Le FC Aigle frappe fort d’entrée

Le FC Aigle frappe fort d’entrée

La première journée de 2e ligue a déjà dévoilé quelques tendances de la saison à venir, même si les vacances et les différences de préparation peuvent expliquer certains scores étonnants. Voici les gagnants ce week-end inaugural!

Le FC Aigle frappe très fort

Le recrutement opéré par le nouvel entraîneur Metin Karagülle ne laissait guère de place au doute: le FCA est un prétendant très sérieux aux finales dans le groupe 2. Pour la première journée, face à un SL Benfica décimé par les absences, les Aiglons se sont imposés… 9-0! Le pauvre Maxime Buser (ex-gardien de Bulle et d’Echallens II) espérait d’autres débuts, mais les Chablaisiens étaient tout simplement trop forts. De quoi ravir Metin Karagülle, évidemment: « On a continué sur la lancée de la préparation, avec un FC Aigle discipliné, qui n’a rien lâché jusqu’à la fin. C’est ce qui me plaît aujourd’hui, c’est qu’on a montré que nous sommes une vraie équipe. » Ses deux recrues-phares Yohann Langlet et Junior Moukoko ont été alignées, mais n’ont pas marqué. Et pour cause: Langlet évoluait libéro et Moukoko milieu défensif! « C’est comme ça! On a du monde offensivement, et ces deux joueurs-là, qui viennent de plus haut, ont envie de prendre du plaisir et de toucher beaucoup de ballons. Moi, ça ne me pose pas de problèmes. » Et on fait confiance à Metin Karagülle: si Aigle se retrouve mené et qu’il reste quinze minutes à jouer, il va bien réussir à convaincre Moukoko de jouer avant-centre, son vrai poste… « On verra, mais ils sont bien là et c’est important pour moi de les mettre dans les meilleures dispositions possibles. Ce qui me réjouit également aujourd’hui, c’est que beaucoup de joueurs différents ont marqué. » Les buteurs? Trois fois Salvatore Barbaro, deux fois Gaëtan Schopfer, et une fois Karim Dafir, Blerton Nuredini, Paulo Monteiro et Rinor Nuredini. Le FC Aigle, s’il a accueilli des recrues-phares, n’a pas fondamentalement changé de visage: sur les 11 titulaires, 8 étaient déjà là la saison dernière. Alors, favori en vue?

Benfica, de son côté, devra être revu une fois que ses dix joueurs absents (vacances ou suspensions) seront revenus. Pour l’heure, il serait inutile de tirer des conclusions.

Bottens remporte le premier match de son histoire en 2e ligue

En allant voir le FC Bottens en préparation, on peinait à se montrer optimiste pour la nouvelle saison, la première de l’histoire du club au plus haut niveau du football vaudois. S’il fallait miser une pièce sur ce match de reprise, on l’aurait plutôt mise du côté de l’ES Malley, mais les joueurs d’Alexandre Guignard nous ont fait mentir. Ce sont bien eux qui ont remporté ce match de reprise, grâce à des buts de Gaëtan Baudoin et Arnaud Pittet. Malley avait égalisé par Jardis Muamba, mais les joueurs du Gros-de-Vaud ont fait la différence en deuxième période. Parmi les bonnes nouvelles de l’été, signalons l’arrivée aux buts de Julien Vulliens. Après la retraite de Marc Hubacher, il fallait trouver un gardien au niveau et Vulliens, que l’on a souvent vu très bon avec La Sallaz en 2e ligue, a incontestablement la capacité d’aider le FCB à se maintenir.

L’ES Malley, de son côté, devra encore attendre un peu pour briser son incroyable série de défaites (une victoire depuis deux ans en championnat…), mais nul doute que ce sera pour très bientôt.

Le FC Crans toujours aussi offensif

Les Corbeaux de Fernando Gageiro étaient l’équipe la plus offensive de 3e ligue et de très loin. Allaient-ils marquer moins en 2e ligue? Pas pour l’instant, non! En déplacement à Bursins, le FC Crans s’est imposé 2-4 grâce à un doublé de Richard Leefe et à des buts de Mychael Price et Edgar Silva. Du bon travail.

Faik Ameti et Garry Gaberel ont marqué pour Bursins, qui a vécu un été très compliqué, avec l’exode de nombreux joueurs. Jean-Paul Lamon, après avoir longuement hésité, a décidé que ses valeurs morales étaient plus importantes que son propre intérêt et a fait le choix de rester au FC Bursins-Rolle-Perroy. Le choix du coeur. Mais les premières semaines de compétition risquent d’être très compliquées, pour la deuxième saison du club de La Côte à ce niveau.

Pied du Jura fait confiance à sa vieille garde et domine Assens

On avait parlé ici de la « Génération 95 » du FC Pied du Jura. Celle-ci existe toujours, mais, dimanche, Bruno Chappuis a fait confiance aux « vieux » pour battre Assens (4-0). La jeunesse a bien le temps d’attendre et aura toute la saison pour s’exprimer.  Parmi les jeunes talents de Pied du Jura, seuls Victor Azombo était titulaire. Roan Fiechter est entré en cours de jeu. Un doublé de Samy Laubscher et un but de Michaël Matthey (et un autogoal adverse), les deux attaquants « historiques » du FC PDJ, ont coulé le FCA, qui s’attendait sûrement à un autre début de saison. Et si Pied du Jura était l’équipe surprise de la saison? Allez, on prend un petit risque: on va dire aujourd’hui que, si une équipe devait s’inviter parmi les équipes du haut, on ne serait pas étonné que ce soit celle de Bruno Chappuis.

Prilly crée la surprise à Genolier-Begnins

Si l’on ose le dire et on espère qu’il ne nous en voudra pas, le FC Prilly se porte un peu mieux que son entraîneur. Claude Vergères souffre en effet du dos et devra prochainement passer entre les mains des spécialistes de la question. Mais pour ce qui est du football, tout va bien, merci pour lui. Prilly a en effet réalisé l’exploit de la première journée, celui d’aller gagner à Genolier-Begnins (1-2)! « C’était très bien, à tous les niveaux! On a bien joué en première période, et on a mené au score sur une réussite de Cristian Lopez, mon arrière gauche. Genolier est revenu au score en début de deuxième période grâce à Julien Jemmely, qui a inscrit un but comme il les aime. Mais juste après, on reprend l’avantage par Jonathan Gomes. Il a dribblé trois joueurs entre les 20 mètres et les 10 mètres, avant d’effectuer un joli tir croisé. Après, on a souffert, car Genolier a placé le deuxième Jemmely en attaque et là, on a subi. Mais on a tenu bon et on aurait même pu faire le break en contre, puisqu’ils jouaient à trois derrière. On a manqué de justesse dans la dernière passe pour se mettre à l’abri. Ah, et Benjamin Bühler, très en forme ces temps, a sorti un penalty. » Claude Vergères est aussi efficace que le télétexte: en trois minutes de téléphone, il a résumé le match et donné toutes les informations nécessaires. La seule qui nous manquait? L’identité du tireur de penalty. Il s’appelle Yvan Bolay et « GB » a été particulièrement malheureux, frappant deux fois les montants. Ce qui a particulièrement ravi le Druide de la Fleur-de-Lys? « Notre état d’esprit. Ca se bat en équipe, ça joue bien, ça respecte les consignes. Ce début de saison me ravit. »

Genolier n’avait plus perdu à la maison depuis le 1er septembre 2013, face à Grandson. Il va falloir se reprendre, dès samedi à Renens.

Le LUC, prêt pour une grande saison?

« Je n’avais jamais vu autant de monde pour voir le LUC! Je ne sais pas si c’était parce qu’on jouait un derby ou s’il s’agissait de curieux, mais j’ai mon idée! Je pense que pas mal de monde a voulu venir voir à quoi ressemblait ce nouveau LUC-Dorigny! » Vagner Gomes, le nouvel entraîneur du LUC, refuse de trop s’enflammer après la victoire 3-1 face à Renens samedi soir, mais il le sait: son projet intrigue pas mal de monde. « Je ne suis pas trop satisfait de ce match… C’est vrai, on a gagné et c’est tout ce qui compte, mais ce n’était pas très bon sur le plan du jeu. Je vais beaucoup insister là-dessus cette saison, je veux qu’on crée du jeu, qu’on relance depuis derrière… Mais là, ce n’était pas trop ça. On a encore pas mal de boulot, mais il faut dire que c’était un match de reprise, avec tout ce que cela comporte. » Bref, le LUC n’est pas encore où son entraîneur voudrait qu’il soit, mais il gagne. Ce qui n’est pas rien. Parmi les satisfactions, citons le doublé du nouveau venu Ottman Zirek. Vagner Gomes s’en réjouit, mais tempère: « Oui, d’accord, il marque deux fois. Bravo. Mais il aurait pu en mettre quatre. Ottman, il peut mettre entre 20 et 25 buts cette saison, je ne vais pas le lâcher. » Le troisième but a été marqué par le Finlandais Tom Petter Aho, un joueur qui était déjà là l’an dernier. Le LUC, qui n’était pas encore au complet, sera sans doute un prétendant sérieux dans ce groupe 1, une fois que Daniel Nida-Nida, Telmo Amaral et tous les autres seront là. Reste à trouver la bonne cohésion, mais une chose est sûre: Vagner Gomes ne se relâchera pas un seul instant.

Lutry s’est bien sorti d’un début piège à Epalinges

Le déplacement avait tout du traquenard pour Lutry, tout juste relégué de 2e ligue inter. Epalinges, brillant promu de 3e ligue, les attendait avec la ferme envie de bien commencer à domicile, qui plus est avec ses nouvelles recrues, dont l’excellent Cristovao (arrivé de Forward Morges). Mais les hommes de Valter Pedro l’ont parfaitement négocié en allant s’imposer 0-1 sur les hauts de Lausanne grâce à Nelson Freire. Le nouvel entraîneur de Lutry (qui avait la II l’an dernier) a donc débuté par une victoire.

Le FC Gland a très bien commencé cette année

Jean-Marc Dupuis n’avait de loin pas envie de revivre le scénario catastrophe de l’année dernière (5 matches, 1 point). Battus 5-1 à Colovray lors de la cinquième journée de la saison 2013/2014, ses joueurs ont pris leur revanches, s’imposant cette fois 1-3.

Julien Rey offre la victoire à Echichens

A peine arrivée, déjà décisif! Julien Rey, artificier du FC Ecublens la saison dernière, a permis au FC Echichens de s’imposer 1-0 face au promu Chêne Aubonne dimanche. Devant une jolie affluence pour un match de reprise, les Bleu-Blanc ont bien débuté leur saison et semblent évidemment largement en mesure de faire mieux que lors de la première partie de la saison dernière.

Categories: 2e ligue, FC Aigle