Fatos Uka veut retrouver la lumière des finales

Fatos Uka veut retrouver la lumière des finales

« J’étais impatient que ce premier tour finisse… Pour tout vous dire, j’ai failli tout arrêter cet hiver. J’en avais marre. » Fatos Uka a constaté, impuissant, la lente dégringolade du FC Puidoux-Chexbres au coeur d’un automne en enfer. Puidoux, finaliste malheureux en juin, a commencé la saison 2014/2015 avec quatre victoires et un nul. « Tout allait bien. Avec la même équipe que la saison précédente, on se disait qu’on revenait sur le chemin des finales. Et puis, il y a eu ce match face à Vignoble… »

« Je me suis dit que je ne pouvais pas lâcher »

A domicile, Fatos Uka et ses hommes se sont inclinés (1-2) dans ce qui faisait figure de choc au sommet. « La semaine d’après, on va un dimanche à Cossonay. Mes gars avaient un anniversaire le samedi soir, on se prend quatre buts. Super. Et là, c’était la spirale négative. » Puidoux a en effet terminé l’année avec… cinq défaites! « C’était très moche », grince l’entraîneur-joueur, que l’on croit volontiers. Heureusement, la trêve a fini par arriver et a mis fin aux souffrances de la première équipe. « Le comité voulait que je continue, c’était clair. Sincèrement, j’ai hésité. Je n’avais plus le feu. Et puis, petit à petit, et vu leur confiance en moi, je me suis dit que je ne pouvais pas lâcher. Et on a eu une super nouvelle avec l’arrivée de Sinan Sahanic. Ça, ça a remotivé un peu tout le monde, moi le premier », continue Uka.

Nebosja Veselinovski? La classe

Sinan Sahanic, donc. L’ancien buteur en série de Montreux notamment mettait dernièrement des buts de tous les côtés avec Villeneuve (3e ligue). « S’il a choisi de venir en 4e ligue, c’est bien pour aller accrocher les finales », glisse Fatos Uka, qui a eu la chance de garder un groupe inchangé depuis plusieurs mois. Un renfort de poids pour un effectif qui se connaît bien et l’assurance, pour le FCPC, de compter sur un duo d’attaque de feu. Sahanic rejoint en effet un joueur que l’on adore, Nebosja Veselinovksi. On ne connaît pas ce jeune homme autrement que ce que l’on en voit sur les terrains, mais lui, c’est du très lourd. Un caractère? Clairement. On le soupçonne même d’être plus démoniaque qu’angélique, mais alors quel talent dans les pattes! Quelle vision du jeu, quelle technique et quel sens du but! Mardi, face à Villars-le-Terroir, il a réalisé une première période de très haut niveau, à l’image de son équipe.

Villars-le-Terroir est arrivé un peu « à la bourre »

Le FC Villars-le-Terroir a en effet fait figure de victime pour son deuxième match de 2015, après avoir, déjà, reçu une gifle face à Vignoble il y a dix jours (1-5). Mais il y a une explication à l’entame de match laborieuse des joueurs de Samuel Porchet: leur arrivée tardive. Il n’est pas aisé de traverser le canton après une journée de travail et ils sont arrivés à la bourre, comme l’on dit. Peu ou pas d’échauffement, une nourriture d’avant-match qui devait ressembler à un vieux sandwich chopé dans une station-service et un nombre minimal d’éléments prêts à jouer un match de 4e ligue: clairement pas la préparation optimale pour une équipe qui joue le maintien et cela s’est vu.

1-0 grâce à Ricardo Almeida après 12 secondes!

Comment? Tout simplement parce que Ricardo Almeida a ouvert le score pour Puidoux-Chexbres après… 12 secondes! Douze secondes? Oui, douze secondes exactement. Une balle en profondeur, un face-à-face, 1-0. Dur pour « VLT », très dur. Ensuite? La classe de Veselinovski et l’intégration parfaite de Sahanic, auteur d’un triplé. On ne détaillera pas les sept buts encaissés par Villars, mais certains ont été magnifiques et l’on n’a pas peur de dire qu’on a vu, vraiment, une très belle première période de Puidoux-Chexbres, conclue sur un 4-0 mérité.

Villars-le-Terroir a fait honneur au football

Mais Villars a fait bonne figure, même à 7-0 en fin de match et on aurait aimé voir les joueurs du Gros-de-Vaud marquer le but de l’honneur. Ils l’auraient mérité pour leur état d’esprit, mais Mathias Cudilleiro, seul à cinq mètres, n’a pu cadrer le ballon qui aurait rendu le retour moins long (88e). Dommage, très dommage, et Villars-le-Terroir doit relever la tête. Le maintien se jouera en effet entre le FC VLT et Jorat-Mézières II, qui ont la particularité d’être les deux équipes de ce groupes à être les meilleures au fair-play. Maigre consolation, car une des deux tombera en 5e ligue, c’est sûr, même en étant sympathique. Il y aura en effet 8 relégués de 4e en 5e ligue, soit le dernier de chaque groupe. Pas un de plus, pas un de moins. On souhaite bien sûr tout le meilleur à ces deux formations et on finira simplement sur le sujet en relevant que Villars-le-Terroir, mardi, a fait honneur à ce sport magnifique qu’est le football, même après une défaite 7-0.  Le samedi 16 mai, à 19h, aura lieu LE choc, à Mézières. D’ici-là, « VLT » aura retrouvé ses blessés et devrait être prêt au coup d’envoi, cette fois.

Reverra-t-on Puidoux-Chexbres au mois de juin?

Puidoux, de son côté, peut croire encore aux finales, malgré sa fin de premier tour catastrophique. « On est à six points du deuxième, avec un match en retard à jouer à Mézières. Si on est sérieux… », glisse Fatos Uka, qui n’ose pas finir sa phrase. On la termine pour lui: virtuellement, Puidoux est à trois points de Cheseaux II et de Poliez-Pittet, contre qui il doit encore jouer chacun une fois. Avec ce 7-0 d’entrée et, surtout, avec cette attaque de feu, Puidoux-Chexbres a de très sérieux arguments à faire valoir. Rien n’est fait, mais mardi, on a été impressionné par le potentiel de cette équipe, on le dit clairement. La reverra-t-on au mois de juin? On serait prêt à parier un ou deux francs là-dessus. Seul bémol, le capitaine Goran Ivanovski a décidé de mettre un terme à sa carrière. « Mais j’ai quand même bon espoir de le récupérer d’ici le mois de mai, quand les terrains seront un peu plus jolis et le temps un peu plus sympa », sourit Fatos Uka.

Jeevasankar Selvarajah, un arbitre à suivre

A noter pour finir, et c’est très important, l’excellente partie de Jeevasankar Selvarajah. Ce jeune arbitre a fait l’unanimité et a vraiment offert une très belle prestation. On ne l’avait jamais vu avant ce soir, mais on avoue sans peine qu’on a été impressionné par son calme, sa maîtrise et sa justesse. Toujours bien placé, très concentré, il aurait mérité le statut d’homme du match si les attaquants de Puidoux n’avaient pas été aussi forts.

Les hommes du match

On a déjà parlé du duo d’attaque Sahanic-Veselinovski, donc on s’attardera plutôt ici sur la défense. Le latéral droit Maxime Tripet a été très bon. Pas de folie dans ses gestes, mais tout est fait très calmement et très proprement. Un défenseur solide et fiable. Mention très bien également à Fitim Orani, en défense centrale. Bon dans l’impact, bon dans l’anticipation. En plus, il s’est offert le 7-0.

Du côté de Villars-le-Terroir, Cédric Grand a été très bon malgré les sept buts encaissés. Le gardien a multiplié les parades et n’a pris aucun rouleau. Enfin, l’attaquant Bruno Nunes s’est bien battu en première période et s’est même créé une ou deux chances de but au plus fort de la domination adverse. Intéressant.

Les prochains rendez-vous

Samedi à 11 avril, à 19h, Puidoux reçoit Assens II (9e) ici-même. Le lendemain, à 14h30, Villars se déplace sur le terrain du FC Cossonay (6e).

FC Puidoux-Chexbres – FC Villars-le-Terroir 7-0 (4-0)

Buts: 1re Ricardo Almeida 1-0; 12e Veselinovski 2-0; 18e Sahanic 3-0; 40e Veselinovski, pen. 4-0; 64e et 70e Sahanic 6-0; 80e Orani 7-0.

Arbitre: M. Jeevasankar Selvarajah

Puidoux-Chexbres: Favre; Tripet, Orani, Schmidt, Filipe Lopes; Djokic, Alonso, Djukic, Ricardo Almeida; Veselinovski, Sahanic.

Sont entrés en jeu: Vilas Boas (gardien), Alonso, Babic, Janev, Pupunoski et Uka.

Entraîneur-joueur: Fatos Uka

Villars: Grand; P. Fornerod, Allaz, Miéville, Mottaz; Cudilleiro, T. Fornerod, Juriens, De Benedictis; Murru, Bruno Nunes.

Sont entrés en jeu: Slade et Schuler.

Entraîneur-joueur: Samuel Porchet

Place des Sports de Verney.

Categories: 4e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*