Echallens se qualifie à l’issue d’une rencontre de folie!

Echallens se qualifie à l’issue d’une rencontre de folie!

Décidément le canton de Vaud est en feu. Quatre équipes se sont qualifiées pour les huitièmes de finales de la Coupe de Suisse ce week-end. Après l’exploit de Stade Lausanne hier contre Sion, c’est au tour d’Echallens de réaliser le sien en éliminant Neuchâtel Xamax sur le score de 3-2 !

Echallens se fait un malin plaisir d’éliminer les clubs de Challenge League de la Coupe de Suisse. Après Aarau, Xamax est la nouvelle victime des hommes de l’ex-international suisse Alexandre Comisetti. Menés deux fois au score, les Challensois ont été valeureux et se sont arrachés pour égaliser et ensuite passer l’épaule sur penalty lors des prolongations. Penalty provoqué par Djuric, défenseur central, mué en gardien à la suite de l’expulsion de Jacot. Que de rebondissements pour une magnifique qualification pour les huitièmes de finale.

Léo Richard, l’ange gardien d’Echallens encore déterminant avec plusieurs arrêts décisifs. (Crédit photo: Raul Ferreira)

Xamax touche du bois à la 121e

93e minute de jeu. Les arrêts de jeu deviennent longs pour Echallens. Charles-André Doudin, est bien seul au second poteau pour reprendre le ballon de la tête. Sa reprise, observée du regard par le portier Léo Richard, passe à quelque millimètre du poteau. 93e, des prolongations cette fois-ci : Loic Jacot, gardien de Xamax est expulsé pour une main à l’extérieur de la surface. Igor Djuric, défenseur central, doit prendre sa place, car il n’y a plus de changements possibles ! 13 minutes plus tard, ce dernier commet une faute : Penalty ! Mehmed Begazadic tire sur le « portier », mais reprend le rebond et c’est 3-2 pour Echallens !

Même réduits à 10, les Neuchâtelois lancent leurs dernières forces dans la bataille. La finition n’y est toujours pas. Mais ça presse. Les Challensois n’arrivent presque plus sortir de leur territoire. Et quand ils y arrivent, ils ne gardent pas le ballon ou concèdent des hors-jeux évitables. Le cuir revient dans la surface de réparation des locaux défendue par ses onze gardes. Mais, à la 121e le ballon est mal dégagé, Nuzzolo frappe, le stade tremble autant que la barre transversale du fantastique dernier rempart Léo Richard. Le ballon, qui frôlera encore l’épaule du gardien, n’a pas franchi la ligne. Une minute plus tard, c’est la délivrance !

Artisan de l’exploit d’Echallens, Steve Samandjeu a réalisé un match exceptionnel ponctué d’un but. (Crédit photo: Raul Ferreira)

Première mi-temps timorée d’Echallens

Pourtant au bout des 45 premières minutes, personne dans le stade n’envisageait un nouvel exploit d’Echallens. Trop timorée et menée au score par une réussite de Doudin, la troupe d’Alexandre Comisetti subissait le jeu. Steve Samandjeu, défenseur aux « quatre » poumons a son explication : « Nous respections trop notre adversaire. A la pause le coach nous a dit que l’on n’avait rien à perdre. » Le message est bien passé, car à la 52e l’excellent latéral gauche égalisait.

Malgré, un nouveau but de Xamax par l’entremise de Kilezi, Echallens y a cru et Begzadic a remis les pendules à l’heure à a la 82e. Grandiose dans ces buts, Léo Richard salue le courage de ses coéquipiers. « Nous sommes menés deux fois au score. Les gars sont restés calmes et sereins. » Le dernier rempart a eu chaud, mais les Dieux du football avaient choisi le camp du « David » cet après-midi. « « Gagner cette rencontre alors que, contrairement à Aarau, Xamax savait à qui s’attendre, c’est magnifique », conclut le portier avant de retourner danser avec ses coéquipiers.

La troupe à Alexandre Comisetti a inlassablement couru après tous les ballons pendant 120 minutes. La victoire est méritée. (Crédit photo: Raul Ferreira)

Lucerne prochaine victime ?

Magnifique dimanche du côté des Trois-Sapins qui aura été « gâché » par un tirage dont le souhait se tournait plutôt pour Lausanne ou Bâle dont Steve Samandjeu avait la préférence : « si on doit être sorti de la compétition, au moins que cela soit par les meilleurs », rigolait-il. Cela sera finalement de la Super League contre le FC Lucerne. Le rendez-vous est pris le 25 octobre pour soutenir ce FANTASTIQUE Echallens.

Tirage complet :

Stade-Nyonnais – Thoune

Rapperswil – Bâle

Stade-Lausanne – Zurich

Lausanne – GC

Delémont – St-Gall

Echallens – Lucerne

Muensinger – Young-Boys

Schoetz – Lugano

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*