Un éclair de Renaud Freymond offre les trois points à Thierrens

Un éclair de Renaud Freymond offre les trois points à Thierrens

“Elle rebondit un peu, et je la tape bien, limite de l’extérieur. Dès que je la vois partir, je me dis qu’elle va au fond!” Renaud Freymond a marqué le seul but de la rencontre entre Thierrens et Lutry, mais quel but! Une frappe en demi-volée, de vingt-cinq mètres, dans la lucarne de Daniel Passera, qui n’en a pas vu passer beaucoup comme celle-ci dans sa carrière. Une frappe fuyante, qui est montée vite, puis redescendue tout aussi vite, complètement inarrêtable. Splendide, tout simplement, sous les yeux des ultras locaux, absolument déchaînés après ce but de la 71e. “En plus, c’est un but important, qui nous offre les trois points. On a bien travaillé en préparation, on sort de six semaines d’efforts. C’est bien d’être récompensé. Mais bon, on peut aussi dire merci à notre gardien, il nous a sauvé le match.” Renaud Freymond a raison de penser à remercier Valentin Piot, mais il oublie, dans sa modestie, de préciser que c’est bien lui, et son pied gauche de feu, qui ont offert les trois points au FC Thierrens face à un bon FC Lutry.

Le FCT a deux portiers de grande qualité. Une chance… et un problème?

Les hommes de Daniel Puce auraient en effet sans doute mérité un point à Thierrens vendredi soir, tant ils se sont créé d’occasions. Lorenzo Bonnano, le très bon défenseur central des visiteurs, était déçu après la rencontre, forcément: “On doit marquer, c’est clair. Mais on ne le fait pas, alors ne va pas crier à l’injustice. Thierrens a mérité de gagner. Ils ont été plus agressifs, ils en voulaient plus et ils ont plus couru que nous. Cela a fait la différence. Après, c’est vrai qu’on a eu les occasions, mais leur gardien a été très bon.” Valentin Piot a notamment réalisé un pur miracle, à la 84e, devant ce même Bonnano. Monté sur un coup de pied arrêté, le capitaine de Lutry plaçait une frappe à bout portant, que Piot détournait d’un réflexe incroyable.

Patrick Müller, pour son premier match officiel à la tête du FCT, a déjà un problème, qui est autant une richesse qu’un défi dans le cadre de la gestion de son effectif: il possède deux gardiens de grande valeur. L’an dernier, Olivier Aeberhard a rapporté de nombreux points au FCT, ne passant jamais au travers. Fort dans les airs, très autoritaire, et bon sur sa ligne, Aeberhard est un gardien très complet, qui aurait dû être titulaire vendredi soir, mais souffrait de douleurs à la côte. Patrick Müller a donc fait jouer Piot, qui a été énorme. Avoir deux gardiens de haut niveau est une chance, c’est sûr, et il vaut mieux en avoir deux que zéro, mais, à terme, cela peut se révéler compliqué à gérer. Affaire à suivre.

Une première période dominée par Lutry

Valentin Piot a donc réalisé l’arrêt de la rencontre à la 85e, mais a également dû s’employer dès la 16e minute, sur une frappe de Mourad Boutafenouchet, de plus de 20 mètres. Un beau tir, et une jolie claquette de Piot, pour lancer le match. Lutry faisait bien circuler le ballon, et se montrait supérieur à Thierrens en début de match. Certes, le FCT était privé de Jonathan Roder (vacances) et de Guillaume Pasche, sa paire de milieux défensifs habituels, mais aussi de son capitaine Jérôme Ruch (blessé) et de sa recrue Yoan Nicolas (vacances), qui pourraient être ses deux joueurs de couloir offensifs cette année, mais Lutry avait aussi des excuses à faire valoir, notamment les absences de Yannick Moizeau (suspendu) et de Wilfrid Loizeau (pas qualifié).

Disons-le clairement: Lutry était un ton au dessus en première période, mais a eu le tort de ne pas marquer. Marvin Aïssi a eu deux belles occasions, deux face à face perdus (30 et 31e), en plus de la frappe de Boutafenouchet, et globalement, mettait plus de rythme que Thierrens. Les joueurs de Patrick Müller ont cependant eu, eux aussi, deux belles occasions. Eddison Pineda obligeait Passera à une parade spectaculaire (27e), tandis que Nelson Longo, en bout de course, trouvait le haut de la barre transversale suite à un bon travail de ce même Pineda (44e).

Eddison Pineda a fait des débuts intéressants, mais a une marge de progression

Un mot sur la prestation d’Eddison Pineda? L’ancien joueur d’Etoile Broye (3e ligue) a les capacités de jouer à ce niveau, aucun doute là-dessus. Techniquement, l’Equatorien n’a rien à envier à personne, mais il doit impérativement progresser dans son implication défensive et se montrer plus décisif. On lui en demande beaucoup? Il est en 2e ligue inter, désormais, où le niveau d’exigence n’est pas le même qu’en 3e ligue. Mais il a les qualités pour y arriver, car ses gestes techniques sont propres, et sa vitesse d’exécution est intéressante. Reste que, pour l’heure, un joueur comme Fabien Aymon lui est supérieur à ce poste de numéro 10, ne serait-ce qu’en raison de sa capacité à se montrer décisif. Fin de la parenthèse Pineda.

Thierrens est premier du classement… au moins pour un jour!

La deuxième période était plus équilibrée, et basculait donc sur le coup de génie de Freymond. Aymon aurait pu inscrire le 2-0, mais Lutry poussait dans les dernières minutes, passant tout près du 1-1. Au final, une victoire du FCT, donc, qui place les joueurs du Jorat à la première place du classement de 2e ligue inter pour la première fois de l’histoire de ce jeune club. Au moins pour un jour! Aucun doute que la capture d’écran de la page 215 du Teletext a été faite en bonne et due forme.

Cadet-Boutafenouchet, un duo plein de promesses

Du côté de Lutry, cette défaite ne doit pas tout remettre en question, bien sûr, mais Daniel Puce et ses hommes peuvent tirer un enseignement de cette défaite: il faudra batailler. On ne va pas tomber dans la caricature, mais les équipes genevoises du groupe 1, que Lutry a fréquenté ces dernières années, sont peut-être plus “raffinées” que les Fribourgeoises ou les Broyardes, mais cela ne veut pas dire qu’elles jouent mieux au football. Elles y jouent différemment, mais une chose est sûre: c’est largement plus sympa à la buvette dans le canton de Vaud! Mais sur le terrain, personne n’aura de cadeau… Reste qu’avec le recrutement intelligent opéré cet été, Lutry a de quoi faire un très beau championnat. Geoffrey Cadet est l’exemple-type du renfort adéquat: le Français est un battant, et un très bon technicien. A Thierrens, il a joué juste, comme souvent. Avec Boutafenouchet, il y a de quoi tourner autour de bien des équipes du groupe 2.

Les hommes du match

Du côté de Thierrens, le choix est vite fait. Comme d’habitude, Renaud Freymond a tout fait juste, et a, en plus, inscrit le seul but de la rencontre, d’une frappe dont on a déjà tout dit. Ce joueur-là a vraiment quelque chose en plus. Il peut jouer latéral, milieu de couloir, attaquant, milieu défensif, et il est toujours bon. Chaque entraîneur de 2e ligue inter devrait rêver de l’avoir dans son effectif. Mention très bien également à Valentin Piot. Des arrêts de fou, et de bonnes sorties aériennes, ce qui n’est pas forcément son point fort. Il a fêté un blanchissage en match officiel, ce qui a dû lui faire du bien pour la confiance, après les tôles reçues avec Malley lors de la dernière saison, en 1re ligue Classic.

Lorenzo Bonnano a été excellent pour Lutry. Le défenseur central de 30 ans est un aboyeur, le vrai chef de la défense, et montre l’exemple. Fort. Il aurait mérité d’égaliser, mais s’est heurté à un Valentin Piot exceptionnel. La prestation de Bonnano? Solide. Très solide, même. Sinon, on a bien aimé le match de Marvin Aïssi. Alors oui, il aurait dû marquer, en tout cas une fois, mais il s’est créé de nombreuses occasions, ce qui n’est pas rien. A lui de se montrer plus efficace, tout en conservant sa qualité de démarquage.

Les prochains rendez-vous

Thierrens a un déplacement compliqué à gérer pour la deuxième journée, puisque Patrick Müller et ses hommes se rendront au Parc Nestlé y défier La Tour/Le Pâquier, samedi 17 août à 17h30. Le lendemain, dimanche 18 août (14h30), Lutry jouera un deuxième derby vaudois consécutif, en recevant le FC La Sarraz-Eclépens. Le fameux Patrick “Le Hench” Henchoz avait ainsi fait le déplacement de Thierrens vendredi, afin d’observer Lutry de plus près.

FC Thierrens – FC Lutry 1-0 (0-0)

But: 71e Freymond 1-0.
Arbitres: M. Criblet, assisté de M. Hofmann et de M. Rota.
Thierrens: Piot; Sauty, Dubey, Forestier, Pillot; Aymon, Freymond; Braun, Pineda (86e Gurtner), Cornu (77e N. Clot); Longo.
Entraîneur: Patrick Müller.
Lutry: Passera; Buchilly, Hasani, Bonnano; Dobler (56e Engola), Jaccard, Boutafenouchet, Makonda (77e Barbey), Cadet; Aïssi (86e Mafuala), Tabin.
Entraîneur: Daniel Puce.
Notes: Terrain du Marais.