Echallens était mené 2-0 à la 76e!

Echallens était mené 2-0 à la 76e!

Julien Marendaz était un entraîneur heureux mercredi soir, quelques minutes après la victoire de son FC Echallens à Monthey (2-3)!  Sur le terrain d’une équipe valaisanne qui se battra pour le maintien, comme l’an dernier, le FCER était pourtant mené 2-0 à la 76e! Une fin de match complètement folle et un coaching parfait de leur entraîneur ont permis aux Challensois de renverser une situation désespérée grâce à Ibrahim Djalo, un penalty de Mathieu Germanier et un but vainqueur d’Andy Coendet dans les tous derniers instants!

Grâce à ces trois points en match avancé de la sixième journée, Echallens revient à hauteur d’Azzurri 90, le leader, mais avec un match en plus. Le prochain match? A domicile face à Guin. Tout sauf facile, mais Julien Marendaz a dix jours pour préparer son équipe.

Julien Marendaz, vous avez souffert ce soir!

Oui et non. Franchement, on a fait un super début de match, on a dominé d’entrée et on aurait largement pu mener au score. On a d’ailleurs eu l’occasion d’inscrire le 0-1, sur penalty, mais le gardien a sorti le tir de Jonathan Atkinson. Ca nous a un peu perturbé, je dois dire. Personne n’en veut évidemment à John, c’est le football, c’est comme ça, mais dans l’esprit des gars, on était reparti comme face à Team Vaud.

C’est-à-dire?

C’est-à-dire qu’on a l’occasion de prendre l’avantage et qu’on ne le fait pas. Du coup, on se fait punir derrière et on prend un coup sur la tête. C’est exactement ce qu’il s’est passé puisque Monthey a pris l’avantage en contre. 1-0 pour eux à la mi-temps et là, j’ai essayé de remonter un peu le moral à tout le monde.

A ce point-là?

Disons qu’il fallait parler. On devait simplement croire en nous et j’en ai profité pour faire deux changements, avec les entrées d’Ibrahim Djalo et de Bastien Varidel.

Et vous prenez le 2-0…

Oui, de nouveau en contre, vers la 73e. Un centre de leur part et Bastien Varidel, justement, n’a pu que le dévier au fond de nos filets. Monthey avait décidé de jouer en contre, ils nous ont attendu et on n’a pas su trouver d’espaces dans les derniers mètres. Ils ont défendu vraiment très bas et nous ont laissé le ballon. C’était vraiment délibéré de leur part et ils ont eu raison jusqu’à la 75e. On ne trouvait pas la solution.

Elle est arrivée à la 76e!

Oui, des pieds de Bastien Varidel justement! Il a adressé un bon centre, repris par Ibrahim Djalo.

Les deux entrants…

Exactement. Et le 2-2 est tombé à la 87e, sur penalty. Mathieu Germanier a pris ses responsabilités et l’a marqué. Et ensuite, on fait entrer Andy Coendet à la 88e et il marque le 2-3 à la 90e!

Tout vous a réussi ce soir!

Oui, il y a de la réussite, mais c’est celle que l’on n’a pas eu lors des deux derniers matches. Face à Team Vaud, on perd 0-1, mais on peut largement obtenir un point. Et contre Stade, on fait 2-2, mais on aurait pu gagner. Bon, on a eu la réussite ce soir en marquant ces trois  buts en un quart d’heure et on ne va pas s’en plaindre.

Categories: 1re ligue

Auteur