«On est derniers, mais on n’est pas morts»

«On est derniers, mais on n’est pas morts»

Claude Gross et le FC Le Mont sont allés gagner à Chiasso jeudi soir (0-3) grâce notamment à deux assists de Sehar Fejzulahi (photo). Un succès qui fait du bien et que l’entraîneur du club vaudois estime mérité. Joint dans le car du retour, il s’en réjouit, mais n’oublie pas de rappeler quelques vérités, notamment concernant l’état d’esprit de ses joueurs.

Après être allé gagner à Bienne, Le Mont confirme que les matches-couperet ne lui font pas peur. Les prochains rendez-vous? Schaffhouse samedi 11, puis un déplacement à Wohlen, avant… quatre rencontres à domicile! En étant revenu à deux points de Chiasso ce soir, Le Mont a vraiment retrouvé l’espoir.

Coach, le retour en car sera agréable ce soir…

Oui, on sort d’une belle victoire, complètement méritée. On revient à deux points de Chiasso et en plus, on leur passe devant au goal-average. Forcément, c’était une bonne soirée pour nous. On a amplement mérité ce succès.

A ce point-là?

Quand on gagne 0-3 à l’extérieur, c’est quand même qu’on a fait quelque chose de juste. Enfin, je crois! Ils n’ont pas eu d’occasions, à part quelques situations un peu dangereuses, et nous, on aurait pu marquer encore plus. Sincèrement, ce 0-3, c’est un peu le tarif minimum. On est toujours dernier, mais on n’est pas mort. C’est ça le message, ce soir.

Vous avez aligné Bojan Dubajic et Orhan Mustafi ensemble. Vous avez joué avec deux pointes, alors?

Non, c’était un 4-2-3-1, comme d’habitude, mais j’ai demandé à Bojan, qui jouait côté gauche, de resserrer dans certaines situations, pour qu’on joue à deux devant. Ils ont marqué les deux et Orhan attendait cela depuis un moment.

La soirée parfaite, en somme!

Oui et je crois que Chiasso ne s’attendait vraiment pas à se retrouver dans cette situation. A la fin du match, ils ont été pris à partie par leurs supporters pendant 30 minutes. Ils sont désormais dans une zone inconfortable et ils ne l’avaient pas vraiment planifié. J’ai vu ce soir une équipe qui entrait dans la crise.

Tout bon pour Le Mont!

On va s’occuper de nous. Ce qui me fait plaisir, c’est qu’on marque, bien sûr, mais aussi qu’on a désormais réussi deux blanchissages en trois matches. C’est bon pour la confiance.

Vous avez encore aligné le même bloc défensif, avec Maxime Brenet aux buts, une ligne de quatre Lavanchy-Tall-Gétaz-Martin et deux milieux axiaux que sont Fabrizio Zambrella et N’Diasse N’Diaye. C’est définitif? Vous avez trouvé la formule qui gagne?

On n’est jamais sûr de rien. Les certitudes qu’on croyait avoir cette saison, elles ont souvent volé en éclats le match d’après, vous savez. Mais c’est sûr que, pour le moment, cette défense donne satisfaction. Au jour où l’on parle, je ne me vois pas changer, mais vous l’avez vu comme moi, tout va très vite.

Des joueurs comme Gilberto Reis et Musa Araz étaient des titulaires indiscutables…

Et, au gré des circonstances, des suspensions, ils se retrouvent sur le banc. Je leur dis souvent: « Quand vous n’êtes pas là, vous prenez le risque que le gars qui vous remplace soit bon ». C’est exactement ça.

Hélios Sessolo n’a pas joué ce soir alors qu’il avait débuté les dernières parties…

Et c’est Sehar Fejzulahi qui a joué. On a besoin de tout le monde, tout au long de la saison. Des joueurs qui étaient indiscutables il n’y a pas longtemps sont remplaçants et demain, peut-être qu’ils seront de nouveau sur le terrain. A eux de répondre présents et de faire passer l’intérêt du groupe avant le leur. Qu’ils s’appellent Fejzulahi ou autrement et qu’ils aient joué en Super League ou pas.

Vous avez engagé Jordan Otomo jusqu’à la fin de la saison. Pourquoi?

On a eu cette opportunité et on avait besoin d’un joueur pour compenser l’absence d’Adrian Alvarez jusqu’en juin. Il n’est pas question de le remplacer, mais Otomo a un profil intéressant, qui peut nous aider. Il peut jouer en pointe ou sur un côté, il est rapide.

Vous accordez quelques jours de congé à votre équipe et à vous-même?

Trois jours. Vendredi, samedi et dimanche. Lundi, on sera au Châtaignier pour un entraînement normal.

Vous savez que c’est le lundi de Pâques?

Vous savez qu’on reçoit Schaffhouse samedi?

 

FC Chiasso – FC Le Mont 0-3 (0-1)

Buts: 27e Mustafi, pen. 0-1; 51e Kololli 0-2; 64e Dubajic 0-3.

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*