Ecublens irrésistible en coupe

Ecublens irrésistible en coupe

Pensionnaire de 3e ligue, Ecublens se qualifie pour les quarts de finale de la coupe vaudoise en éliminant Concordia sur le score un peu sévère de 3-0. Equilibrée, la partie a récompensé l’équipe la plus entreprenante sur le terrain.

Et de trois ! Trois, c’est le nombre d’équipes de 2e ligue que le FC Ecublens a déjà éliminé en coupe vaudoise cette année. Après LUC-Dorigny, Pied du Jura, c’est Concordia qui a fait les frais de la valeureuse troupe de Roberto Meoli. Menés rapidement au score, les hommes de Pablo Soutullo n’ont jamais réussi à recoller le score. Julien Rey, entré en seconde période, s’est montré décisif avec un joli coup de tête décroisé et en provoquant le carton rouge de Nicolas Danizan.

Très bonne entrée de Julien Rey

Revenu à la compétition en juillet après deux ans de pause, Julien Rey signe un retour fracassant. L’étudiant en biologie a d’abord repris le foot avec Lutry, mais, après plusieurs semaines sur les bords du Léman, il a préféré signer à Ecublens deux jours avant la clôture du mercato. Ses débuts sont tonitruants : sept buts en deux rencontres ! « L’encadrement m’a donné du temps. Cela m’a permis de reprendre confiance en moi et me libérer. Je prends à nouveau beaucoup de plaisir. »

L’ex junior du LS – il a arrêté à 18 ans – savoure chaque instant passé sur les pelouses. « Je suis bien aidé par l’équipe. Elle dégage une grande sérénité. Elle est très calme, même dans les moments les plus difficiles. Il y a de la qualité dans le groupe. » L’apport de Sébastien Meoli, ex-LS, n’est pas étranger à l’équilibre du groupe. « C’est sûr que ça nous fait beaucoup de bien. Dès qu’il est là à l’entraînement, tout le monde se donne un peu plus. »

Julien Rey s’est fait l’auteur du 2-0 d’une magnifique tête

Monsieur promotion

Entré à la 51e, Julien Rey a tout de suite amené de la vitesse et de la vivacité à l’attaque d’Ecublens. A la 65e, il pouvait reprendre de la tête un centre venu de la droite. Deux minutes plus tard, il se faisait « marcher » dessus par Danizan qui prenait rouge. « C’est vrai qu’il y a pire comme entrée », déclare le joueur de 29 ans plein d’humilité. « Mon but nous fait beaucoup de bien, car Concordia se montrait de plus en plus dangereux. »

Au prochain tour, la troupe de Roberto Meoli affrontera Rapid Montreux à la sortie de l’hiver dont on se réjouit déjà. Cette rencontre promet la présence d’une équipe de 3e ligue en demi-finale de la coupe. Ecublens, dont la coupe est un des deux objectifs (Ecublens en mode diesel), est deuxième du groupe 1 de 3e ligue. Les finales, au minimum, sont également un but. La présence de Julien Rey doit remplir d’optimisme Ecublens, car l’attaquant était dans l’effectif de La Sarraz et de Lutry lors de leur montée en 2e inter !

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*