Forward Morges marque déjà les esprits

Forward Morges marque déjà les esprits

Yamadou Keita.

On se posait la question, a priori légitime, de savoir comment Forward Morges allait gérer les départs de Cristovao Da Luz (Epalinges), Estefan Alvarez (Azzurri 90) et Karim Kaddour (destination inconnue). Trois joueurs offensifs sur quatre à remplacer, ce n’est pas rien, même si garder Raphaël Cand était une garantie de pouvoir compter sur un joueur décisif à ce niveau. Alors, Forward Morges allait-il pouvoir se rebâtir une attaque? Et si oui, allait-elle être opérationnelle de suite? La réponse a été assez claire: une victoire 0-5 à Bex pour commencer la saison. Bon.

La première de Jamel Kaissi en tant que numéro 1

Forward, il faut le dire pour commencer cet article, a été bon dimanche, au Stade du Relais. On avait vu cette équipe en préparation et on s’en était déjà fait une idée plutôt positive, mais là, en compétition, les Morgiens ont prouvé qu’il faudrait compter avec eux cette année encore. C’était l’idée de base? Oui, bien sûr, le club est ambitieux et vise la montée, mais enfin, certaines choses avaient quand même changé. Un nouvel entraîneur, d’abord, lequel, il y a encore quelques semaines était un (excellent) joueur de football. Jamel Kaissi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a sans doute toutes les qualités pour être le numéro 1 d’un club de 2e ligue, mais disons qu’il doit encore le prouver. Avec cinq saisons en Ligue nationale (avec Lausanne et Sion), il y a des chances qu’il connaisse le football, c’est vrai, mais mener une équipe à la victoire sur une saison entière est une autre chose. Reste que son charisme et sa personnalité ont de quoi impressionner et laisser penser que Forward a fait le bon choix.

Le FC Bex, une politique de formation qui fonctionne

Un nouvel entraîneur, une nouvelle attaque et… le départ inattendu d’un titulaire, Remzi Maliqi (Saint-Sulpice) en défense. Forward avait donc quelques questions en tête à l’heure d’aller à Bex, une équipe restée très stable par rapport à la saison dernière. Julio Tejeda, qui sait également ce qu’est une brillante carrière de football, soit dit en passant, fait avec les moyens qu’a le FC Bex actuel, c’est-à-dire pas grand-chose si l’on parle d’argent, mais pas mal de qualité si l’on parle de joueurs. Le FC Bex a la capacité de sortir des joueurs qui ont le niveau de 2e ligue et sont d’accord de rester chez lui quelques années. En attendant mieux? Sans doute pas avec cette politique-là, mais franchement, que vouloir de plus? Jouer en 2e ligue et s’y maintenir, avec des joueurs sortis de son propre mouvement, cela vaut bien d’autres politiques et on ira même jusqu’à dire qu’on la trouve assez saine. Cela empêche les ambitions, mais aussi les désillusions. Reste à voir sur la durée, comme toujours. Au rayon des bonnes nouvelles, signalons que Taulant Ukhehaxhaj et Ardian Tafaj, deux joueurs sur lesquels Julio Tejeda compte, seront bientôt opérationnels. Reste que, sur la feuille de match, le FC Bex n’avait que des joueurs formés au club, à une ou deux exceptions près.

Forward en mode ultra-offensif d’entrée

Bref, c’est donc à Bex que se rendait ce Forward nouvelle version que l’on se réjouissait de voir à l’oeuvre. Et on n’a pas été déçus. Disposés en 4-4-2 avec Mourad Boutafenouchet (arrivé de Lutry) en meneur de jeu, deux avions sur les côtés (Christian Makinu à droite et Yamadou Keita à gauche) et deux attaquants (Marvin Aïssi et Raphaël Cand), c’est peu de dire que Forward a été offensif. Et cela a payé! Les automatismes ne sont pas encore tout à fait au point, mais la qualité individuelle de ses renforts a fait la différence.

Yamadou Keita est trop fort, d’accord. Mais quel niveau a-t-il?

Un homme en particulier s’est illustré, mais cela n’a rien d’étonnant vu son parcours. Son nom? Yamadou Keita. Son parcours? Professionnel depuis des années, de l’Arménie à la Lituanie. Ce Malien de 24 ans a disputé 4 parties d’Europa League, et a été titulaire dans tous les clubs de première division où il est passé. Une preuve? Sa fiche officielle (cliquer ici).  Un sacré joueur, donc, que l’on a pu voir à l’oeuvre. Le verdict? On a été conquis. Ses dribbles passent tous, il est rapide, il est altruiste et il comprend le football. Un joueur de haut niveau, assurément. Oû pourrait-il jouer en Suisse? Difficile à dire, mais on invite tous les clubs à venir le visionner une fois pour s’en rendre compte par eux-mêmes. On n’a pas la prétention de pouvoir juger du talent d’un joueur en un match, mais on ose quand même écrire ici que ce garçon a un sacré potentiel. Et pour ceux qui ont des doutes, appelez les défenseurs du FC Bex qui le cherchent encore sur la pelouse après n’avoir aperçu que son dos pendant 90 minutes… Son bilan? Un but et deux assists.

Christian Makinu ouvre la marque

Christian Makinu, son homologue côté droit, a lui aussi terminé avec ce bilan-là. L’ancien joueur du FC Bavois s’est bien adapté à sa nouvelle équipe et a même eu l’honneur d’ouvrir la marque, lui qui revient d’une grave blessure. Son but? Un centre au deuxième poteau de Keita, et Makinu qui surgit. Son coup de tête est renvoyé par Berat Gashi, mais il est le premier sur le rebond: 0-1. Avant cela, Bex aurait pu ouvrir la marque par Blendar Ramosaj, mais sa frappe de la 2e minute a trouvé le poteau d’Adrien Zanardi. Les joueurs de Julio Tejeda avaient laissé passer leur chance d’ouvrir leur marque et ont subi la domination morgienne, se retrouvant logiquement menés 0-1 à la pause.

Jean-Claude Ayina rate le 1-1 et Raphaël Cand plie le match juste derrière

Tout aurait pu basculer à la 50e lorsque Jean-Claude Ayina, qui a commencé le match latéral droit avant de passer avant-centre, s’est procuré une occasion gigantesque sur une passe merveilleuse en profondeur d’Arton Kokollari. Hélas, le Camerounais, après avoir dribblé Zanardi, frappait au dessus, du droit. Et comme souvent, une minute plus tard, Morges doublait la mise d’un coup de tête parfait de Raphaël Cand sur un corner de Makinu…  A ce moment-là, Bex, qui avait dû faire ses trois changements entre la 7e et la mi-temps pour cause de joueurs blessés, n’avait plus aucune chance. La fin de match était du remplissage et Morges inscrivait trois nouveaux buts, dont une « Madjer » remarquable de Keita, bien servi par Makinu. 0-5, score final. Forward est prêt.

Ils ont dit à footvaud.ch

Julio Tejeda, entraîneur du FC Bex

Oui, d’accord, on aurait pu marquer le 1-0 et on aurait pu revenir à 1-1. Mais est-ce qu’on aurait tenu sur la longueur? Je ne suis pas sûr. Physiquement, c’était très dur, parce que notre préparation a été catastrophique. On a pu travailler un peu au début du mois de juillet, mais depuis, il y a eu les vacances et là, on n’est pas prêts. J’ai quelques absents, bien sûr, mais ça n’excuse rien. On voulait bien commencer, à domicile, et ça fait mal d’en prendre cinq à la maison, même contre une bonne équipe comme Forward. Notre ambition cette saison est de faire mieux que lors de la précédente, tout simplement. On continue avec notre idée de faire jouer les gamins de Bex. On a quelques arrivées, des gars du coin, mais on a surtout réussi à garder tous les joueurs qu’on voulait garder. Aujourd’hui, on n’a pas si mal joué en première mi-temps, mais on est encore un peu tendres, un peu jeunes.

Jamel Kaissi, entraîneur de Forward Morges

Oui, je commence ma carrière par une victoire! Forcément, ça fait plaisir et je suis content de la performance de l’équipe, même s’il y a naturellement quelques réglages à effectuer. On était bien dans le jeu, on a frappé fort offensivement: tout va bien. Mais on ne va pas croire qu’on y est déjà, je vous rassure. On a pu faire une bonne préparation et je crois que ça a fait une certaine différence aujourd’hui, mais je n’oublie pas qu’on aurait pu se retrouver à 1-1 après la mi-temps s’ils marquent leur énorme occasion. Et là, qui sait? En ce qui concerne les transferts, on va essayer de trouver un défenseur central pour compenser le départ de Remzi Maliqi. Aujourd’hui, c’est un problème. Fabien Besson, qui vient de rentrer de vacances, était titulaire aujourd’hui, sans aucun entraînement! Si j’ai pensé à jouer, moi? Je n’ai pas mon passeport à Forward pour l’instant, mais oui, pendant la semaine, vu les absents, ça m’a traversé l’esprit (rires). Maintenant, c’est Bottens qui arrive, un adversaire que je ne connais pas, mais je vais recevoir des informations cette semaine, sans aucun doute.

Yamadou Keita, milieu de couloir de Forward Morges

J’ai décidé de rentrer en Suisse pour mes papiers, je dois les renouveler. Je connaissais Jamel Kaissi et, en discutant, on a essayé de me trouver un club plus haut, mais c’est compliqué. Je viens d’un club professionnel en Lituanie, mais cela ne suffit pas pour faire des essais dans des clubs pros en Suisse. Alors Jamel m’a dit que venir à Forward un moment serait une bonne idée. Je dois me faire remarquer en faisant de grosses performances et peut-être qu’une ou deux personnes viendront me voir et je pourrais aller plus haut. Forward, c’est très bien pour moi, le club a de l’ambition, je vais pouvoir montrer mes qualités. Si la 2e ligue c’est trop facile pour moi? Franchement, je viens de plus haut, donc j’ai le niveau pour jouer au dessus, sans être prétentieux. Je veux lancer ma carrière et cela passe par Forward, un club super.

Raphaël Cand, attaquant de Forward Morges

Oui, je suis le seul « survivant » du secteur offensif, mais ça va (rires). On a déjà trouvé une bonne cohésion, l’esprit d’équipe est sympa et les nouveaux se sont bien intégrés. Yamadou est très fort, ça c’est clair, tout le monde l’a vu comme vous et moi. Mais Christian Makinu de l’autre côté, c’est pas mal non plus! Il finit avec un but et deux assists, quand même. Après, oui, il y a du nouveau offensivement, mais le noyau de l’équipe est toujours là. Physiquement, on était bien. Notre travail a porté ses fruits, on l’a vu. Le 4-4-2? On peut jouer en plusieurs systèmes. Aujourd’hui, c’était celui-là, parce que Jamel a estimé que c’était le plus adapté, mais on a d’autres options. On passe d’un entraîneur avec énormément d’expérience à un autre dont c’est le premier match? C’est vrai, il nous l’a dit à la théorie, d’ailleurs. Il nous a demandé de lui faire un cadeau pour son premier match sur un banc et après la partie, il nous a dit que ça avait été, donc il faut croire qu’il est content (rires). C’est peut-être sa première expérience comme entraîneur, mais il a un sacré vécu comme joueur et cela se voit. Les entraînements sont excellents, pour l’instant ça se passe très bien entre lui et nous et ça se voit sur le terrain. Mais on ne va pas s’enflammer! Ce qu’on a fait, c’est bien, c’est un bon début de saison. Mais l’an dernier, on avait aussi gagné notre premier match et on recevait un promu juste après, Ecublens. On avait perdu… Là, c’est le même schéma, on reçoit Bottens. Donc on est prévenus.

Les hommes du match

Du côté de Bex, énorme match de Liridon Rama en défense centrale. Lui, il est spécialement fort, il faut bien le dire. Ce joueur-là fait tout juste: relances, interceptions, élégance. Il mériterait sa chance plus haut et on sait très bien que des clubs le suivent.  On se doutait un peu, mais on a compris encore plus pourquoi en le voyant jouer ce dimanche. Reste à espérer pour Julio Tejeda qu’il reste fidèle au FC Bex quelques années encore. Fort. Bon match également de Benard Gashi, le capitaine. L’autre défenseur central est lui aussi solide, mais peut-être un peu moins bon techniquement que Rama. Au duel, il est là

Yamadou Keita a tout fait au FC Bex. Son geste préféré? Le râteau, suivi d’une accélération fort sympathique. Niveau supérieur, sans aucun souci, on l’a déjà dit. Enfin, Sandji Baradji a tenu la baraque en défense centrale avec Fabien Besson. Il a mis quelques boîtes, et il est resté imperturbable jusqu’au bout. Si Forward n’a pas encaissé de but, c’est aussi et surtout grâce à lui.

Les prochains rendez-vous

Bex ira à Chavannes-près-Renens défier Benfica, dimanche 24 août à 10h30. Il faudra se lever tôt…  L’après-midi, à 15h30, Forward recevra le FC Bottens, vainqueur de son premier match, face à Malley (2-1).

FC Bex – FC Forward Morges 0-5 (0-1)

Buts: 32e Makinu 0-1; 56e Cand 0-2; 65e Keita 0-3; 69e Aïssi 0-4;  88e Fayad 0-5.

Arbitres: M. Selimovic, assisté de M. Cehic et de M. Alvarez.

Bex: Berat Gashi; Ayina, Rama, Benard Gashi, Dema; Tafaj, Elezaj; Jususfi (46e Antonelli), Hajdari, Mavuemba (9e Kokollari); Ramosaj (40e Delija)

Entraîneur: Julio Tejeda.

Forward: Zanardi; Thaqi, Besson (75e Bencivenga), Baradji, Savoy; Koné; Makinu, Boutafenouchet, Keita; Cand (64e Fayad), Aïssi (70e Ben Dassa).

Entraîneur: Jamel Kaissi.

Stade du Relais, Bex.

Categories: 2e ligue