Echallens s’en sort très bien sur ce coup-là

Echallens s’en sort très bien sur ce coup-là

« C’est toujours la même chose! Déjà contre Martigny la semaine dernière, on se fait avoir comme ça! Un long ballon sur l’attaquant, notre défense qui se fait prendre dans le dos et une situation dangereuse pour eux. » Ilija Borenovic, l’entraîneur de Team Vaud, n’a pas du tout apprécié l’action de la 40e minute, qui a fait office de tournant du match. Team Vaud M21 menait 0-1 aux Trois-Sapins, contre le cours du jeu, et espérait bien arriver à la pause avec cet avantage. Hélas pour les jeunes Lausannois, un ballon splendide (forcément) de Nicolas Bastardoz trouvait Alix Bahlouli en profondeur. L’avant-centre challensois était déséquilibré par Jonathan Lima, et M. Schmid n’a pas eu d’autre choix que d’expulser le latéral de Team Vaud et de désigner le point de penalty. Une décision d’ailleurs absolument pas contestée par les visiteurs. Alors, 1-1? Non! Alix Bahlouli, pas désigné parmi les tireurs, a pris le ballon des mains d’Aurélien Ziegler et a voulu égaliser par lui-même. Comme d’habitude dans ce genre de situation, si le ballon finit au fond, tout le monde applaudit la prise de risques. Le problème, c’est que Kevin Martin a choisi le bon côté et détourné l’envoi de Bahlouli d’une main ferme.

Echallens dangereux d’entrée

Le FC Echallens Région a donc raté une magnifique occasion d’égaliser, lui qui a dominé toute la première mi-temps. Dans une configuration très similaire à l’équipe qui est allée gagner à Fribourg la semaine dernière (lire ici), Echallens s’est créé les premières occasions, notamment grâce à une frappe splendide d’Alix Bahlouli, bien détournée en corner par Kevin Martin, mais aussi un coup de tête de Fabien Lacroix, sur corner, là aussi très bien sorti par le troisième gardien du LS. Le ballon circulait bien, notamment sous l’impulsion d’un Nicolas Bastardoz toujours aussi fort à à la pointe basse du milieu de terrain. Il joue souvent défenseur central, lorsqu’il y a des absents dans ce secteur, mais on préfère de loin quand il joue un cran plus haut. De là, il a plus de possibilités d’orienter le jeu, ce que sa formidable qualité de passes longues et courtes lui permet de faire comme il l’entend. Bref, quand « Basta » est là, tout va. Team Vaud n’a fait que subir pendant 45 minutes, plaçant tout de même quelques contre-attaques bien senties.

Adrian Alvarez, buteur pour son retour aux Trois-Sapins

Ilija Borenovic avait une équipe intéressante à disposition, avec une ligne d’attaque composée de Mylord Kasai, Mersim Asllani et Adrian Alvarez. Les deux premiers sont de sûrs espoirs, surtout le second d’ailleurs, le troisième est déjà un joueur confirmé, et tous trois ont créé du danger par intermittence en première mi-temps. Et c’est justement sur l’un de ces contres meurtriers qu’Adrian Alvarez a pu inscrire le 0-1, d’une frappe pure du gauche qui a trompé Léo Richard. De retour aux Trois-Sapins, l’ancien attaquant d’Echallens a décidé de rejoindre le LS en provenance du Mont cet hiver et n’a pas encore le temps de jeu espéré. Plutôt que de le laisser en tribunes, Fabio Celestini lui a demandé de s’investir à fond avec les M21 tandis que la première équipe du LS s’inclinait dans le même temps face à Bienne. Adrian Alvarez a-t-il marqué des points ce samedi? On l’espère pour lui, bien sûr.

Oui, Echallens a bien joué au football

Team Vaud menait donc 0-1 à la demi-heure, avant ce long ballon de Nicolas Bastardoz pour Alix Bahlouli, l’expulsion de Jonathan Lima et le sauvetage de Kevin Martin. On trouve Ilija Borenovic un peu injuste lorsqu’il dit qu’Echallens n’a fait que ça, car, en première période, on a vu une belle équipe challensoise, qui a toujours cherché à produire du jeu. Ils n’ont pas tout fait juste, bien sûr, et quelques approximations techniques étonnantes sont apparues ici et là, mais globalement, Echallens a été plutôt convaincant, à notre avis. Team Vaud, plus réaliste, n’a rien volé avec l’ouverture du score, mais la meilleure équipe sur le terrain était bien jaune et verte.

Deux buts splendides d’Hippolyte Réaut et Nicolas Bastardoz

Echallens a d’ailleurs renversé le score juste avant la pause, à 11 contre 10. Plutôt que de se lamenter sur le penalty raté de Bahouli, les hommes de Stéphan Cornu ont trouvé les ressources pour passer devant en trois minutes et ils l’ont fait de fort belle manière, en plus. Le 1-1? Un centre parfait de Nicolas Bastardoz pour Hippolyte Réaut, dont la volée croisée, très propre, venait frapper le poteau de Kevin Martin et entrait dans son but (43e). Quelques poignées de secondes plus tard, Nicolas Bastardoz lui-même se chargeait d’inscrire le 2-1 d’une frappe monumentale juste en dessous de la lucarne lausannoise, là aussi avec l’aide du poteau. Deux coups de canon, deux buts: en trois minutes, Echallens a eu plus de réalisme offensif que durant les 40 premières et menait au score de manière méritée à la pause. Heureusement pour les Challensois, d’ailleurs, car si Team Vaud avait pu conserver son avantage jusqu’à la mi-temps et pu se réorganiser tranquillement, la mission aurait sûrement été plus compliquée.

Fc Echallens Région vs Fc Team Vaud M21 2-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Léo Richard sauve à nouveau les siens

La preuve, d’ailleurs, c’est qu’elle l’a été en deuxième période, puisque Team Vaud, même avec un joueur de moins, s’est créé les meilleures occasions, notamment en fin de match. Mais Mersim Asllani et ses coéquipiers sont tombés sur un grand Léo Richard, décidément très en forme en ce début d’année. Quatre fois, au moins, le gardien a sauvé les siens d’une égalisation qui aurait pu tomber à n’importe quel moment. Echallens, de manière inexplicable, a peiné à dominer son adversaire en deuxième période et peut remercier son gardien de ne pas avoir été puni en devant lâcher deux points. Ilija Borenovic, s’il doit retirer une satisfaction de ce match, peut saluer la belle réaction de ses joueurs, lesquels sont passés vraiment tout près de l’égalisation à plusieurs reprises. Echallens n’a eu que quelques actions, en contre, sans réellement parvenir à inquiéter Kevin Martin, beaucoup moins sollicité qu’en première période. Au final, l’EFCR a conservé ses trois points, mais sans vraiment briller. Et comme l’impression que l’on garde est toujours celle de la fin de match, on conservera un souvenir mitigé de la prestation challensoise ce samedi.

Le maintien, c’est quasiment fait

C’est sévère? Sans doute, oui, car l’important est évidemment la victoire et il serait injuste d’oublier la première période, bien sûr. Stéphan Cornu en est donc toujours à 100% de succès depuis son arrivée, ayant gagné ses deux matches. Déjà, la barre semble bien loin, elle qui se trouve à neuf points à dix journées de la fin. Le maintien se joue en général à 28 ou 29 points. Echallens en a 25 aujourd’hui. Le scénario catastrophe semble donc évité: Echallens jouera en 1re ligue la saison prochaine, cela semble clair et, rappelons-nous, cela n’était pas une évidence il y a encore quelques semaines. Cela, il faut déjà le souligner: l’amalgame entre Stéphan Cornu et ses joueurs semble avoir bien pris. L’EFCR, d’ailleurs, est 5e ce matin, ayant dépassé Yverdon Sport (qui compte un match en moins)! De quoi rêver à mieux? Aujourd’hui, non. Dans quatre jours, par contre, une fois qu’Azzurri sera passé (mercredi à 20h aux Trois-Sapins), on en saura déjà plus. Parce que si Echallens gagne ce match-là, alors là, il sera temps de penser à autre chose qu’au maintien et au ventre mou. On n’en est pas encore là, et de loin, mais potentiellement, c’est encore possible.

Team Vaud n’a pas encore marqué de points en 2016

Et Team Vaud alors? La situation comptable n’évolue pas, avec ces deux défaites en deux matches en 2016. Bien sûr, ce qu’on a vu en deuxième période est rassurant, mais désormais, il faut penser à faire des points, parce que les autres en font. Lancy, Martigny et Terre Sainte ont tous débloqué leur compteur depuis le début de ce deuxième tour. Team Vaud pas encore et le temps commence gentiment à presser, car il serait très dommage que cette équipe coule en 2e ligue inter. La relève lausannoise, qui a tellement peiné à monter en 1re ligue, a sa place à ce niveau sur le papier. Mais c’est sur le terrain qu’il faut le prouver.

Fc Echallens Région vs Fc Team Vaud M21 2-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Les hommes du match

Du côté d’Echallens, on a tout dit sur Nicolas Bastardoz, toujours aussi fort. A 28 ans, l’ancien joueur de Malley est toujours l’un des meilleurs joueurs de 1re ligue. Rien ne change, il est là, il est indispensable et il est rassurant. Un cador, un vrai. On a bien aimé aussi Hippolyte Réaut. Pour son but, mais pas seulement. Le milieu de terrain français a beaucoup travaillé, mais s’est aussi offert quelques fantaisies techniques sur le côté, à l’image d’un enchaînement bluffant en début de deuxième période. Il est l’une des valeurs sûres d’Echallens cette saison, l’une des bonnes trouvailles de Bernardo Hernandez.

Fabio Gomes a été étincelant pour Team Vaud. Ce milieu de terrain venu des M18 plaît déjà beaucoup à Fabio Celestini, qui l’a repéré lors de récents entraînements. On a vite compris pourquoi, samedi. Il est très élégant, techniquement impressionnant et voit bien le jeu. Il a un vrai potentiel, mais doit, comme beaucoup de garçons de son âge, gagner en intensité et muscler son jeu, comme on dit. Pour le reste, il a tout. Bon match de Kevin Martin, aussi, qui a beaucoup parlé (même un peu trop parfois selon son entraîneur) et a su sortir les arrêts qu’il fallait.

Les prochains rendez-vous

Echallens accueille Azzurri 90 ce mercredi en championnat. Coup d’envoi à 20h aux Trois-Sapins. Même jour, même heure, Team Vaud sera à Lancy.

FC Echallens Région – Team Vaud M21 2-1 (2-1)

Buts: 26e Alvarez 0-1; 43e Réaut 1-1; 45e Bastardoz 2-1.

Arbitres: M. Fabian Schmid, assisté de M. Pascal Sauter et de Mme Sabrina Keinersdorfer.

Echallens: Richard; Djalo, Lacroix, Veuthey, Bryand; Réault, Bastardoz, Ziegler (85e Golay), D. Germanier (77e Parra); Bahlouli, Lokwa (75e Saunier).

Entraîneur: Stéphan Cornu.

Team Vaud: Martin; Oyono Eto, Pos, Carvalho, Lima; Kabalcaman, Fabio Gomes (80e Becerra), Jaquier (46e Dangubic); Alvarez (61e Sarda), Asllani; Kasai.

Entraîneur: Ilija Borenovic.

Trois-Sapins, 190 spectateurs. 40e, expulsion de Jonathan Lima, faut de dernier recours sur Alix Bahlouli. 41e, Kevin Martin détourne un penalty d’Alix Bahlouli.

Fc Echallens Région vs Fc Team Vaud M21 2-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*