Echichens gagne grâce à 2 buts dans les 10 dernières minutes

Echichens gagne grâce à 2 buts dans les 10 dernières minutes

Longtemps indécise, la rencontre a finalement tourné en faveur des Echichanais qui s’imposent grâce à un doublé de Xavier Tshiboko et une réussite de Anasse Mehraz. Entraîneur depuis 3 ans, Fabio Almeida était très satisfait du résultat.

Après votre quatrième victoire de suite et un succès contre un des favoris du championnat, Stade Payerne, quel est votre sentiment ?

Je suis surtout très content pour mes joueurs. La jeunesse s’est montrée et elle a fait le match qu’il fallait. Tout le monde travaille très bien à l’entraînement, à 120% et ça se remarque sur le terrain. Samedi dernier (victoire 3-0 contre Piamont), les remplaçants ont fait la différence. Aujourd’hui, ils étaient titulaires, car il y a des blessés, mais aussi, parce qu’ils méritent leur place.

A ce sujet, on peut notamment évoquer les buteurs Anasse Mehraz et Xavier Tshiboko.

Oui, je suis très heureux pour eux. Anasse (NDLR Auteur du 2e but d’une frappe croisée après avoir été lancé dans la profondeur) a bien réagi après un début de match compliqué contre Farvagny, j’avais dû le sortir à la 30e minute. Contre Piamont, il a fait une passe décisive et il a marqué contre Payerne. Il a fait 90 minutes incroyable aujourd’hui (NDLR Mercredi). Xavier a mal commencé le championnat, mais il monte en puissance avec déjà son 5e goal. Il y a une concurrence saine avec Marco Le Rose qui était sur le banc hier.

Malgré l’égalisation à la suite d’un cafouillage après un corner de Payerne on a l’impression que vous n’avez jamais douté. Votre équipe a continué de jouer son jeu sans s’énerver.

Je suis très fier que ma formation applique parfaitement le plan de jeu. On travaille la semaine et quand ça marche lors du match, c’est gratifiant pour tout le monde et encore plus pour moi (rires). Je pense qu’on méritait la victoire. En 1re mi-temps, on a 3 grosses opportunités, Xavier Tshiboko a touché la latte juste avant l’ouverture du score. Je dirais même que l’homme du match est Arnaud Rapin, le portier de Payerne. Il a fait de gros arrêts.

Qu’avez-vous pensé de votre adversaire du jour ?

D’abord, je suis toujours heureux de jouer contre Pierre-Alain Schenevey qui est un entraîneur que j’adore. Son équipe a très bien commencé le championnat, mais c’est un peu plus compliqué depuis un moment. Mais, au vu de la situation, c’est normal. Payerne n’a plus joué depuis près de 3 semaines. C’est difficile d’être dans le rythme avec tous ces renvois.

D’ailleurs, Echichens va rester dans le rythme avec une rencontre samedi contre le leader La Sarraz-Eclépens. Comment imaginez-vous ce derby ?

Ça va être un beau match contre mon ami Jean-Yves Bonnard. Sur le papier, l’équipe de La Sarraz est peut-être plus forte avec beaucoup de joueurs de talent et d’expérience. Nous avons la jeunesse et le souvenir d’avoir gagné 3-0 là-bas la saison dernière. Les jeunes doivent profiter de ce genre de rencontre pour montrer ce qu’ils valent. Pour ma part, j’aimerais que le plan de jeu soit appliqué de A à Z, car en le respectant, on pourrait gagner le match.

Auriez-vous un pronostic ?

Non (il réfléchit), oui finalement j’en ai un : victoire 2-1 de La Sarraz. Je laisse le costume de favori à Jean-Yves. Echichens est le Petit Poucet (rires).

Grâce à ces 4 victoires consécutives, Echichens est pointé au 3e rang à 7 unités de votre futur adversaire. Ce total pourrait fondre samedi en cas de succès. Est-ce que vous pensez à la 1re place ?

Honnêtement, je ne pense à rien (éclat de rire). Je ne regarde pas le classement, je n’ai pas le temps. Je sais où je suis. Je ne suis pas un rêveur, je suis quelqu’un qui va dans le concret. Je vise toujours le haut, même si je suis dernier. Je ne me fixe pas d’objectifs. Mes joueurs travaillent très bien et appliquent bien notre stratégie. C’est déjà très satisfaisant pour moi en tant que coach.

FC Echichens – FC Stade Payerne 3-1 (1-1)

Buteurs: 38e Xavier Tshiboko 1-0, 42e Adrien Zbind 1-1, 82e Anasse Mehraz 2-1, 92e Xavier Tshiboko 3-1

Echichens: Piot, Burnier, Rapin ( C ), Francisco, Gomes (87e Comisetti), Cardoso, Rapp, Mehraz (84e Demiri), Sery, Tshiboko, Wolde (83e Azombo)

Entraîneur: Fabio Almeida

Payerne: Rapin, Dimonekene (85e Python), Bueche, Bize ( C ), Essomba, Nguyen, Pianaro, Momo, Mora, Zbinden (63e Dalipi), Meyer

Entraîneur: Pierre-Alain Schnevey

Auteur