Ecublens perd sur ses terres contre Concordia

Ecublens perd sur ses terres contre Concordia

Insipide durant les 60 premières minutes, la rencontre s’est décantée en fin de match. Concordia s’est finalement imposé 2-1 contre Ecublens et prend la 3e place du championnat.

Après avoir fait match nul 3-3 contre Chêne-Aubonne et Stade-Nyonnais II, deux favoris aux premières places, Ecublens et Concordia s’affrontaient mercredi soir avec le plein de confiance. Attendue, la partie a mis beaucoup de temps à démarrer. Jusqu’à la tête victorieuse de Benjamin Gmür à la 68e. Dès lors, la rencontre s’est ouverte et à ce petit jeu, le groupe de Pablo Soutullo s’en est sorti grâce à un penalty transformé par Carlos Martinez. C’était la 89e minute.

Durant les 21 minutes qui séparaient les 2 buts des pensionnaires de la Tuilière, il s’en est passé des choses sur le terrain. À la 76e, Julien Rey profitait d’un service 5 étoiles d’Even Millan pour égaliser. L’auteur de l’assist, rentré en cours de jeu, n’a que 17 ans et possède un très gros potentiel. Virevoltant sur l’aile gauche, il a fait du bien à un Ecublens trop statique, qui se contentait de fermer les espaces et d’agir sur contre, sans réussite.

Barreira réalise l’arrêt de la rencontre

Alors que la partie se résumait à une attaque défense, souvent en faveur de Concordia, les hommes du nouvel entraîneur José Caballero s’octroyaient l’action du match à la 83e. Bien servi en profondeur, Fabrizio Iandolo se présentait seul face à Filipe Barreira. Sa frappe ras de terre semblait filer dans les cages, mais c’était sans compter sur la vitesse au sol du portier lausannois. « C’est mon point fort, ce côté-là. Je vais très rapidement à terre. Les face-à-face, je suis très bon. S’il avait tiré à ma gauche? Je ne sais pas, j’aurais peut-être fait l’arrêt », sourit le gardien de 24 ans.

Filipe Barreira a fait parler sa vitesse au sol pour stopper l’essai de Fabrizio Iandolo qui avait le poids du 2-1 pour Ecublens.

Ce magnifique arrêt a permis à Concordia de rester dans la rencontre et de finalement passer l’épaule à la 89e grâce au penalty de Carlos Martinez. Coach d’Ecublens, José Caballero se montrait philosophe à l’issue des 90 minutes. « C’est toujours frustrant quand tu prends le 2-1 à la fin du match. Déjà à Aubonne le week-end dernier, on a encaissé le 3-3 à la 92e. On a essayé de contenir Concordia qui a une grosse équipe. Au fur et à mesure des minutes, on savait qu’on allait avoir plus d’espaces. On a cette occasion par Iandolo, ça ne rentre pas. Et au foot, quand tu ne tues pas, tu te fais punir. »

Ecublens et son chemin de croix

Les Ecublanais restent à 1 point et devront se battre lors des 2 prochains matchs pour en glaner des unités supplémentaires. En effet, après avoir joué Aubonne et Concordia, ils doivent encore affronter Stade-Nyonnais II à Colovray et recevoir Malley à domicile. Ce début de championnat s’apparente à un chemin de croix pour une équipe qui veut s’éloigner le plus rapidement de la zone de relégation. Concordia, après avoir tenu en échec le finaliste du dernier exercice, a bien commencé sa saison et s’est préparé au mieux pour un autre derby lausannois contre Dardania Lausanne dimanche à 14h.


FC Ecublens – FC Concordia 1-2 (0-0)

Buteurs: 68e Benjamin Gmür 0-1, 76e Julien Rey 1-1, Carlos Martinez (penalty) 1-2)

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*