Faire progresser la relève, l’unique ambition de Team Vaud

Faire progresser la relève, l’unique ambition de Team Vaud

Dire que Team Vaud M-21 a réellement pu craindre, la saison dernière, quant à son avenir en 1re ligue serait, sans doute, un peu exagéré. Ilija Borenovic et ses hommes se sont mis à l’abri plusieurs semaines avant le fin du championnat grâce à deux grosses victoires sur Naters (5-0) et sur Signal Bernex-Confignon (6-1). En fait, les Lausannois se sont retrouvés à la croisée des chemins, au beau milieu de tout le monde. En engrangeant 13 points sur les 12 matches du printemps, les Vaudois ont tout juste rempli leur mission comptable et se sont maintenus, terminant leur périple 12e, d’un championnat, il est vrai, des plus relevés. Mais de tous ces chiffres, Marc Hottiger, le directeur de Team Vaud, n’en a cure. Sa première équipe s’est maintenue en 1ère ligue? C’est une bonne chose. Celle-ci n’a peut-être pas autant brillé qu’on l’attendait? Peu importe, puisqu’il n’y a qu’une seule chose qui compte: la progression de ses jeunes.

Ilija Borenovic n’a pas connu le printemps qu’il attendait

C’était, d’ailleurs, un des points principaux soulevés par Ilija Borenovic à la trêve du dernier exercice. Alors 10e du classement, le technicien lausannois avait bon espoir de voir ses joueurs monter en puissance au fil du second tour et n’avait, à l’époque, pas hésité à nous le dire (lire ici). Même si on a beaucoup apprécié le franc-parler du coach, qui n’avait pas eu peur de se mouiller sur ce coup-là, force est de constater que tout ne s’est pas forcément aussi bien passé qu’il l’attendait. Pour Marc Hottiger, la raison de cette petite désillusion est évidente: «On avait une équipe jeune, très jeune, puisque la plupart du groupe effectuait sa première année à ce niveau. Et, même si travailler avec des jeunes est notre credo, ça explique, à mon sens, en grande partie la peine qu’on a pu avoir dans cette deuxième partie d’un championnat composé d’équipes bien plus expérimentées que nous».

Un effectif encore rajeuni

Mais l’ex-international suisse ne s’en plaint pas. Il sait mieux que quiconque que, pour que sa première équipe brille, il faut que les jeunes qui la compose explosent, avant de partir plus haut. Pas moyen d’aller chercher un joueur d’expérience ici ou là, comme le ferait n’importe quelle autre formation à ce niveau. La seule source dans laquelle peut puiser Team Vaud M 21, c’est parmi les jeunes talents des régions alentours, ou alors directement chez les M18. La conséquence de tout ça? L’équipe dirigée par Ilija Borenovic est forcée de rajeunir, encore et toujours, année après année. Le plus gros problème de l’équipe principale durant la saison passée était sa jeunesse? Ça tombe bien, celle-ci s’est encore rajeunie pendant l’été et sera confrontée aux mêmes difficultés que son aînée.

Cameron Puertas et Esteban Parra débarquent

Au rayon des jeunes talents régionaux, ils sont deux à retrouver Team Vaud et à venir renforcer le contingent de la première équipe. On vous l’annonçait il y a quelques jours, le prometteur Cameron Puertas (pas encore 18 ans) quitte Forward Morges pour retrouver la capitale: «On est heureux de pouvoir compter sur Cameron pour la saison à venir, commente Marc Hottiger. C’est un jeune qui a fait ses classes chez nous avant de partir pour Renens et Morges. On nous l’a immédiatement signalé après sa belle saison à Forward et on souhaite qu’il puisse continuer sa progression chez nous».

Admir Bilibani a accepté le poste d’assistant

Autre arrivée notable, celle d’Esteban Parra. Lui aussi retrouve le centre de formation vaudois après une pige du côté d’Echallens. Mise à part Cameron Puertas et Esteban Parra, la première équipe comptera sur bon nombre de joueurs des M18 pour renforcer son effectif en vue d’une saison qui débute ce dimanche, déjà. Enfin, c’est important, Admir Bilibani arrive comme assistant d’Ilija Borenovic. L’ancien entraîneur de Dardania retrouve un poste qui lui plaît, dans la formation.

L’expérimenté Mylord Kasai s’en va

Au niveau des départs, mise à part Stephane Gomes Goncalves, qui évolue désormais à Stade-Lausanne Ouchy, l’ancien joueur du Lausanne-Sport et de Newcastle regrette surtout la perte du buteur Mylord Kasai, parti à Köniz: «C’est sûr qu’on aurait préféré le garder. C’était un excellent attaquant ainsi que notre joueur le plus expérimenté. Il faut dire qu’il est de 1992, c’est normal, mais il faisait du bien à l’équipe. De toute façon, on connaît pertinemment notre rôle, on n’allait pas le retenir. Mais c’est une grosse perte».

«Maintenant, le saut est encore plus grand»

Il y a six mois, alors que le FC Lausanne-Sport évoluait encore en Challenge League, Ilija Borenovic n’avait pas, non plus, caché que des résultats du LS dépendait aussi, en partie, la forme de Team Vaud. Alors, la promotion du grand frère a-t-elle changé quelque chose au sein de la relève? «Au niveau des ambitions comptables, absolument pas, clarifie directement Marc Hottiger. Ce n’est pas parce que le LS évolue une ligue plus haut que nous allons devoir faire pareil. D’autant plus que la Promotion League, c’est encore un tout autre niveau que la 1ère ligue. Et, en discutant avec des clubs qui ont leurs M21 à l’échelon supérieur, on s’aperçoit que ce n’est pas forcément la meilleure des idées. Maintenant, ce qui change pour nous, c’est que le saut entre notre première équipe et le Lausanne-Sport est encore plus grand. Il faut que nos jeunes soient encore meilleurs, explosent encore plus, s’ils veulent avoir une chance d’y accéder. Sinon, il y a toujours les clubs de Challenge et Promotion League qui restent une bonne alternative pour eux».

Pas d’objectif comptable, simplement progresser

Quoiqu’il en soit, les hommes d’Ilija Borenovic devront être prêts dès ce dimanche, où ils en découdront avec YB M21, en ouverture de championnat. Le début d’une nouvelle saison? Peut-être bien, mais ce n’est pas une raison pour changer d’horizon. Le message reste le même, et Marc Hottiger se charge de le faire entendre: «Un objectif comptable? On ne s’en donne absolument aucun, sauf, peut-être, d’essayer de ramener le plus de points le plus rapidement possible, histoire de pouvoir travailler avec le maximum de sérénité, car on ne va pas oublier que cela ne s’est pas joué à grand chose la saison dernière. Au-delà de ça, je ne vais sûrement pas vous surprendre, mais notre seule ambition est de faire progresser autant qu’on le peut nos jeunes, que ce soit au niveau des M16, M18 et M21, c’est notre boulot. En tout cas, tout le monde a bien travaillé durant la préparation, celle-ci s’est très bien déroulée. Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre dimanche. Ce qui est certain, c’est qu’on est tous très impatients!»

Un article rédigé par Florian Vaney

Categories: 1re ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.