Fabio Celestini et le LS tout proches d’une prolongation

Fabio Celestini et le LS tout proches d’une prolongation

La prolongation de contrat de Fabio Celestini au Lausanne-Sport n’est pas encore officielle, mais cela ne saurait tarder. « Cela devrait aller vite, oui », a confirmé l’entraîneur du LS, quelques minutes après la défaite (0-1) de son équipe face à Schaffhouse vendredi. Son président Alain Joseph va dans le même sens, se montrant même plus précis: « L’annonce devrait être faite en milieu de semaine prochaine. » Cette prolongation, si elle paraît logique et cohérente vue de l’extérieur, était tout de même soumise à une grande interrogation: Fabio Celestini avait-il envie de rester? Apparemment, la réponse est oui. Et cela, évidemment, ravit tout le monde à la Pontaise tant le travail effectué par le technicien est de grande qualité cette saison.

Alain Joseph: « Tous les voyants sont au vert »

L’aventure devrait donc continuer, même si Alain Joseph, prévoyant, refuse de le dire en termes définitifs. « Tant que rien n’est signé, je reste prudent sur ce que je peux dire ou ne pas dire. Ce qui est clair aujourd’hui, c’est que tous les voyants sont au vert. Et ce que je peux vous confirmer, c’est que la séance de ce vendredi a été très constructive et positive. Nous avions des points à mettre au clair et je crois que cela a été fait tant d’un coté que de l’autre », explique le président du Lausanne-Sport.

La Super League? « C’est un grand saut, il faut y être préparé »

Fabio Celestini va dans le même sens. « Si nous avons parlé pendant trois heures, c’est que nous avions des choses à nous dire, des points à à éclaircir. Passer de Challenge League en Super League, c’est un grand saut, il faut y être préparé. Alors, oui, j’ai posé des questions à ce sujet et les réponses m’ont plu », confirme celui qui sera en fin de contrat dans quelques semaines. Bien sûr, à ce stade des négociations, on n’en saura pas plus sur les garanties demandées par Fabio Celestini, mais on imagine bien qu’elles n’ont rien de salariales le concernant. « Non, en effet. Je veux être simplement sûr que l’on puisse continuer à se développer en Super League, sur le long terme. Il y a des risques, forcément, on ne peut pas dire que l’on va monter et que tout sera facile, mais il y a quand même des choses à mettre en place pour que ça se passe bien », continue l’ancien joueur de l’Olympique Marseille, qui n’a pas manqué d’offres ces dernières semaines.

Une bonne nouvelle pour tout le monde

Il a cependant choisi de rester à la Pontaise, et cela en dit long sur le sérieux avec lequel le LS gère cette promotion. Car il ne faut pas s’y tromper: s’il avait eu la moindre hésitation ou senti le moindre petit vent contraire, Fabio Celestini se serait envolé vers d’autres cieux. Il l’a déjà prouvé par le passé: il n’est pas attaché à la Pontaise. Et il a quand même laissé planer le doute ces dernières semaines, comme pour bien indiquer que le maître des négociations, c’était lui et que c’était lui, justement, qui avait les cartes en main. De nouveau, il a bien joué, confirmant avoir réalisé une saison parfaite, tant sur le terrain qu’en dehors. Mais il faut aussi absolument rendre crédit à Alain Joseph, qui a réussi son coup en choisissant Fabio Celestini il y a une année, déjà, et en le convaincant de rester aujourd’hui. On n’a pas peur de l’écrire: tout le monde ressort gagnant de cette prolongation: Fabio Celestini, Alain Joseph, mais aussi, et c’est le plus important, le Lausanne-Sport dans son ensemble.

Schaffhouse n’a rien volé

Ah oui, sinon, il y a eu un match vendredi soir à la Pontaise, lors duquel le Lausanne-Sport s’est incliné 0-1 face à Schaffhouse. Mais ce n’était de loin pas la nouvelle la plus importante de la journée. La rencontre, en quelques mots, quand même? De très beaux arrêts de Thomas Castella, décidément auteur d’une très belle saison, une belle jouerie du LS et un FC Schaffhouse qui n’a rien volé en allant chercher les trois points grâce à son attaquant Deniz Mujic, à une vingtaine de minutes de la fin. Pas de quoi voir l’avenir en noir, surtout que le LS a l’occasion de se rattraper dans quatre jours à la Maladière face à Xamax FCS. Coup d’envoi à 19h45 à la Maladière.

FC Lausanne-Sport – FC Schaffhouse 0-1 (0-0)

But: 72e Mujic 0-1.

Arbitres: M. Luca Gut, assisté de M. Dettamanti et de M. Zürcher.

LS: Castella; Lavanchy, Monteiro, Bühler, Marazzi; Manière; Feuillassier (61e Dessarzin), Margairaz (67e Yang Yang), Custodio, Mendez (71e Lotomba); Pandiani.

Entraîneur: Fabio Celestini.

FCS: Grasseler; Paulinho, Lekaj, Neitzke, Fioravanti; Facchinetti (86e Mollet), Mariani; Tranquili (90e Simic), Frontino, Gül; Mujic (77e Neziraj).

Entraîneur: Axel Thoma.

Stade Olympique de la Pontaise, 2070 spectateurs.

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*