FC Champagne Sports 2.0: la révolution est en marche

FC Champagne Sports 2.0: la révolution est en marche

Septième du groupe 1 de 2e ligue, avec deux victoires, un nul et deux défaites, Champagne Sports affiche ses ambitions. Visite au cœur du Nord-vaudois.

Le mercato estival du FC Champagne-Sports était resté mystérieux. Seule l’arrivée de Kennedy Matos avait été révélée. Aucune information n’a été divulguée. Le club du nord-vaudois voulait surprendre son monde, faire autrement avec une vidéo de présentation au rythme du chant révolutionnaire « Bella ciao » et d’un scénario digne de la série « Casa de Papel ».

>> A VOIR: la présentation d’équipe de Champagne

C’était réussi et c’était également une façon d’annoncer le renouveau du club. Le but, en effet, est de régionaliser une équipe qui, ces dernières années, a souvent été décriée pour sa politique de recrutement. « Les gens qui critiquent, cela ne nous dérange pas, on a l’habitude », glisse le président Marc Roulin. Et quoiqu’il arrive, tout le monde continuera à parler. C’est ancré dans notre ADN.

Première étape de ce changement amorcé par un groupe de travail en mars 2018, un comité remis au goût du jour avec de nouvelles personnes, qui instaure un souffle neuf au club avec une volonté de construire une image différente. A sa tête, Marc Roulin, charismatique, le nouvel homme fort de Champagne 2.0 ne se met pas en avant et travaille dans l’ombre.

Dominique Ciavardini intronisé

Deuxième phase de cette reconstruction, l’aspect sportif, qui n’est, évidemment, pas à négliger. L’équipe fanion a été confiée à Dominique Ciavardini, ancien joueur de Malley durant la fin des années 80 et ex-protagoniste de la relève d’Yverdon-Sport.

Dominique Ciavardini est à la tête de Champagne

Dominique Ciavardini est à la tête de Champagne depuis le début de la saison (Crédit photo: FC Champagne)

Le comité lui a délégué une mission très claire, régionaliser et améliorer l’effectif. Cela semble fait avec un mercato efficace, une progression sur chaque ligne des retours à Champagne (voir encadré). Dylan Porchet, responsable marketing, joueur de la « deux » et assistant de la « une », est satisfait. « Le recrutement s’est très bien passé. La qualité est supérieure, mais nous avons également pris en compte l’état d’esprit. C’est nécessaire que chaque gars s’identifie au club et veuille tirer à la même corde ».

Avec ses apparitions en Challenge League, Promotion League et sa grande expérience en 1re ligue, Anthony Ciavardini est l’un des pions essentiels, en compagnie de Kennedy Matos, de ce nouveau projet. Arrivé d’Azzurri Lausanne, il apporte son expérience. « Je me réjouis d’apporter mon vécu dans le vestiaire. Cela sera notre rôle de tirer le niveau vers le haut. Il est également très important d’entourer les jeunes. » Son discours est déjà fédérateur, il devra continuer à l’être, car il a été désigné capitaine et il prend sa fonction très à cœur.

« 2e inter à court terme »

La troisième étape du projet Champagne 2.0 est de viser haut. Pour mémoire, les Nord-Vaudois avaient déjà évolué en 2e inter. C’était en 2003. Le club n’y a plus goûté depuis, mais il a l’eau à la bouche, rien que d’y repenser. « On ne va pas se cacher, dit le président. Avec le recrutement que l’on a effectué, nous visons la 2e inter à court terme. » Ces propos sont relayés par le capitaine. « Je veux jouer dans cette division avec le maillot de Champagne sur les épaules ».

L'équipe de Champagne Sports

(Crédit photo: FC Champagne)

Les discours sont cohérents, les ambitions avouées, il ne reste plus qu’à confirmer sur la pelouse, endroit où toutes les promesses faites peuvent vite être oubliées. Peut-être que les hommes de Dominique Ciavardini auront dans le coin de leur tête, chaque fois qu’ils foulent le terrain, une petite musique aux paroles entraînantes. « una mattina mi sono alzato. O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato. E ho trovato l’invasor ».


Contingent première équipe

Gardiens :

–        Kennedy Rodrigues (SLO)
–       Amir Mehmedovic (Bosna Yverdon)

Défenseurs :

–       Anthony Ciavardini
–       Traian Jarda
–       Kevin Lombardot (Yverdon-Sport CCJLA)
–       Raphael De Matos (Portalban)
–       Mickael Cornu (2ème équipe)
–       Gregory Cornu

Milieux :

–       Bogdan Gheara
–       Daniel Bogman
–       Jacques Etonde
–       Emmanuel Perreira (Centre Portugais d’Yerdon)
–       Muharem Haris (Bosna Yverdon)
–       Mirza Pipic (Bosna Yverdon)
–       Alexandre Cornu (juniors B)
–       Julien Kuhne (retour d’un voyage à l’étranger)
–       Kevin Hill (Dardania Lausanne)
–       Sabry Zanlungo (Bosna Yverdon)

Attaquants :

–       Vladimir Vladimirov
–       Acoydan Manuel Sosa Rodriguez (Espagne)

Entraineurs :

–       Dominique Ciavardini
–       Dylan Porchet (assistant)

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*