Echallens serait-il invincible en Coupe ?

Echallens serait-il invincible en Coupe ?

Décidément, il n’est pas conseillé de venir jouer à Echallens lors d’un match à élimination directe. le FC Echallens Région II s’est également imposé en coupe, vaudoise cette fois-ci, face à Aigle. Après avoir mené 2-0 et subi le retour des Aiglons, les Challensois se sont finalement imposés aux tirs au but.

Les exploits se multiplient du côté du sympathique village d’Echallens. Toute proportion gardée, après la magnifique victoire de la troupe d’Alexandre Comisetti, c’est au tour de la seconde garniture challensoise (3e ligue) de réaliser un nouvel exploit. En effet, les hommes de Dylan Ramel ont sorti le FC Aigle (2e ligue) de la coupe vaudoise ! Retour sur cette rencontre avec un entraîneur heureux.

Dylan, bravo pour ce beau résultat. Est-ce que les conseils d’Alexandre Comisetti, vous ont servis ?

(rires) Non, il ne m’en a même pas donné. Par contre, l’exploit de la une, dimanche, a certainement insufflé un élan positif à notre équipe. Nous en avons profité. En plus, Alexandre Comisetti était au bord du terrain avec plusieurs de ses joueurs. On s’est appuyé là-dessus pour aller chercher la victoire.

La rencontre a été palpitante. Vous menez 1-0 à la mi-temps ?

Oui. Nous avons bien entamé la rencontre. On était solides défensivement. Le premier but vient d’un centre au deuxième poteau repris par Matthieu Campini. Ensuite, et même si Aigle avait le pied sur le ballon, nous ne nous sommes pas découverts. A la 53e (Ndlr : juste après la rentrée de Georges Weah Jr.) Ardian Osmani, parti à la limite du hors-jeu, marque le deuxième en dribblant le portier.

Un bon bol d’air frais ?

Pas forcément. Aigle revient fort, on encaisse un premier but à la 60e et l’égalisation survient à la 89sur un penalty justifié.

A ce moment-là, juste avant d’entamer la séance des tirs au but, est-ce que vous doutez ?

Non, car nous savons que notre gardien (ndlr : Julien Hämmerli) affectionne particulièrement les penaltys. D’ailleurs, avant de partir dans sa cage il a dit : « contentez-vous de marquer, je m’occupe du reste ». Il avait raison. Nous marquons tous nos essais et il arrête le quatrième tir.

Un joli exploit. Surtout que Aigle est une très bonne équipe de 2ligue.

Oui, notre adversaire était très fort. Nous avions joué en amical contre de bonnes équipes de cette division. Mais là, c’était un cran au-dessus.

Alors, pouvez-vous nous donner la recette pour réussir un exploit à la sauce « challensoise » ?

(rires). Celle de la « une », je ne la connais pas très bien. Par contre, la nôtre est assez simple. Nous avons eu un jour de plus de récupération par rapport à notre adversaire. Nous avons joué samedi et Aigle dimanche. J’ai également la chance d’avoir un groupe très étoffé. De plus, quelques joueurs s’entraînent avec la première. Ça peut faire la différence.

Et cela s’est vu sur le terrain ! Vous êtes qualifiés pour le prochain tour avec en prime un derby fratricide ?

Oui. Nous allons jouer le FC Talent. Ça va être une belle fête du football.

Le rendez-vous est pris le mercredi 18 octobre dans le Gros-de-Vaud !

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*