Gilles Chevallier n’a pas apprécié le spectacle

Gilles Chevallier n’a pas apprécié le spectacle

« Je suis fâché. J’ai hésité à vous appeler en début de semaine, tellement je trouve l’attitude du FC La Sarraz déplacée, mais j’ai décidé d’attendre ce soir pour voir combien de joueur de la première équipe seraient présents. » Gilles Chevallier était de mauvaise humeur avant, pendant et après le match entre le FC La Sarraz-Eclépens II et son FC Champagne jeudi soir. La raison? Le match avait été renvoyé pour cause de terrain impraticable samedi dernier et l’entraîneur du FCCS a eu la mauvaise surprise de voir débarquer quatre titulaires de la première équipe jeudi soir. La Sarraz-Eclépens II, dernier du groupe 3 de 3e ligue au coup d’envoi, avait besoin de points et a donc fait ce qu’il fallait pour en prendre trois.

La Sarraz-Eclépens a absolument tout fait dans les règles

On va commencer par dire que tout s’est fait dans les règles, ce qui n’est pas un détail. Le FC Saint-Sulpice a également renvoyé son match de 3e ligue, dimanche, et a perdu par forfait pour « renvoi abusif ». Rien de tout cela à La Sarraz, qui avait une lettre de la commune et une bonne excuse: la I jouait le lendemain en Coupe de Suisse face à Thierrens. « D’accord, ils ont tout fait dans les règles. Si vous voulez. Je connais le procédé, j’ai été entraîneur d’Echallens II et j’ai eu l’occasion d’accueillir un ou deux joueurs de la I, mais jamais autant que ce soir. Soit. Mais il ne faut pas me faire croire que le terrain était impraticable le week-end dernier et praticable aujourd’hui. Il n’y a eu que deux matches renvoyés dans tout le canton le week-end dernier, à Saint-Sulpice et à La Sarraz! », pestait Gilles Chevallier.

Camilo Suarez: « Je comprends que Gilles soit fâché »

Il y a donc eu un match jeudi soir, et Champagne, confortablement installé en milieu de classement, s’est logiquement incliné 6-3 face à la lanterne rouge… qui ne l’est désormais plus. Pourquoi on écrit « logiquement »? Car avec Valon Hysenaj, Nicolas Vermot et Elmedin Hasanovic, soit à peu près les trois meilleurs de la I lors de ce premier tour, ainsi que Mikael Duperret et David Geijo, la II de La Sarraz était largement favorite pour ce match, même si le dernier nommé n’avait rien d’un véritable renfort sur cette partie, revenant de plusieurs mois sans jouer. Camilo Suarez, lui, a eu les mots justes: « Je comprends que Gilles soit fâché. Sincèrement, je me mets à sa place. Mais s’il a un problème avec le système ou les règlements, qu’il les fasse changer. J’avais aujourd’hui sur la feuille de match 16 joueurs qui ont le passeport au FC La Sarraz-Eclépens, c’est tout. Vous savez, quand on a joué les finales de 2e ligue face à Team Vaud il y a quelques années, on s’est retrouvé face à plusieurs joueurs du LS. Il y avait Pimenta, Buntschu, Stadelmann… Voilà, c’est comme ça. Cette saison, on n’avait jamais pris aucun joueur de la I, on l’a fait pour ce dernier match. Et je finirai juste par une chose: on m’avait parlé d’une star chez eux, un jeune Brésilien de 18 ans qui vient d’arriver d’Amérique du Sud et marque à chaque match. Ce soir, on ne l’a pas vu, parce qu’il a été parfaitement pris par Michaël Zippo, un gamin qui vient d’avoir 18 ans et vient de Ferreyres. Comme quoi… »

Les renforts ont bien évidemment tout changé

Bref, fin de la polémique, on ne réconciliera pas Camilo Suarez et Gilles Chevallier ce soir, mais l’entraîneur du FC Champagne peut se réjouir sur un point: au match retour, La Sarraz sera obligé de faire sans renfort de la I, puisque cette partie tombera dans les trois derniers matches. Pourquoi on a commencé cet article par cette histoire de renforts? Parce que cela a tout changé, bien sûr. Valon Hysenaj (10 buts en 2e ligue inter cette saison) a inscrit un triplé en première période, tandis que Mikael Duperret et Elmedin Hasanovic ont inscrit les buts de la sécurité en début de deuxième mi-temps. Champagne, même avec tout son courage et sa bonne volonté, n’a rien pu faire face à la qualité individuelle et collective d’un adversaire tout simplement trop fort. Même les deux Brésiliens Felipe Rezende et Adriano Piovesana n’ont pas eu grand-chose à proposer, même si le premier nommé a eu à deux reprises l’occasion du 0-2 au bout du pied.

Champagne réalise un premier tour admirable

« Je suis tout de même fier de ma jeune équipe. Ils ont répondu présent, comme depuis le début du championnat. Ils ont une mentalité exemplaire et c’est un plaisir de les entraîner. Ils sont à l’écoute, ont envie de progresser. C’est un bonheur pour un entraîneur », relevait Gilles Chevallier, que l’on a réussi à remettre de bonne humeur en parlant de la saison dans sa globalité et non pas de ce dernier match. Champagne, promis à la relégation en début de saison, réalise un premier tour admirable, bouclé en 7e position avec six points d’avance sur la barre (quel que soit le résultat du match en retard entre Champvent II et Ependes). Reste la grande question: ses deux cadors brésiliens seront-ils encore là au printemps ou auront-ils tenté leur chance plus haut comme leur plan de carrière et leur talent les y autorise? « Les discussions sont en cours », explique Gilles Chevallier, qui est dépendant des personnes mettant ces deux très jeunes joueurs à disposition du FCCS.

A noter encore, pour l’anecdote, que Laurent Chevallier était absent pour ce dernier match de la saison, alors qu’il est régulièrement titulaire au FCCS. La raison? Il a été blessé à l’entraînement par… son père en personne! « Je lui ai marché deux fois sur le pied! Il était furieux, il m’a traité de tous les noms », rigolait Gilles, qui assure que son fils ira mieux très vite. « Je m’en voudrais un peu plus si je lui avais déchiré les ligaments! Là, il n’a raté qu’un match », terminait le coach champagnou, qui a passé un sale quart d’heure à la maison!

La II de La Sarraz passe tout près à chaque fois

La Sarraz II, évidemment, ne peut pas être jugé sur ce match. Camilo Suarez, son entraîneur depuis cet été, savait que la tâche serait compliquée cette saison, mais tenait à relever le comportement lui aussi exemplaire de ses troupes. « Nous sommes régulièrement une vingtaine à l’entraînement! On a tout pour bien faire, mais on manque de percussion, peut-être. On joue souvent bien, mais on perd sur des détails. Même face à des très bonnes équipes comme Porto ou même Vallorbe-Ballaigues, on passe tout près à chaque fois. Contre Val-Bal, on perd en Coupe aux tirs aux buts, et en championnat 1-3, alors qu’on aurait très bien pu égaliser à 2-2 en fin de match… On va ajuster un peu le contingent cet hiver avec quelques joueurs de la région pour aller chercher ce maintien très important pour le club. » Camilo Suarez et ses hommes ne passeront pas l’hiver en position de relégable. Et le classement est toujours plus agréable à consulter ainsi pendant les longues semaines d’hiver…

Les hommes du match

Du côté de La Sarraz-Eclépens, on choisira Michaël Zippo, le très bon défenseur central de 18 ans. Il a vraiment fait un bon match, il est vrai très bien dirigé par David Geijo. Tout est plus facile avec un tel patron à côté. Mickaël Zanoli mérite également une mention pour sa combativité et sa percussion côté droit. Sinon, Valon Hysenaj, bien sûr, avec un triplé en première mi-temps.

A Champagne, gros match de Kevin Dyens, l’un des jeunes ayant le plus progressé cette saison. Il devient vraiment intéressant à mi-terrain en 3e ligue et a eu le mérite, entre autres, d’inscrire le 0-1. Sinon? Jérémy Dyens, dans les buts. Il ne s’est jamais découragé, a toujours encouragé ses partenaires, et a réalisé un arrêt magnifique sur une tête à bout portant d’Elmedin Hasanovic (76e). Une véritable parade de folie.

Les prochains rendez-vous

Vacances pour tout le monde.

FC La Sarraz-Eclépens II – FC Champagne Sports 6-3 (3-2)

Buts: 10e K. Dyens 0-1; 17e, 30e et 37e Hysenaj 3-1; 43e Reymond 3-2; 50e Duperret 4-2; 60e Hasanovic 5-2; 65e Zanoli 6-2; 80e Otien0 6-3.

Arbitre: M. Muminovic.

La Sarraz: Gfeller; Fraga, Geijo, Zippo, José Luis Malvesado; Pavillard, Vermot (70e Mota), Hasanovic; Zanoli (68e Tiago Alves), Hysenaj, Duperret.

Entraîneur: Camilo Suarez.

Champagne: J. Dyens; Menna, D. Guilloud, Reymond, Tiago Pinto (67e Rochat); D. Cornu (70e Otieno), Jaquet; Adriano Piovesana (72e Bulambo), Salkic, K. Dyens; Felipe Rezende.

Entraîneurs. Gilles Chevallier et Bruno Reymond.

En Gravey, La Sarraz.

Categories: 3e ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.