Le FC Le Mont peut déjà préparer les finales

Le FC Le Mont peut déjà préparer les finales

Quelle démonstration du FC Le Mont! Si Claudio Gentile et ses coéquipiers voulaient envoyer un message clair au reste du groupe, c’est désormais chose faite, et de manière plutôt impressionnante. Le FC Meyrin, qui faisait office de véritable prétendant à la première place au début de la semaine dernière, a vécu quatre jours très compliqués. Une défaite à domicile face à Terre Sainte (1-2) et cette claque, monumentale, au Mont, samedi (5-0), voilà de quoi calmer un peu! Les Genevois sont pourtant bien entrés dans le match, et ont été la meilleure équipe sur le terrain pendant les dix premières minutes. La suite? Une démonstration des joueurs de Claude Gross, dominateurs dans tous les secteurs du jeu. Ce qui est vraiment fort avec ce FC Le Mont, c’est l’impression de solidité qui se dégage de ce groupe, composé de beaucoup de joueurs de talent. Mais à ce niveau-là, la qualité individuelle ne suffit pas. Le FC Le Mont est une machine de guerre, solidaire et déterminée, qui ne laisse pas un mètre d’espace à l’adversaire. Même ses techniciens les plus raffinés ne lâchent rien et il suffit de voir Ayoub Rachane défendre de tous les côtés du milieu de terrain pour comprendre que cette équipe a quelque chose en plus que les autres.

Le Mont n’est pas bien entré dans la partie

Alors, c’est vrai, Meyrin aurait pu ouvrir la marque, notamment grâce à son latéral droit Guillaume Golay, dont la frappe à ras de terre, était captée sans problème par Claudio Gentile (17e). Avant cela, quelques frappes non cadrées, mais, surtout, un FC Le Mont pas totalement concentré. Ange Nsilu, seul en pointe, ne recevait pas de ballon, et seul Ridge Mobulu, sur son côté gauche, essayait de trouver un peu d’espace grâce à ses accélérations, mais sans véritable succès. Le Mont, pourtant, reprenait petit à petit le contrôle des opérations. Lorsqu’Ayoub Rachane et Sid-Ahmed Bouziane combinent à mi-terrain, il faut être bien accroché pour suivre… surtout lorsqu’on est un milieu défensif!

La belle complicité entre N’Diaye et Bouziane pour le 1-0

Le premier but allait survenir à la 29e minute, des pieds de Bouziane, justement. Coup-franc plein axe, à vingt-huit mètres environ des buts de Bojan Grujicic. Le gardien meyrinois demande un mur à quatre, et tant lui que sa défense étaient convaincus que Bouziane allait mettre un plomb, quelque part sous la latte. Résultat des courses? Bouziane dépose une merveille de balle sur la tête de N’Diasse N’Diaye, qui pique parfaitement son ballon hors de portée du gardien genevois. Les défenseurs meyrinois n’avaient pas suivi et Grujicic, aussi convaincus qu’eux que Bouziane allait frapper directement, n’avait même pas le coeur de les engueuler sur ce coup-là… « Ce sont des automatismes, bien sûr que c’est travaillé. Et avec un tireur comme Sid-Ahmed, c’est un régal », rigolait N’Diasse N’Diaye à la fin du match. 1-0 pour Le Mont à la mi-temps. Le plus dur était fait, clairement.

Meyrin craque complètement en deuxième mi-temps

La deuxième période? A sens unique. C’est tout d’abord Ange Nsilu qui pouvait inscrire le 2-0… en glissant. Sa frappe, ratée, surprenait Grujicic pour un but un peu chanceux, mais plein d’opportunisme. Après? Un coup-franc direct de Bouziane, décalé très loin sur le côté droit (à cinq mètres de la ligne de touche), qui lobait Grujicic et rentrait en pleine lucarne opposée! Le Mont commençait alors à vraiment régaler et Ridge Mobulu, replacé en pointe suite à la sortie de Nsilu, inscrivait deux nouveaux buts, tous deux similaires. Jean-Michel Rodriguez, entré à l’heure de jeu, pouvait servir deux fois l’ancien Yverdonnois, qui ne ratait pas le but, de près. 5-0, une véritable démonstration de football face à une équipe de Meyrin surclassée. « On a montré qu’on était un collectif, c’est vraiment ce qui fait notre force. Là, on est en route pour les finales, c’est vrai, on ne va pas le cacher », soulignait N’Diaye. Le Mont, avec neuf points d’avance sur la troisième place (qui sera d’ailleurs sûrement qualificative), peut en effet déjà songer à une fin de saison très excitante.

Les hommes du match

Pour le FC Meyrin, on soulignera le bon match à mi-terrain d’Angelino Lepape, qui a multiplié les kilomètres. Mention bien également au latéral droit Guillaume Golay, même s’il a passablement souffert face à Ridge Mobulu.
Du côté du Mont, difficile de sortir deux individualités de ce collectif de feu. Un homme, pourtant, a survolé la partie: N’Diasse N’Diaye. Ce n’est pas une surprise, mais l’ancien Servettien est plus qu’une valeur sûre dans cette équipe, dont il est le capitaine. Ultra-solide défensivement, impassable balle au pied, imbattable dans les duels, N’Diaye est un vrai leader, qui s’est, en plus, permis d’inscrire le premier but, celui qui a tout débloqué. Un roc, et pas maladroit balle au pied qui plus est. Le meilleur joueur de 1re ligue Classic? Pas impossible. Mention très bien également à David Kilinc, très précieux à mi-terrain. Âgé de 21 ans, l’ancien joueur du LS, aligné comme milieu défensif, a couru de tous les côtés, a compensé les montées de ses latéraux, et a toujours joué juste. Solide et sobre.

Les prochains rendez-vous

Un derby lausannois au programme! Le samedi 20 avril, à 17h, l’ES Malley recevra le FC Le Mont-sur-Lausanne. Un coup de gueule? Le même jour, à 16h30, aura lieu le choc au sommet de 2e inter, entre Stade-Lausanne-Ouchy et Azzurri Lausanne…

FC Le Mont-sur-Lausanne – FC Meyrin 5-0 (1-0)

Buts: 29e N’Diaye 1-0; 51e Nsilu 2-0; 68e Bouziane 3-0; 76e et 90e Mobulu 5-0.
Arbitres: M. Schmid, assisté de M. Marin et de M. Schwitzer.
Le Mont: Gentile; Reis, N’Diaye, Rego, Morganella; Kilinc, Rachane (85e Simic); Gabriele (56e Rodriguez), Bouziane, Mobulu; Nsilu (70e Baluzeyi).
Entraîneur: Claude Gross.
Meyrin: Grujicic; Golay, Soares, Da Costa, De Oliveira (58e Ratta); Khir (84e Blanco), Lebeau, Lepape, Cardoso (6e Nkufo); Kusunga, Besnard.
Entraîneur: Bruno Codeas.
Notes: Centre sportif du Châtaignier. 150 spectateurs.

Categories: 1re ligue, FC Le Mont

Auteur