Le FC Crans dynamite Aigle et s’offre une finale de rêve

Le FC Crans dynamite Aigle et s’offre une finale de rêve

« Les Corbeaux ont battu les Aigles, je répète, les Corbeaux ont battu les Aigles! » Le speaker du Centre sportif de Crans n’a pas pu s’empêcher de partager sa joie, quelques secondes après le coup de sifflet final d’Osvaldo Henriques. Il faut dire que l’exploit est de taille: le FC Crans est en finale de la Coupe vaudoise! Après avoir éliminé Champvent, Forward Morges et LUC-Dorigny (sur tapis vert), le FC Crans a sorti Aigle, autre pensionnaire de 2e ligue, complètement à la régulière. Le score? 4-1! L’état d’esprit? Formidable. « C’est beau ce qui nous arrive », glissait Fernando Gageiro, ému. Mais le technicien du FC Crans a de la mémoire: « Là, on vient de sortir quatre équipes de 2e ligue, mais je n’oublie pas qu’on a failli se faire sortir par Gimel, une équipe de 5e ligue, au premier tour! On a fini par s’imposer, mais on était passés tout près de l’élimination. »

Une belle soirée de football, remplie d’émotions

Le FC Crans est cependant un miraculé dans cette compétition, ayant été battu par LUC-Dorigny aux tirs aux buts en quarts de finale. Le LUC avait cependant aligné, par négligence, trois joueurs non qualifiés. « Très sincèrement, ces trois joueurs nous avaient fait très mal. Sans eux, on aurait peut-être gagné », explique Fernando Gageiro, tout à sa joie. L’heure n’est toutefois pas à reparler de ce quart de finale, mais bien à savourer cette formidable demi-finale, conclue par… un envahissement du terrain et des fumigènes! Le tout dans une belle ambiance, conviviale et très respectueuse de son adversaire du soir, il faut le souligner. Une belle soirée de football, comme on les aime. Le FC Aigle ne sera pas d’accord, mais son entraîneur David Orlando sait bien les émotions que procure une belle épopée en Coupe. Ce soir, c’est le FC Crans qui a le sourire. Demain, ce sera peut-être le FC Aigle.

Un FC Aigle sans idées et sans percussion en début de match

Mais alors, pardon, quelle démonstration d’enthousiasme de la part des joueurs de Fernando Gageiro! Déterminés dès le coup d’envoi, ils ont montré les crocs d’entrée, prenant l’avantage à la 2e minute grâce à une frappe de 35 mètres de Roger Staub. Son tir rebondissait devant Nicolas Cherix, surpris, qui ne pouvait que constater les dégâts. 1-0 pour Crans après cent secondes, les bases de l’exploit étaient posées. D’autant qu’Aigle a vraiment effectué une très pauvre première période. Sans envie, sans idées, les joueurs de David Orlando ont cependant eu quelques occasions. La plus belle? Sans doute une tête, de peu à côté, de David Akedjro, mais sans réel danger pour les Corbeaux. Sinon? Quelques frappes mal cadrées, ou sans puissance. Franchement, Aigle a eu la maîtrise du ballon, mais sans plus. Et Crans menait à la pause, de manière méritée.

Ce sera différent en début de deuxième période. Là, Aigle est clairement monté d’un cran, si l’on ose dire. A la 48e, déjà, un bon travail de Michaël Mbo profitait à Vincenzo Calderone, mais le tir du milieu de terrain était mal cadré. A ce moment-là, Crans était vraiment dominé et avait de la peine à trouver ses attaquants et c’est finalement tout à fait logiquement que Stéphane Siggen pouvait placer un coup de tête victorieux sur un très bon service de Tiago Fernandes. 1-1 à la 68e minute, on pensait Crans prêt à craquer, mais c’était sans compter sur sa force de réaction.

Crans prend feu après l’égalisation de Siggen

Car, dès l’égalisation, le FC Crans allait prendre feu. Moins de trente secondes plus tard, Richard Leefe s’échappait plein axe et trompait magnifiquement Cherix, sorti à sa rencontre. « J’ai bénéficié d’un bon service, c’était vraiment bien joué. Notre réaction? Mais on a l’habitude! On est un groupe vraiment soudé, on n’est pas abattus quand on prend un goal. Au contraire, cela fait au moins cinq fois cette saison qu’on marque juste après en avoir encaissé un », expliquait l’attaquant anglais, originaire de Liverpool. Une belle force de caractère, que n’avait pas le FC Aigle ce soir. Car, dès le 2-1, les joueurs de David Orlando se sont beaucoup trop maladroitement précipités en attaque, laissant trop d’espaces dans leur dos.

Ils allaient être punis à quinze minutes de la fin grâce à un superbe travail d’Edgar Silva. A mi-terrain, côté gauche, le petit ailier adressait une passe fouettée de demi-volée quarante mètres plus loin côté droit magnifiquement dans la course de Leefe. Un relais plus tard, et la balle arrivait de nouveau à Edgar Silva, qui finissait subtilement, de la tête. Splendide! Et alors qu’Aigle poussait pour revenir, c’est Florian Graf, tout juste entré en jeu, qui se retrouvait à la conclusion d’une belle triangulation. 4-1, score final, un brin sévère pour Aigle, mais Crans, grâce à son formidable enthousiasme et à sa volonté de toujours aller de l’avant, n’a surtout rien volé.

« Pas l’effectif pour jouer sur les deux tableaux »

« Je suis très fier, pour le club, pour les joueurs. Il y a beaucoup de joie ce soir, c’est une première pour le club », se réjouissait Fernando Gageiro, tout en regrettant le carton jaune pris par Richard Leefe, qui privera l’Anglais de finale. La seule fausse note d’une soirée parfaite. Crans, en finale de la Coupe vaudoise, et toujours en course pour la montée, a-t-il suffisamment de force pour jouer sur les deux tableaux? « La réponse est clairement non. Notre effectif n’est pas assez grand et la montée en 2e ligue n’est pas un objectif, pas du tout. Si elle vient, on la prendra, mais ce n’est vraiment pas le but. Cette année devait être une année de transition, avant, peut-être, de viser plus haut l’an prochain. Mais attention, Crans n’était pas au mieux ces dernières années, il ne faut pas l’oublier. Je vais reposer un peu certains joueurs en championnat, comme je l’ai déjà fait. »

Cap donc sur cette finale de Coupe vaudoise, le 19 mai au Bois-Gentil (et non pas au Bois-Mermet, comme l’a annoncé un speaker un peu trop ému, avant se reprendre en rigolant)! Après avoir sorti, sur le terrain, Champvent, Forward Morges et Aigle, Crans peut-il battre Vevey? « Ouh là! Je suis allé voir Gland-Vevey la semaine dernière. Vevey a gagné 8-0… Ils sont trois rangs au-dessus de tout le monde. Allez, on a le temps d’y penser. Laissez-nous juste un instant nous rappeler de ce qu’on a fait de bien et oublier ce qui nous reste à faire! », concluait Fernando Gageiro, avant d’aller retrouver ses hommes. En ce mercredi soir, veille d’un long week-end, la fête promettait d’être très belle à la buvette du FC Crans. A l’image de la soirée.

Les hommes du match

La fête a été tellement totale du côté de Crans qu’on aurait pu nommer tout le monde. Mais deux joueurs méritent une mention spéciale, à commencer par Edgar Silva, le très vif ailier gauche. Il a tout fait juste, simplement. Il a protégé le ballon quand il le fallait, calmant le jeu quand Aigle pressait. Et son but, le troisième, est magnifique. Décisif et travailleur, il a fait le match parfait. Le gardien Alfonso Storti a, lui aussi, été excellent. Sa partie a été un peu bizarre, car il n’a eu aucun arrêt compliqué à effectuer, mais a été parfait sur chaque centre, chaque frappe de loin et chaque coup de pied arrêté. Il n’a relâché qu’un ballon, sans conséquence, et a été très sûr et très concentré durant nonante minutes.

Du côté d’Aigle, on a bien aimé le match du capitaine Ludovic Roulin en défense centrale. Bonne relance, calme et élégance: vraiment un très beau joueur. Bonne prestation également de Vincenzo Calderone à mi-terrain. Ses prises de balle et sa technique lui ont permis de faire quelques différence, sans toutefois être décisif, à l’image de son équipe.

Les prochains rendez-vous

Crans poursuivra sa route en championnat, samedi 11 mai, à 19h, sur le terrain du FC Epalinges. Pas un déplacement facile et il faudra avoir récupéré d’ici-là. Aigle reçoit quant à lui Forward Morges, là non plus pas un match facile, dimanche 12 mai à 15h. Les Aiglons auront-ils digéré leur déception? Espérons-le, sinon la fin de saison risque d’être très longue. Ce soir, sincèrement, on a une pensée pour eux, car leur déception est au moins aussi grande que l’espoir qu’avait cette équipe de disputer la finale.

FC Crans – FC Aigle 4-1 (1-0)

Buts: 2e Staub 1-0; 68e Siggen 1-1; 69e Leefe 2-1; 75e Edgar Silva 3-1; 91e Graf 4-1.

Arbitres: M. Henriques, assisté de M. Hofmann et de M. Tavares.

Crans: Storti; Velija, Marques, Romao, Dupraz; Leefe, Soares, Kara, Edgar Silva (90e Graf); Price (82e Spyropoulos), Staub.
Entraîneur: Fernando Gageiro.

Aigle: Cherix; Fernandes, Barbay, Roulin, Siggen,Trifiro (82e Hasametaj); Akedjro, Cahani, Calderone (82e Martins), Cabirol (55e Serratore); Mbo.

Entraîneur: David Orlando.

Notes: Centre sportif de Crans-près-Céligny, 210 spectateurs déchaînés et enthousiastes. Une bonne cinquantaine d’Aiglons avaient fait le déplacement.

Categories: Coupe vaudoise, FC Aigle