Gland s’est logiquement incliné, mais En Bord a vibré

Gland s’est logiquement incliné, mais En Bord a vibré

Devant 1 450 spectateurs, le FC Gland s’est incliné contre le FC Lucerne 9-1 dans le cadre du premier tour de la Coupe de Suisse. Le score reste anecdotique. La fête était belle et surtout réussie. Retour sur cette rencontre avec un nouveau venu dans les rangs de Gland, Yvan Bolay.

Yvan, la marche était vraiment trop haute contre Lucerne, comment avez-vous vécu ce match?

(Sourire) On savait que Lucerne allait venir fort dès les premières secondes. C’est dommage de prendre un but aussi tôt (NDLR : 3e minute par Shkelqim Demhasaj) et de ne pas avoir tenu plus longtemps. Après cette ouverture du score, nous faisons  30 bonnes minutes. Ensuite la condition physique a joué en notre défaveur, mais c’est normal contre un club de Super League.

Etes-vous satisfait de cette rencontre?

On peut dire que cela nous servira pour notre saison. Nous avons été trop naïfs avec 2-3 erreurs individuelles que nous allons devoir gommer. C’est des choses qui ne doivent arriver ni contre une équipe de Super League ni contre une 2e ligue. Il y a eu, sur un ou deux buts encaissés, un manque de communication. Cependant, je reste confiant. Ça va être corrigé.

Yvan, vous avez l’expérience de la Coupe de la Suisse (NDLR : 15 rencontres), avez-vous distillé des conseils avant cette rencontre?

Je n’ai pas dit grand-chose. Jamel Kaïssi a eu les mots justes. Je n’avais rien à ajouter (sourire).

Avez-vous préparé spécialement cette partie ?

Non, nous avons gardé nos habitudes. L’important était ne pas jouer le match avant dans la tête. L’objectif était de prendre du plaisir sur le terrain et profiter de ce moment. Personnellement, je n’ai pas regardé de vidéos de notre adversaire. De toute façon, c’était une équipe différente que celle de jeudi (NDLR : En qualification pour l’Europa League). Nous voulions jouer notre jeu et on l’a fait.

C’était le premier match officiel du FC Gland cette saison. C’était un bon match de reprise.

Oui, effectivement. Nous avons débuté sur un bon rythme (sourire). Nous avons quand même eu 2-3 occasions et construit de beaux mouvements offensifs.

La fête était belle, mais maintenant, la «vraie» saison va débuter. Quels sont les objectifs?

On ne va pas se cacher. On veut faire mieux que l’année dernière et la troisième place. C’est donc les finales, et les finales je veux les gagner. Il y a également la Coupe vaudoise qui peut amener une belle fête comme celle d’aujourd’hui (NDLR : hier). Donc, ça passe par un beau parcours dans cette compétition.

Comment avez-vous atterri à Gland alors que l’on pensait que le football était terminé pour vous?

On s’est vus hors foot avec Jamel et il m’a demandé si ça ne me manquait pas. Il m’a expliqué qu’il y avait un joli groupe de copains. Gland est à côté de chez moi. J’ai accepté ce nouveau défi avec plaisir et j’ai même contribué à faire venir Xavier Hochstrasser dans l’aventure. Tout s’est parfaitement goupillé et nous sommes prêts pour les défis qui arrivent.

Categories: 3e ligue, Accueil, FC Gland

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*