Gilbert Carrard succède à Gérard Vontobel

Gilbert Carrard succède à Gérard Vontobel

C’est officiel depuis le samedi 3 mars, Gilbert Carrard est élu président de l’ACVF. Il succède à Gérard Vontobel qui avait annoncé quelques jours auparavant sa volonté de ne pas renouveler son mandat. Rencontre avec le nouveau dirigeant de l’association cantonale vaudoise de football.

Samedi matin s’est tenue l’Assemblée Générale de l’ACVF, se fût entre autres l’occasion d’officialiser le nouveau rôle de Monsieur Carrard et d’intégrer Alain Trösch au sein du comité central. Pour les deux hommes, le statut change, mais l’engagement est le même. Ils connaissent bien la « Vaudoise » pour y être actifs depuis des années. Monsieur Trösch est déjà impliqué dans l’organisation de la Nuit du Football Vaudois et travaille au sein de la commission des seniors et vétérans depuis 2015. De son côté, le nouveau président est bien rôdé, trois ans aux seniors, quatre chez les actifs, il est membre du comité depuis 2011. Il a également participé à de nombreuses assemblées ainsi qu’aux diverses réunions avec l’ASF : « Je ne saute pas dans l’inconnu. Disons que le plus important est de reprendre les dossiers en cours dont je ne connais pas forcément tout le travail réalisé, mais Gérard va m’aider dans un premier temps. »

« On ne prend pas un candidat au hasard »

Tous les clubs ont accepté ce changement, tous ou presque, un vice-président s’est abstenu, en désaccord avec la façon de procéder. Durant l’assemblée, il a pris la parole et a demandé un report des nominations à une AG extraordinaire, estimant que le délai ne permettait pas de présenter des candidats en temps et en heure aux élections. Son intervention n’a pas eu l’effet désiré, et comme Gérard Vontobel l’a dit durant l’assemblée : « On ne prend pas un candidat au hasard. » Pour sûr, Gilbert Carrard, vice-président à ses côtés, est la personne la plus expérimentée et certainement la mieux qualifiée pour lui succéder. Sur ce petit incident, le nouveau patron comprend et explique : « Les statuts disent qu’on doit informer les clubs dix jours avant, afin que chacun puisse présenter un postulant, mais là, la décision de Gérard a été assez soudaine, il a fallu prendre en compte sa situation et faire au mieux. Concernant Alain Trösch, il a été suggéré d’intégrer le comité central, il est dans une commission certes, mais cela fait plusieurs mois qu’il participe aux comités. C’était une façon pour lui de bien se rendre compte de ce que cela implique. On ne propose jamais un inconnu qui pourrait vite déchanter au moment de se mettre au travail. »

Gilbert Carrard. Président de l’ACVF.

La porte est ouverte

Quant aux détracteurs de l’ACVF, il répond simplement que sa porte est ouverte : « On peut être en désaccord, mais chaque président ou dirigeant peut venir nous trouver. On est ouvert aux propositions, mais si c’est juste pour critiquer, c’est dommage. Il faut avoir une attitude constructive. Et c’est avec cette attitude-là qu’on apprend et qu’on grandit ensemble. Il y a eu beaucoup de dépenses cette année, mais principalement dans le sens des clubs. Nous avons mis en place des cours pour les méthodes d’entraînements, la formation des arbitres, des campagnes de pub pour recruter des arbitres, (un spot publicitaire sur TF1 avant Téléfoot entre autres). Il y a eu beaucoup d’investissement pour les clubs et nous voulons continuer à les aider dans ce sens. Il ne faut vraiment pas hésiter à venir nous trouver avec des idées, des projets, et si ça peut contribuer au bien de tous, c’est encore mieux. »

Concernant sa nouvelle fonction, il reste bien discret mais confiant et évoque surtout les circonstances : « Le délai était court, habituellement on sait à l’avance et on peut se préparer. Le passage du témoin se fait en douceur. Là, exceptionnellement, on a dû faire l’inverse. J’ai demandé à Gérard de pouvoir m’aider le temps que je sois autonome. C’est surtout là, que la transition va devoir se faire ces prochains jours », nous confit-il serein et détendu.

 

Categories: Brouillons, Divers

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*