Echichens a passé un sale après-midi

Echichens a passé un sale après-midi

Dimanche, Echichens, sans venin et hors du sujet, nous a présenté le pire pour s’incliner logiquement, face au FC Le Locle clairement meilleur.

Sur ses terres, Echichens, devant une poignée de supporters, a livré une piètre performance peu rassurante pour l’avenir. Incapables de s’imposer à domicile, les Echichannais inquiètent et tardent à retrouver la qualité et le niveau du dernier exercice. Avec ce nouveau et indiscutable revers, les « bleu et blanc » s’enfoncent dans les profondeurs d’un classement diablement serré. Face au néo-promu, Le Locle, ils avaient l’opportunité de prendre quelques distances avec un concurrent direct et de surfer sur l’importante victoire du déplacement de Guin.

Départ chaotique

La troupe de Fabio de Almeida, pas dans son assiette et sans idée, a livré 45 premières minutes d’une affligeante faiblesse. Sans occasion et dans l’impossibilité de trouver des solutions offensives, elle a souffert d’un manque évident de mouvement et d’un déchet technique inhabituel. Le Locle, sans être génial, n’a pas eu de souci pour imposer sa meilleure maîtrise. Les Neuchâtelois, vifs, agressifs et bien organisés, ont progressivement, mais sûrement pris le dessus. Echichens avait la chance de pouvoir compter sur un très bon Piot, qui avait la baraka de voir le poteau lui porter secours (23e). L’ouverture du score, qui traînait dans l’air, est tombée comme un fruit mûr. Azombo perdait un énième ballon et, dans l’enchaînement, le capitaine Reinhard ratait complètement son affaire. Deux grossières erreurs qui faisaient le bonheur d’un Endrion bien placé et opportuniste (43e).

Brève amélioration

Au retour des vestiaires, Echichens, avec les mêmes, alors que quelques évidents changements s’imposaient, faisait illusion un petit quart d’heure. Avec une meilleure implication et un brin d’inspiration, il dominait pour enfin se créer quelques opportunités. Degola (48 et 60e) et le prometteur Trabelsi (57e) donnaient quelques frissons au portier Piller. Cette embellie tant attendue, sans véritable effet, n’aura été qu’un bref feu de paille. Le Locle, légèrement bousculé, reprenait ses esprits, pour placer quelques contres percutants. Nushi avait l’occasion de tuer le match, mais perdait son duel avec un Piot qui retardait l’échéance avec brio (65e). Les visiteurs prenaient définitivement l’ascendant, grâce à une somptueuse frappe de Vonlanthen. Son coup franc diabolique nettoyait proprement la lucarne (72e). Echichens, sans ressource, dans une rencontre à oublier au plus vite, abdiquait sans véritable révolte. Le Locle en profitait pour enfoncer le clou par Castro (86e). Après cette défaite traumatisante, surtout par la manière, les « bleu et blanc » devront réagir rapidement pour ne pas vivre les fêtes de fin d’année en fâcheuse posture.

Fabio de Almeida, dépité, a pris un gros coup sur la tête : « On a été méconnaissables et catastrophiques. Je sens un blocage et une pression inutile lors de nos matchs à la maison. J’ai la chance de posséder un groupe intelligent, capable d’assumer son autocritique »


Echichens – Le Locle 0-3 (0-1)

Buteurs: 43e Endrion 0-1 72e Vonlanthen 0-2 86e Castro 0-3

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*