la mi-temps. Une hurlée dans le vestiaire? Non, ce n’est pas trop le style de la maison. Le Colombien a simplement modifié son dispositif tactique, sans changer de joueurs.

Au placard le 3-4-3, bienvenue au 4-4-2, plus classique et mieux connu des joueurs. Les changements principaux? Kevin Domingos, le jeune libéro, passait en milieu défensif,  Julien Fantoli quittait son couloir gauche pour se positionner en meneur de jeu derrière Samuel Carrasco et Joao Monteiro et les deux latéraux (Gökhan Sengül et Numa Francillon) redevenaient deux vrais latéraux.

Julien Fantoli, auteur de trois assists: la classe

Dans cette disposition, Grandson retrouvait comme par magie sa qualité de jeu et ce dispositif a une grande qualité, celle de mettre son joueur le plus doué dans les meilleures dispositions possibles. On parle de qui? De Julien Fantoli, bien sûr. Cet esthète du ballon, l’élégance faite footballeur, n’est jamais aussi bon que lorsqu’il joue en numéro 10 (et qu’il n’est pas blessé). Une preuve? Alors qu’il avait touché deux ballons et demi sur son côté gauche en première période, tout est passé par lui dès la reprise et il a tout simplement offert trois vraies passes décisives à ses coéquipiers. Une talonnade géniale pour Samuel Carrasco sur le 0-1, et deux ouvertures lumineuses pour Joao Vila (à peine entré en jeu) sur le 0-3 et le 0-4, voilà un bilan appréciable pour une deuxième mi-temps réussie. Seul le 0-2 n’est pas passé par les pieds de Julien Fantoli. Le nom du passeur? David Huguenin, cette fois, dont l’ouverture en profondeur trouvait Samuel Carrasco, bon finisseur.

Le « coup de gueule » de Carlos Rangel a été entendu

Le FC Grandson-Tuileries s’est donc imposé grâce à deux doublés de Samuel Carrasco et de Joao Vila, et à trois passes décisives de Julien Fantoli. Voilà pour la lecture rapide, et voilà qui va permettre à Carlos Rangel de passer un hiver un peu plus tranquille, lui dont le coup de gueule d’il y a quelques semaines (lire ici) a trouvé un certain écho au sein du club. L’avis de Julien Fantoli: « Je suis d’accord avec tout ce qu’il a dit, dans les grandes lignes. Après, il faut relativiser un peu. Carlos est dans son rôle de coach, il a raison, mais tout n’est pas si négatif. C’était une sale période, lors de laquelle nous avions de nombreux blessés. On perdait les matches, et c’est toujours dans ce genre de périodes que les paroles fortes sortent. On est tous conscients qu’on doit être plus concentrés à l’entraînement, qu’on doit plus se faire mal, et ce n’est pas inutile qu’il l’ait rappelé. Encore une fois, ce qu’il a dit est parfaitement vrai. » Il est exact que le FCGT, c’est une constante depuis plusieurs saisons, n’est pas épargné par les blessures. Samedi, au coup d’envoi, Grandson était ainsi privé de ses deux meilleurs buteurs, Renato Provenzano et Daniel Costescu, et ce n’est de loin pas la première fois.

Le FC Renens a accueilli de bons joueurs en cours de saison et a déjà gagné quatre fois

Et le FC Renens, alors? Alves Claudemir a lui aussi de nombreux blessés, mais plutôt en défense, et un de ses très bons joueurs, Joel Aparicio, a été suspendu pour sept rencontres suite à l’arrêt du match face à Echichens. Les soucis de contingent sont réels, mais si l’on nous avait dit, en début de saison, que le FCR compterait quatre victoires à la trêve, on ne l’aurait pas cru. Le Stade Nyonnais II, Gland, Terre Sainte II et Epalinges, voilà la liste des victimes des Renannais, qui ont également pris un point contre Aubonne. Ils seront ainsi de toute façon au dessus de la barre cet hiver et il s’agit déjà d’une magnifique victoire pour leur entraîneur brésilien, qui regrette en outre quelques points perdus bêtement.

Il faut dire qu’il a réussi à se reconstruire une équipe intéressante avec des joueurs comme Amir Demiri, Ghazi Allouchi, Serkan Kocapinar, Gustavo Batista, Pajtim Iseni et le gardien Fadil Kosumi. Les noms, sur le papier, sont là, et ses jeunes sont intéressants, à l’image du latéral gauche et capitaine Luis Salgado Da Silva, un vrai espoir du football vaudois, que l’on a déjà repéré l’an dernier.

Bref, le FC Renens, s’il continue à bien travailler, a largement de quoi se sauver, même si le Stade Nyonnais II et Chêne Aubonne se mettaient à faire des points au deuxième tour.

Les hommes du match

Le latéral gauche Luis Salgado Da Silva est excellent, même si, samedi, il a raté quelques relances et montré une certaine nervosité. Le petit ailier Ronan Nunes Freitas est également très intéressant et incarne le futur du FC Renens. A lui de faire les efforts nécessaires pour progresser, mais les qualités de base, il les a.

Du côté de Grandson, Julien Fantoli mérite évidemment une mention, pour ses trois assists et la qualité de ses prises de balle. Samuel Carrasco et son premier doublé de la saison ont permis de débloquer le match de fort belle manière.

Les prochains rendez-vous

Vacances d’hiver pour tout le monde!

FC Renens – FC Grandson-Tuileries 0-4 (0-0)

Buts: 55e et 70e Carrasco 0-2; 81e et 82e Joao Vila 0-4.

Arbitres: M. Henriques, assisté de M. Tavares et de M. Brandao

Renens: Kosumi; José Nuno Correia, Demiri (46e Cameron Castro), Kevin Alves, Luis Salgado; Camilo Cordova, Piccolo (25e Sadrija), Ronan Freitas; Allouchi (76e Tavares), Cibran, Gustavo Batista.

Entraîneur: Alves Claudemir

Grandson: Ondrejicka; Cometta, Kevin Domingos, Marendaz; Sengül, Huguenin, Mastino (86e Costescu), Francillon; Carrasco (79e Joao Vila), Joao Monteiro (76e Gudit), Fantoli.

Entraîneur: Carlos Rangel

Le Censuy.

Categories: 2e ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.