Le FC Vaulion a le droit d’y croire encore

Le FC Vaulion a le droit d’y croire encore

Qu’il serait dommage pour le FC Vaulion de se diriger vers la 5e ligue! Le Stade André-Reymond est l’un des plus jolis de tout le canton, lui qui est adossé à la forêt et voit le Nozon couler en parallèle de sa ligne de touche. Un tableau idyllique. Son équipe, qui a beaucoup de caractère, est cependant en difficulté dans le groupe 4 de 4e ligue, n’ayant pas encore gagné en 13 rencontres cette saison. Le bilan de Simon Suter et de ses coéquipiers? 3 nuls et 10 défaites. C’est maigre. Pourtant, l’espoir est toujours là, puisque le FC Valmont IB n’est qu’à quatre points devant. C’est beaucoup? Oui, mais Vaulion s’est renforcé cet hiver, retrouvant plusieurs de ses anciens joueurs, émus par les difficultés de leur club. Le FCV est encore une de ces formations où on a l’amour du maillot.

Une tête plongeante magnifique pour le 2-3

Dimanche matin, face à Cossonay, ses joueurs ont prouvé que ceci n’était pas un vain mot. Opposés à une équipe qui a toujours un oeil sur les finales, les hommes de Sacha Teutschmann ont marqué après une minute de jeu grâce à Bryan Rochat, mais, surtout, ils sont revenus de nulle part pour arracher un point en fin de match. Menés 1-3 par un adversaire supérieur, ils ont marqué le 2-3 à la 77e par Nitin Yogeshwar Khanna d’une superbe tête plongeante, avant que Kevin Rochat n’inscrive le 3-3 à la 85e, glissant son ballon entre les jambes d’Yvan Becher, le gardien de Cossonay. Le kop du FC Vaulion pouvait exulter!

Vaulion-Cossonay3

A Vaulion, quand le ballon tombe à l’eau, ce sont les remplaçants qui vont à la pêche.

 

Le kop et Tiago Da Silva: une belle histoire d’amour

Le FCV a en effet la chance de posséder quelques supporters passionnés, qui adorent ces matches du dimanche matin. Un café au coup d’envoi à 10h et, après la mi-temps, il est l’heure de passer au mythique chasselas, celui qui rafraîchit le gosier et purifie l’âme, mais, aussi, délivre la parole. Alors, quand Tiago Da Silva, le très bon défenseur de Cossonay, a commencé à multiplier les fautes, le kop n’a pas aimé et l’a fait vertement savoir au numéro 4 du FCC. Celui-ci a d’abord souri avant de s’énerver au fur et à mesure que le match avançait. Il a répondu, un peu, mais a surtout eu l’intelligence d’aller se doucher directement après le match, ne revenant pas s’expliquer avec les ultras du FC Vaulion. Franchement, c’était mieux pour tout le monde comme ça.

Gérard Vontobel en invité-surprise

Le « kop chasselas » a donc pu fêter le bon match nul des siens dans la bonne humeur, tant ceux-ci méritaient les applaudissements qui leur ont été adressés ce dimanche sous les yeux de Gérard Vontobel! Le président de l’ACVF avait en effet effectué le déplacement, lui qui n’avait encore jamais visité le stade André-Reymond. L’accueil a été bon et, en vrai passionné de football, le patron de la Vaudoise a passé un très bon dimanche matin. Un autre à avoir apprécié le spectacle est l’ancien président du FC Vaulion, lui qui a prophétisé la fin de la saison avec optimisme: « Il reste huit matches, on va les gagner les huit! » On est optimiste de nature ou on ne l’est pas.

Onur Yildiz était trop fort mardi soir

Ce ne sera malheureusement pas le cas puisque Bavois III est monté à Vaulion mardi, deux jours après ce 3-3 très demandeur en énergie. Et les Bavoisans se sont imposés 0-4 avec notamment un triplé d’Onur Yildiz, l’ancien attaquant du FC Sion! Pas qualifié pour la Coupe vaudoise, le jeune Turc a été prié d’aller donner un coup de la main à la III dans le même temps au lieu de rester à ne rien faire. Forcément, la 4e ligue est un niveau un peu facile pour lui…

Sept matches pour sauver sa peau

Il reste donc sept matches, c’est tout, pour que le FC Vaulion puisse espérer se sauver. Le grand rendez-vous du printemps est fixé au vendredi 6 mai, sur le terrain du FC Valmont IB. Dans l’idéal, il faudrait être revenu à trois points des Valmontains avant d’aller à Chamblon. Mais avant cela, Vaulion doit affronter Rances et Orbe II, deux équipes de tête dans ce groupe. Impossible? Pas avec l’état d’esprit que l’on a vu dimanche matin.

Vaulion a préparé l’avenir

Relégation ou pas, le FCV a en tout les cas déjà pensé à l’avenir, officialisant son partenariat avec le FC Croy. Dès la saison 2016-2017, les joueurs des deux équipes seront « interchangeables ». L’idée est d’avoir deux bonnes équipes dans le vallon du Nozon et de les faire perdurer. L’idéal serait que les deux soient en 4e ligue, mais, même en cas de chute du FCV en 5e ligue, l’avenir immédiat serait assuré. C’était indispensable, ils l’ont fait.

Les hommes du match

Du côté de Vaulion, on a beaucoup aimé la prestation du gardien Lionel Guignard, qui est une valeur sûre à ce niveau (et même au dessus). Même légèrement blessé, il a tenu sa place, faisant simplement attention à ne pas dégager trop loin, histoire de ne pas aggraver la situation. Très bon, malgré les trois buts encaissés. Bon match également de Benoît Fahrni, jusqu’à son expulsion de la 89e minute pour avoir coupé une contre-attaque de Cossonay en interceptant le ballon de la main. Avant cela, il avait tout fait juste.

Du côté de Cossonay, on a bien aimé le capitaine Fabien Schoch, patron du milieu de terrain et de l’équipe. Il a donné de la voix quand il le fallait et avec le ballon, il a été très bon. Sinon, belle performance de Jonathan Posse, auteur d’un doublé, et d’Alain Charbonnet.

Les prochains rendez-vous

Douze jours de repos pour le FC Vaulion, qui a un déplacement très compliqué à Rances le dimanche 24 avril à 14h. Le FC Cossonay, lui, accueille le FC Rances pour un choc de haut de tableau le dimanche 17 avril à 14h30.

FC Vaulion – FC Cossonay 3-3 (1-2)

Buts: 1re B. Rochat 1-0; 17e et 30e Posse 1-2; 61e Miola 1-3; 77e Khanna 2-3; 85e K. Rochat 3-3.

Arbitre: M. Brance Jovanovic.

Vaulion: Guignard; Hernandez, Lassueur, M. Roch, Moffrand; Suter, Fahrni, Guignard, Rittener; M. Rochat, B. Rochat.

Sont entrés en jeu: K. Rochat, Khann, D. Roch, J. Roch, Germann, Magnenat et Paradela.

Entraîneur: Sacha Teutschmann.

Cossonay: Becher; Blaser, Thorimbert, Tiago Da Silva, Helio Alves; Fischer, Schoch, Gacond, Charbonnet; Posse, Miola.

Sont entrés en jeu: Bapst, Leutenegger et Mayoraz.

Entraîneur: Laurent Dupuis.

Stade André-Reymond. 89e, expulsion de Benoît Fahrni (deuxième avertissement).

Vaulio-Cossonay2

Categories: 4e ligue, FC Vaulion

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*