Echallens a appliqué le plan de Julien Marendaz à la perfection

Echallens a appliqué le plan de Julien Marendaz à la perfection

« On savait que si on jouait au ballon, on prenait le risque de leur laisser des espaces et de se faire punir. Alors, on a décidé de jouer bas, de leur laisser la possession et d’être tranchant en contre. » Julien Marendaz avait bien préparé la réception du leader Azzurri 90 LS samedi, aux Trois-Sapins. Le FC Echallens Région a ainsi volontairement laissé la balle aux Lausannois, qui sont tombés dans le piège, subissant leur deuxième défaite de la saison après celle d’Yverdon.

Jouer bas et frapper en contre

Echallens, le 18 octobre 2014, Echallens-Bavois. © Muriel Antille

Le jeune Bastien Varidel a inscrit le 3-0 samedi.

« L’idée, c’était d’éviter que des joueurs comme Estefan Alvarez, Salou Galokho et Mobulu M’Futi puissent plonger dans le dos de notre défense. Face à une équipe comme celle-là, c’est une erreur à ne pas commettre. On voulait être très fort dans le jeu de transition et leur faire mal. Je suis fier des joueurs, car ils ont appliqué ce plan à la lettre et il a très bien fonctionné », relève le technicien des Trois-Sapins. La puissance de Jonathan Atkinson, la vitesse de Fatah Ahamada et l’intelligence de Carl Martinet ont fait la différence.

L’EFCR menait 1-0 à la mi-temps, grâce à une réussite de Nicolas Bastardoz, avant que Jonathan Atkinson, puis Bastien Varidel ne portent le score à 3-0. Piero Arena a réduit le score en toute fin de match, sur coup-franc. Trop tard pour espérer revenir. L’armada d’Azzurri 90 est donc tombée dans le Gros-de-Vaud, mais Azzurri reste seul leader, le FC Bavois s’étant incliné à domicile face à Lancy. Les positions se resserrent simplement avant un immense Azzurri 90 – Bavois samedi prochain à Chavannes-près-Renens. On n’est sûr de rien dans la vie, mais une chose qu’on sait, c’est qu’on sera dans le secteur dès 17h pour un choc qui s’annonce volcanique et qu’on ne raterait pour rien au monde.

Un groupe qui n’a pas douté, même quand les résultats n’étaient pas au rendez-vous

Echallens s’est donc imposé 3-1, remontant en cinquième position, à trois points des finales. De quoi réjouir, bien sûr, son entraîneur, après une petite passe difficile sur le plan comptable: « On a bien surmonté ces quelques matches sans marquer de points. Nous n’étions pas inquiets, car nous étions toujours présents dans le jeu, mais simplement un peu moins en réussite. Le groupe a continué à bien travailler, se montrant très appliqué. On est récompensés aujourd’hui, en battant une bonne équipe de Lancy, qui s’est imposée aujourd’hui à Bavois, et en faisant tomber le leader ».

Deux déplacements pour finir l’année

Il reste deux matches avant la trêve, deux déplacements à Martigny et à Fribourg. Six points en vue? « On va déjà savourer cette victoire et se remettre au boulot dès lundi », sourit Julien Marendaz, qui ne veut pas se mettre trop de pression avant ces deux rendez-vous largement à la portée de siens. Martigny est dernier et Fribourg onzième. En additionnant les victoires de ces deux équipes, on arrive à un total de quatre succès. Soit deux de moins qu’Echallens, qui en est à six… Disons simplement que ce serait très dommage de battre Azzurri pour égarer des points après, surtout que ce FC Echallens Région 2014/2015 semble avoir le potentiel pour aller très loin.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*