Ecublens fait parler sa force de frappe offensive

Ecublens fait parler sa force de frappe offensive

Mercredi dernier, à Jorat-Mézières (lire ici), le FC Ecublens a fait parler sa solidité défensive. Gian-Marco Tonso était invincible ce soir-là et tout le FCE s’est montré solidaire pour aller gagner sur le terrain d’un des favoris du groupe. Dimanche, il fallait confirmer sur le terrain d’une équipe de deuxième moitié de tableau, le FC Turc Lausanne. Ecublens, qui avait gagné ses quatre premiers matches de l’année, se méfiait de ce très court déplacement, puisque beaucoup de joueurs de Turc sont des anciens du club du Croset. Pas un derby, mais pas très loin. Les quelques craintes ont été vite calmées, puisqu’Ecublens menait 0-4 après 23 minutes!

Jaime Martinez dans les buts

La défense à l’honneur en semaine, l’attaque en vitrine le dimanche: voilà comment pourraient se résumer les derniers jours du FCE. Parmi les changements notables, signalons la titularisation dans les buts de Jaime Martinez. Lui et Gian-Marco Tonso alternent comme numéro 1 et cette tactique porte ses fruits pour l’instant. Dimanche, sur l’un des terrains annexes de Chavannes, Martinez n’avait de toute façon pas encore touché le ballon, ou juste pour faire semblant, que son équipe menait déjà de quatre longueurs.

Turc a fait deux changements à la 28e

Les trois premiers buts ont d’ailleurs tous suivi le même schéma: une balle en profondeur, un face à face et un but. Dans l’ordre? Mattias Musco, côté droit. Tony Zotta, côté gauche. Robi Papadia, plein axe. 0-3. Papadia, buteur en série, ajoutera même le quatrième pour définitivement plier le match. Gökan Savci décidait alors de réagir en faisant entrer Jody Eberhard et Jean Muana avant la demi-heure de jeu. Turc passait alors à trois derrière et le grand Aleksandar « Atik » Dikosavic, passait en attaque pour livrer un joli duel au sommet à Daniel Alvarez. Turc enrayait alors la chute, et la deuxième mi-temps n’a pas servi à grand-chose.

Robi Papadia: « Ma femme ne voulait pas que je vienne jouer! »

Le point fort? Peut-être le penalty bien sauvé par Yvan Sanchez devant Olivier Paltenghi, lequel a eu assez d’auto-dérision et d’humilité pour en rigoler. Un moment sympa dans un match d’ailleurs très fair-play. Sinon? Carmelo Farinato a inscrit un joli but, tout comme Robi Papadia, auteur donc d’un triplé. « Et en plus, je suis malade! Ma femme ne voulait pas que je vienne jouer! Je suis raide, je vais aller me coucher je crois », rigolait l’attaquant, déjà auteur de neuf buts au deuxième tour, dix-huit au total. Très fort.

Ecublens à cinq points des finales

Ecublens remporte donc sa cinquième victoire de l’année 2015, en cinq matches. Et vu que l’AS Haute-Broye et Jorat-Mézières perdent des points, la barre se rapproche. Aujourd’hui, elle est à cinq points et il reste six journées. Autant dire que tout est largement jouable, vu que le FCE doit encore jouer contre l’ASHB et que le derby entre Jorat et Haute-Broye est encore au programme. Vu la forme actuelle des joueurs d’Ivan Gaudiuso, lequel, en cours pour son diplôme C+, était remplacé par Tony Mbongo ce dimanche, tout est largement jouable.

Du côté de Turc, il s’agit d’un jour sans comme il peut en arriver dans une saison. Cela n’enlève rien au bon début d’année 2015, mais il manque encore quelques points pour être à l’abri. Avec 16 points, personne ne sera sauvé.

Il a dit à Footvaud.ch

Gökan Savci, entraîneur de Turc

On a explosé, rien à dire. Quand on prend trois buts d’entrée sur des simples balles en profondeur, on ne peut rien espérer. Ecublens est une belle équipe, bravo à eux. Nous, on n’a eu aucune chance aujourd’hui. Ça a été un petit peu mieux après les deux changements et la modification tactique, mais c’était de loin insuffisant aujourd’hui. On va se sauver, j’en suis convaincu. On a six points d’avance et on a joué tous les gros, à part Haute-Broye qu’on va jouer la semaine prochaine. On va donc attaquer les confrontations directes, mais je suis sûr qu’on va répondre présent. Il va falloir être meilleur qu’aujourd’hui, mais, sans chercher d’excuses, on avait pas mal de joueurs absents ou diminués par des blessures. On va réagir.

Les hommes du match

Du côté de Turc, gros match du gardien Yvan Sanchez. Comme Ecublens, les Turcs ont deux bons portiers et Sanchez l’a prouvé en réalisant quelques jolis arrêts, dont celui sur le penalty. Jody Eberhard a effectué une bonne entrée, marquant le but de l’honneur et régalant l’assemblée de quelques jolis gestes techniques.

Mattias Musco a de nouveau été très fort sur son côté droit. Ce joueur-là, puissant et rapide, nous plaît bien. Il doit encore s’améliorer en variant son jeu, par exemple, mais il est une menace constante pour tous les latéraux de 3e ligue. Et bientôt à nouveau de 2e? Carmelo Farinato été bon au milieu de terrain, s’offrant un joli but et travaillant avec assiduité. Une valeur sûre.

Les prochains rendez-vous

Dimanche 3 mai! A 14h30, Cheseaux accueille Ecublens et à 15h Haute-Broye reçoit Turc.

FC Turc Lausanne – FC Ecublens 1-6 (0-4)

Buts: 3e Musco 0-1; 9e Zotta 0-2; 18e et 23e Papadia 0-4; 62e Farinato 0-5; 75e Eberhard 1-5; 80e Papadia 1-6.

Arbitre: M. Arnaud Bloesch

Turc: Sanchez; Durmus (28e Muana), Nzita, Dikosavic, H. Savci; F. Savci, Yildiz (58e Emini), Murseli (28e Eberhard), A. Savci; Rossetti, Alev.

Entraîneur: Gökan Savci.

Ecublens: Martinez; Nidegger, Stoller (66e Bovay), Alvarez, Paltenghi; Luyet (54e Charbonnet), Rocafort; Musco, Farinato, Zotta (71e Mulopo); Papadia.

Entraîneur: Tony Mbongo (Ivan Gaudiuso absent, en préparation du diplôme C).

Centre sportif de Chavannes-près-Renens, terrains annexes. 55e, Sanches détourne un penalty de Paltenghi.

Categories: 3e ligue, FC Ecublens

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*