Echallens se rassure en allant gagner à la Pontaise

Echallens se rassure en allant gagner à la Pontaise

« Oui, ça a été laborieux… » Bernardo Hernandez n’a pas sauté de joie après le coup de sifflet final de M. Borra, vendredi. Pourtant, son FC Echallens Région venait de battre Team Vaud M21 (0-1), mais le Franco-Uruguayen a vu trop de choses qui lui ont déplu pour être véritablement satisfait au terme de la partie. En tribunes suite à son expulsion de la semaine dernière, l’entraîneur challensois a pu voir les chose de haut, ayant été la première victime du nouveau règlement. Désormais, comme chaque joueur, un entraîneur de 1re ligue expulsé la semaine précédente doit purger un match de suspension, au minimum. C’est donc « de l’étage » qu’il a pu constater la souffrance de son équipe en deuxième période, tant Echallens a joué de manière étirée, oubliant de défendre ensemble et semblant parfois « coupé en deux ». Pour l’exigeant entraîneur au niveau tactique qu’est Bernardo Hernandez, cela sonne comme un point à corriger de suite.

Jordan Lotomba a manqué la balle du 1-0, après avoir dribblé Kevin Bally

Mathieu Germanier, son très bon milieu de terrain, est d’accord: « On n’a pas livré une grande prestation ce soir, mais la victoire fait du bien. On a été plutôt bons en première mi-temps, mais on a souffert en deuxième, c’est vrai. On devait absolument se rassurer après la défaite face à Signal Bernex et c’est chose faite, sur le plan comptable en tout cas. » Echallens, c’est vrai, a pris les trois points ce vendredi, et les a gagné en première période.

Alix Bahouli, en force, ouvre la marque

Avec un Alix Bahlouli intenable à la pointe de l’attaque, les Challensois se sont créé deux belles occasions, par Bahouli justement (19e et 21e). Mais Team Vaud a raté une montagne par Jordan Lotomba (20e). Le milieu de terrain, contingenté avec la première équipe du LS, avait pourtant dribblé Kevin Bally, mais a frappé en dessus du but vide, alors que le plus dur avait été fait. Dommage pour les jeune Vaudois, d’autant que Bahlouli, encore lui, concrétisait une action collective d’Echallens pour frapper en force et ouvrir la marque (23e). 0-1!

Une deuxième mi-temps pénible pour Echallens

A la pause, malgré quelques actions intéressantes pour les jeunes Vaudois, Echallens n’avait pas démérité. Le 4-2-3-1, imaginé par Bernardo Hernandez et dirigé depuis la touche par son adjoint David Tenthorey, fonctionnait plutôt bien. Tout a changé dès le retour des vestiaires, avec un Team Vaud plus agressif et plus dangereux. L’entrée de Stéphane Gomes Gonçalves sur le côté gauche a fait du bien et Echallens a passé quarante-cinq minutes assez pénibles, reculant passablement et ne parvenant pas à se créer de situation digne de ce nom en contre. Là, clairement, Team Vaud aurait dû égaliser, se procurant beaucoup d’actions dangereuses.

Kevin Bally a été bon et le reste d’Echallens a été courageux, disons, à l’image d’un Diego Sessolo impeccable dans l’attitude. En l’absence de Fabien Lacroix, malade, Sessolo a pris le rôle de patron à coeur et l’a très bien assumé. Echallens avait d’ailleurs dû remanier sa défense, puisque Guillaume Salvi, blessé, était également sur le flanc. Ibrahim Djalo et Christophe Debluë ont donc été titularisés.

Matheu Germanier: « Cela prend un peu de temps, c’est normal »

Echallens a donc tenu bon, dans la souffrance. « On a changé beaucoup de choses cet été, avec un nouvel entraîneur qui nous apporte déjà beaucoup. Cela prend un peu de temps, c’est normal, mais cette équipe-là a beaucoup de potentiel, vous verrez », explique Mathieu Germanier. Tiens, au fait,  Echallens a-t-il terminé son recrutement ou l’attaquant, dont tout le monde parle mais que personne ne connaît, va-t-il encore arriver? « Si on a besoin d’un avant-centre? Je suis convaincu qu’un gars comme Alix va exploser, donc pas forcément. Mais c’est vrai qu’il peut jouer comme deuxième attaquant, donc pourquoi pas… Mais bon, le budget d’un club comme le nôtre ne permet pas forcément de viser le joueur qui fait la différence devant. On en est conscients, c’est la réalité d’Echallens et cela ne doit pas nous empêcher d’être ambitieux », termine le Valaisan d’Echallens.

Marquer des buts, pour marquer des points

Team Vaud a donc concédé sa deuxième défaite en deux journées, après le revers à Azzurri samedi dernier (2-1). Les jeunes Vaudois auraient mérité mieux ce soir, mais c’est uniquement de leur faute s’ils n’arrivent pas à marquer, pas celle de leurs adversaires. Etre tueur devant le but, cela s’apprend, et Ilija Borenovic a raison de dire que son équipe est jeune, puisque ses joueurs ont entre 18 et 19 ans. Vu que ceux de 20 ans sont déjà avec Fabio Celestini (présent ce vendredi soir à la Pontaise), Team Vaud joue avec la génération d’après. De quoi apprendre plus vite, bien sûr, mais il ne faudra pas oublier de marquer des points. Et pour ce faire, il faudra bien marquer quelques buts de temps en temps, quand même.

Il a dit à Footvaud.ch

Ilija Borenovic, entraîneur de Team Vaud M21

Je suis triste, plus que déçu. Ce que je veux dire par là? On a fait un bon match, surtout en deuxième mi-temps, mais on est mal payés. Même la première mi-temps n’était pas si mal, en fait. Je vais revoir le match à la vidéo, mais j’ai l’impression qu’Echallens ne nous a pas tellement mis en danger. La semaine dernière contre Azzurri, on fait 70 bonnes minutes, mais ça ne suffit pas. On a 0 point après deux matches et il faut que cela change dès la semaine prochaine à Martigny. Le souci? Vous l’avez bien vu, c’est la finition. C’est aussi cela, l’expérience. L’équipe est très jeune, avec une majorité de joueurs de 96 et de 97. C’est normal qu’il y ait encore des choses à apprendre, mais je suis satisfait du jeu présenté, je le répète. Si on aura des joueurs de la première équipe? Cela va arriver, bien sûr. Aujourd’hui, si on a Quentin Rushenguziminega ou Andi Zeqiri sur le terrain, on ne perd pas, j’en suis convaincu. Je parle d’eux, car eux pourraient venir nous aider une fois ou l’autre, contrairement à Walter Pandiani ou Jocelyn Roux, par exemple. Enfin bref, j’estime qu’un match nul aurait été mérité aujourd’hui.

Les hommes du match

Cela fait un moment déjà que l’on entend parler de Jérémy Jaquier, mais on ne l’avait jamais vu jouer. C’est désormais chose faite et on comprend bien tout ce qui se dit. Né en décembre 97, l’international suisse M18 est (très) à l’aise avec ses deux pieds et possède une vision du jeu très intéressante. Avec son physique « à la Shaqiri », court sur pattes et très explosif, il a un profil très prometteur et a fait un bon match dans sa position de meneur de jeu. Sinon? Le latéral droit Loïc Ombala, également un espoir très sûr à la Pontaise, a été bon, apportant beaucoup offensivement et livrant un beau duel à Yamadou Keita. Sinon? Stéphane Gomes Gonçalves a réalisé une entrée de haut niveau. Il a mis le feu dès la première seconde de la deuxième période. Ses débordements et ses caviars auraient mérité une meilleure finition de la part de ses coéquipiers.

Alix Bahlouli a été très bon en première période. Il a bougé, il s’est créé des occasions et il a marqué. L’ancien attaquant de Nyon et de Delémont est à Echallens en mission: il veut marquer, faire marquer et se faire repérer. Son but? Retrouver le fil de sa carrière professionnelle. Qu’il continue comme ça et il reviendra à la Pontaise, mais pas pour jouer contre les M21. Enfin, on a bien aimé la prestation de Kevin Bally. Il n’a pas pris de risques, et en exagérant un peu, on pourrait lui reprocher d’avoir boxé des ballons qu’il aurait peut-être pu capter. Mais ce serait un peu malhonnête, vu le reste de sa prestation. Un sans-faute pour lui.

Les prochains rendez-vous

Team Vaud sera à Martigny le samedi 22 août, à 16h30. Le même jour, à 17h, Echallens accueillera le redoutable Team Fribourg.

Team Vaud M21 – FC Echallens Région 0-1 (0-1)

But: 23e Bahlouli 0-1.

Arbitres: M. Andrin Borra, assisté de M. Daniel Sigrist et de M. Quentin Pellaux.

Team Vaud: Bodenghien; L. Ombala, Oyono Eto, Bazonzela, Lima; Jaquier, Kabacalman, Tugay Ozcan (60e Morax), J. Lotomba (70e Kasai); Sarda (46e Gomes Gonçalves), Le Rose.

Entraîneur: Ilija Borenovic

Echallens: Bally; Djalo, Mutombo, Sessolo, Debluë; D. Germanier, Réault (61e Cea); Martinet (90e Nowak), M. Germanier, Keita (75e Lokwa); Bahlouli.

Entraîneur: David Tenthorey (Bernardo Hernandez suspendu)

Stade Olympique de la Pontaise.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*