Echallens tient tête à l’épouvantail Yverdon

Echallens tient tête à l’épouvantail Yverdon

Magnifique d’abnégation, de courage, de fougue et de talent, la seconde garniture d’Echallens est revenue à la marque pour obtenir un très bon match nul face à la « deux » d’Yverdon (1-1).

Dès la 1re minute, les spectateurs, nombreux, pour un mardi soir, autour du terrain principal du complexe des Trois-Sapins, savaient qu’ils allaient à assister à une belle rencontre. Une rencontre qui sur le papier, penchait nettement en faveur de la troupe de Vagner Gomes. Surtout, qu’après 120 secondes, Dylan Martini était très proche d’ouvrir le score de la tête, mais un défenseur challensois repoussait le cuir au dernier moment.

Le boulet de canon de Zeneli

Même si le rythme était intense, la bataille se situait surtout au milieu du terrain, où les duels étaient physiques. A la 20e, Julien Mermoud reprenait instantanément un contre favorable ; sa demi-volée de l’extérieur était déviée, sinon elle filait au but. 12 minutes plus tard, la formation du duo Vincenzo Negro et Juan Gomez a eu de la chance. En effet, Eros Pitronaci voyait son essai enroulé du gauche frapper la latte du portier. A la 34e, Dylan Martini testait les réflexes de Chatton, le gardien se couchait bien. Juste avant la pause, Muamer Zeneli ne se faisait pas prier pour transformer un coup franc à la ligne des seize mètres. Quel boulet de canon qui touchait la latte avant de rentrer!

Auteur de la vidéo : Nasip Thaqi

Pas dépité, Echallens revenait avec beaucoup d’envie après le thé. Esteban Parra, quelle technique, se déjouait de plusieurs yverdonnois avant d’allumer le cadre, mais Ludovic Zwahlen veillait. L’infatigable Sacha Luwawa, hyperactif sur son aile, ratait le but du K.O. à la 48e. Son tir passait au-dessus. 15 minutes plus tard, alors que la bataille faisait rage sur les bancs et au milieu du terrain, Rémi Berkani, fraîchement entré, touchait lui aussi la latte sur une belle frappe enroulée.

L’espoir s’amenuisait au fil des minutes, mais la très jeune « deux » restait dans son match en essuyant les coups de massue yverdonnois sans broncher. Très joueuse, elle a eu le mérite de garder sa philosophie basée sur le jeu à terre et une relance propre depuis l’arrière. Même sous le haut et intense pressing de Vagner Gomes et ses hommes, elle poursuivait sur cette voie et elle était récompensée par un penalty à la 72e. Samuel Rime, excellent, techniquement et dans le jeu, se faisait faucher dans la surface de réparation. David Scilipoti transformait son essai et égalisait pour la plus grande joie des spectateurs.

« On est très fiers d’eux »

Yverdon tentait sur la fin, mais ne parvenait plus à se rapprocher de la cage de Chatton grâce à de jeunes, mais solides challensois. « On est très fiers d’eux. Ce sont ces jeunes qui font le travail. On est juste là pour leur donner des idées, des consignes, le reste c’est eux qui gèrent. C’est une très belle performance aujourd’hui. L’équipe a respecté le plan », s’enthousiasme avec un grand sourire Juan Gomez, co-entraîneur d’Echallens.

Toujours invaincu et premier à égalité avec Yverdon, Echallens est la surprise de ce début de championnat. « Pourtant, le résultat ne prime pas, l’important est de jouer notre foot. On essaie d’inculquer à une équipe de jeunes un style de jeu osé. Pour l’instant, ça fonctionne bien. En évoluant comme ça, ils prennent du courage, apprennent et deviennent très créatifs », détaille Vincenzo Negro, co-entraîneur d’une belle formation qui en étonnera plus d’un durant ce championnat.

 

FC Echallens-Région II – Yverdon Sport FC II 0-1 (1-1)

Buteurs : 45+1 Zeneli 0-1, 73e Scilipoti 1-1

Echallens : Chattot, Parra, Haering (C), Mermoud, Hoti, Moraga, Campini, Morrison, Rime, Scilipoti, Mivelaz

Yverdon : Zwahlen, Semedo, Le Neün, De Amorim, Zabana ( C ), Zeneli, Pitronaci, Martini, Gudit, Dauti, Rossé, Luwawa, Teukam, Delgado

Centre Sportif des 3 Sapins, Echallens